AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  PlaylistPlaylist  SlackSlack  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 | 
 

 06- Bureau du Directeur de la Fondation Vevey (Institut de Paris)

 
AuteurMessage
Le Créateur
Admin
avatar


Lun 2 Juin - 23:59

Hauts plafonds, moulures du XVIIIième, corniches dorées, vous êtes dans le Bureau du Directeur de la Fondation VEVEY. Une double porte mène à un petit salon privatif, un espace agrémenté d'un magnifique miroir d'or dans lequel se reflète un superbe cadran, témoin de l'activité horlogère de la famille de Vevey.
Une troisième porte donnera accès aux Appartements du Directeur de la Fondation, constitués d'un petit vestibule distribuant une grande chambre et une salle de bains de marbre luxueux.




Dernière édition par Le Créateur le Mer 8 Mar - 18:34, édité 2 fois
 
 
Arthur de Vevey
Admin & Directeur de la Fondation
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Suisse Suisse
Don/Rune: Chronokinésie
Allégeance: Institut de Paris

Sam 30 Aoû - 1:57

Après avoir monté le grand escalier de marbre et traversé le grand couloir du premier étage, Arthur et Rebecca débouchèrent dans l'antichambre du Bureau du Directeur de la Fondation Vevey. Laissant immédiatement derrière eux le petit secrétariat, Arthur poussa la grande porte qui menait à son lieu de travail : une vaste pièce au faste élégant.  
Le grand lustre de cristal qui trônait majestueusement au dessus d'eux était éteint, la pièce était éclairée par des lampes de type chevet disposées à chaque coin de la pièce, baignant cette dernière dans une agréable ambiance tamisée. Le mobilier était à l'image du reste : chic, raffiné. Le plus impressionnant était sans doute cet immense bureau, jonché de dossiers et de documents tel le bureau d'un avocat, et trônant devant les grandes bibliothèques murales.
Ne laissant guère plus à son invitée le temps d'admirer la pièce - chaque chose en son temps - Arthur la traversa et ouvrit la double porte qui débouchait sur une nouvelle pièce en enfilade : un petit salon privatif : une cheminée magnifiée par un grand miroir, reflétant cette antique horloge en or massif signée Vevey, un canapé et deux fauteuils style cabriolet. De l'autre côté de la pièce, toujours en enfilade on distinguait encore une nouvelle porte, celle-ci soigneusement fermée : quoiqu'il se trouvât derrière, les regards indiscrets ne semblaient pas tolérés. 
Arthur invita la jeune femme à prendre place sur le canapé, alors qu'il s'assit lui-même dans l'un des fauteuils, dans sa posture habituelle, une jambe par terre, l'autre croisée à l'horizontale sur son genou. 
- Vous prendrez bien une tasse d'eau chaude, n'est-ce pas ?
Dit-il, amusé.

____________________



Dance for me Wallis - Abel Korzienowski
 
 
Rebecca Frost
Modératrice
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Illusions sensorielles
Allégeance: Inconnue

Sam 30 Aoû - 12:24

Après avoir monté les escaliers, Arthur emmena Rebecca, comme elle s'en doutait, jusque dans son bureau. Il était précédé d'un petit secrétariat, c'était certainement d'ici que la dénommée Emilie l'avait appelé juste avant la visite surprise de son patron au Manoir Frost.
La demoiselle s'y attendait, le bureau de l'élégant jeune homme était somptueusement décoré, le doré et le blanc prédominaient au sein de cette pièce et la première chose qu'on était forcé d'admirer était très certainement le magnifique lustre de cristal accroché au dessus de leurs têtes, une fois allumé il devait irradier d'une beauté royale, à l'image du reste du bureau.


*Du cristal de Baccarat, sans doute...* pensa-t-elle en imaginant avec quel soin Arthur avait dû s'atteler à la décoration de la pièce.

Elle se rendit alors compte qu'Arthur avait ouvert une porte conduisant à une nouvelle salle, derrière son bureau, elle s'empressa d'arrêter de regarder la décoration pour le suivre. Cette nouvelle pièce était un petit salon dans les mêmes tons que le bureau et possédant exactement la même élégance. Il la convia à s'asseoir sur le petit canapé blanc tandis qu'il prenait lui même place en face d'elle sur l'un des deux fauteuils de l'autre côté de la table basse, Rebecca décida de s'asseoir au centre du canapé en croisant sensuellement ses jambes, posant son sac à main à côté d'elle.


- Vous prendrez bien une tasse d'eau chaude, n'est-ce pas ?

La belle aux à la chevelure d'or ne s'attendait pas vraiment à cette question, elle éclata d'un rire sincère et cristallin, amusée par la boutade de son interlocuteur, elle réalisa alors que la tasse de "thé" qu'elle lui avait servi chez elle était la première chose qu'elle avait partagé avec lui. Elle réajusta l'une de ses mèches en la passant derrière son oreille, continuant de sourire face à Arthur.

- Puisque c'est vous qui me le proposez, je ne peux que dire oui. Un nuage de lait dans mon eau chaude s'il vous plait !

Rebecca remarqua qu'un plateau d'argent avec un charmant service à thé en porcelaine ivoire disposé sur celui-ci était posé sur la table basse entre eux. Il avait l'air d'être très friand de thé, et il fallait avouer qu'elle trouvait ce côté britannique lui allait comme un gant. Elle ne le connaissait que depuis peu, mais elle l'appréciait déjà.

- Hm, vous avez dit tout à l'heure que le temps était compté, rien de grave j'espère ?

____________________


The World Is Not Enough - Garbage
 
 
Arthur de Vevey
Admin & Directeur de la Fondation
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Suisse Suisse
Don/Rune: Chronokinésie
Allégeance: Institut de Paris

Ven 5 Sep - 0:29

Le thé avait déjà été préparé, et Arthur n'eut qu'à se saisir du service en argent et remplir les deux tasses de liquide. Sans prendre la sienne, ou sans même tendre sa tasse à Rebecca, il engagea à nouveau la conversation, ignorant de manière toute à fait volontaire la dernière question de Rebecca.

- Rebecca. Vous avez des capacités spéciales, vous le savez. Que savez-vous de ces dernières ? Jusqu'où vous ont mené ces recherches ?

Le jeune homme avait long à dire, et souhaitait dérouler l'intégralité de l'Histoire de manière rapide et efficace. A vrai dire, la semaine avait été très longue, et il n'aspirait qu'à une chose : se reposer quelques instants. Arthur était un homme fort et fier. Il laissait peu transparaître sa fatigue, ou tout élément qui de près ou de loin pourrait amener ses équipes à penser un moment de faiblesse : néanmoins, il s'agissait là très certainement à prouver plus à lui-même qu'aux autres ses qualités de leader. Au fond de lui, le décès soudain de son père l'avait profondément bouleversé, la précieuse mécanique des de Vevey avait été chamboulée, la passation de pouvoir prématurée, du moins c'est ce qu'Arthur pensait. Tout ce fond intérieur, évidemment, aucun de ses collègues n'en avait connaissance.

____________________



Dance for me Wallis - Abel Korzienowski
 
 
Rebecca Frost
Modératrice
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Illusions sensorielles
Allégeance: Inconnue

Ven 5 Sep - 12:52

Visiblement, le thé n'était qu'une entrée en matière pour leur nouvelle conversation, Rebecca n'avait même pas eu le droit à sa tasse, bien que leurs tasses fut néanmoins servies. Arthur aussi n'avait pas pris sa tasse, quand on savait qu'il était grand amateur de thé ! Tant pis, elle n'avait pas réellement soif de toute façon...
Le jeune homme aux cheveux blonds cendrés avait également ignoré la question de Rebecca, il fallait dire qu'elle s'y attendait un peu, sa question avait plus été posée par prévoyance qu'autre chose, de toute façon il avait rapidement enchaîné avec une question, pour une fois que ce n'était pas elle !


- Rebecca. Vous avez des capacités spéciales, vous le savez. Que savez-vous de ces dernières ? Jusqu'où vous ont mené ces recherches ?

Son Don, il voulait très certainement parler de son Don. Lui aussi savait, après tout elle ne s'était pas gêné pour l'utiliser ouvertement devant lui, il avait très certainement dû le percevoir. Que savait-elle de ce Don ? Excellente question, elle savait seulement ce qu'elle en avait vu, Rebecca savait toutefois qu'elle avait encore beaucoup de choses à découvrir à son sujet.

- Mes capacités spéciales...Je sais qu'elles me permettent de créer des illusions plus vraies que nature, toutes sortes d'illusions. J'ai appris grâce à vous que certains esprits sont capables d'y résister, les plus aguerris. Je sais aussi, grâce à mes recherches, que mon Don fait de moi ce qu'on appelle un "Alteri", vous devez également le savoir...

Ses recherches maintenant, où en était-elle à leur sujet ? Elle se mit à tapoter le sol avec son talon, réfléchissant patiemment.

- Mes recherches...Elles m'ont mené sur la piste de plusieurs légendes et mythes concernant plusieurs mythologies du monde. Ce ne sont que des mythes certes, mais après tout, je suis capable de tromper les sens et de produire des illusions, alors je ne vois pas pourquoi ces légendes ne seraient pas vraies.

Elle marque une pause, s'arrêtant de taper avec son talon, s'avançant ensuite sur le petit canapé pour prendre délicatement sa tasse thé entre ses doigts fins.

- J'en ai conclu que toutes ces légendes contaient l'histoire d'Alteris aux capacités diverses romancées au fil du temps de manière plus ou moins lyrique, ou épique. Elles sont toutes vraies, si jamais vous avez besoin d'une expertise concernant le sujet, vous saurez qui appeler....Bref, je m'éloigne, sur plusieurs on retrouve la trace d'éléments concernant Novus, quoi que ça puisse être, des éléments qui, comparés ensembles, montrent des similitudes flagrantes.

La belle avait tenté de résumer tout le contenu de ses recherches afin de ne pas trop ennuyer son interlocuteur avec une pluie de détails inutiles, comme les voyages, les analyses ou les transactions qu'elle avait dû opérer, autant aller droit au but, s'il désirait des détails, il lui demanderait très certainement.

- Quoi qu'il en soit, si je suis là, je suis certaine que c'est parce que je peux vous être utile d'une manière ou d'une autre, n'est-ce pas ?

____________________


The World Is Not Enough - Garbage


Dernière édition par Rebecca Frost le Ven 5 Sep - 21:03, édité 1 fois
 
 
Arthur de Vevey
Admin & Directeur de la Fondation
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Suisse Suisse
Don/Rune: Chronokinésie
Allégeance: Institut de Paris

Ven 5 Sep - 19:56

Laissant irrésistiblement sa tasse de thé refroidir sur l'élégant plateau posé devant lui, Arthur répondit du tac au tac.

- Rebecca, très chère, vous faîtes erreur, et en même temps, vous visez juste. L'erreur réside dans le fait que vous pensez que je vous ai contacté pour tirer profit de vous, ou de vos compétences, peu importe.

Il fit un geste de la main pour accompagner son discours.

- La Fondation Novus et l'Institut de Paris ont été créés par ma famille il y a 151 ans, ici-même, comme un refuge pour les Alteri. Vous appartenez à une communauté plus large que vous ne l'imaginez, Rebecca, et c'est avant tout pour votre nature la plus profonde que je vous ai contacté. Je fais moi-même partie de cette grande communauté millénaire.

Il marqua une pause.

- Là où vous visez juste, c'est lorsque vous décrivez Novus et la fascination qu'il inspire. Beaucoup sont convaincus, excusez du peu, qu'il s'agit de la clé de notre existence. C'est là le second objet de la Fondation Novus, éclaircir ce mystère de l'Humanité, ou plutôt des Alteri. Mais vous vous doutez bien qu'un tel artefact provoque des intérêts divers : la Fondation s'oppose principalement à un groupe intégriste localisé au Vatican. Ceux-là sont capables des pires sévices, y compris de l'assassinat de personnes chères.

Le regard d'Arthur se perdit, comme s'il pensait à quelqu'un en particulier, en disant ces mots.

- Alors, oui, Rebecca, je ferais ici échos à votre remarque de toute à l'heure, le temps presse, oui, et vous allez devoir faire un choix.

____________________



Dance for me Wallis - Abel Korzienowski
 
 
Rebecca Frost
Modératrice
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Illusions sensorielles
Allégeance: Inconnue

Ven 5 Sep - 23:00

Toutes les réponses que souhaitait Rebecca lui avait été livré sur un plateau d'argent par le Directeur de la Fondation en personne, assis en face d'elle. Alors comme ça il était un Alteri, il fallait s'en douter, vu l'aura mystérieuse qu'il dégageait sans arrêt. Sa Fondation n'avait pas qu'un but investigateur au sujet de Novus, mais également protecteur envers les autres Alteris, c'est bon à savoir, elle se demandait s'il existait une telle organisation...
"Un groupe intégriste localisé au Vatican", c'était donc eux dont il avait parlé, ceux qui voudraient lui faire du mal et qui menaçaient potentiellement sa vie. Pas seulement la sienne, mais celle d'autres Alteris, ils devaient certainement les torturer ou les faire souffrir...Rien que de penser à cette idée révulsait Rebecca, l'idée de Justice ayant toujours été grandement implanté dans son esprit. Elle comprenait à présent ce qu'Arthur attendait d'elle lorsqu'il parlait de "choix", ça devenait plus évident à ses yeux à présent. Elle l'avait écouté patiemment et attentive, buvant à deux reprises une petite gorgée de thé, sentent le liquide fluide et chaud descendre dans sa gorge, un agréable goût de citron titillant ses papilles. La belle attendit qu'Arthur termine ce qu'il avait à dire pour enchaîner après lui, comprenant ce qu'elle devait faire, la tête bouillonnant d'excitation.


- N'en dites pas plus, j'ai compris. Je crois qu'entre vous et les intégristes fanatiques qui commentent les pires crimes, je vais vous choisir vous. Vous m'avez l'air d'être un partenaire sérieux qui tenez ses promesses, c'est bon pour mes recherches. Et je dois vous avouer que si votre organisation protège les Alteri, les gens comme moi, enfin nous, je tiens à participer à la chute de ceux qui leurs veulent du mal ou qui les oppressent. Navrée si j'ai douté de vous depuis le début, mais mettez vous à ma place, il y a une semaine je ne vous connaissais pas, et je suis une femme, tout les hommes d'affaire que j'ai rencontré ont tenté de me marcher sur les pieds, c'est devenu un réflexe, je me méfie toujours un peu...

Elle bu alors une troisième gorgée de thé puis reprit cette fois-ci avec un ton plus sérieux, son regard perçant à la teinte gris perle allant droit vers celui d'Arthur.

- Je vais aller droit au but, je déteste diverger quand il s'agit de deal ou d'affaires. Je reste avec vous, au sein de votre Fondation, vous mettez à ma disposition votre matériel pour que je puisse continuer mes recherches et mon travail, et en contrepartie je vous met à votre disposition mes compétences, toutes mes compétences, intellectuelles, physiques mais aussi mon Don. Nous travaillerons donc ensembles sous l'égide du partenariat, le futur nous dira si nous pouvons envisager plus !

Elle reposa ensuite sa soucoupe et sa tasse sur le plateau d'argent et reprit son allure décontractée.

- Bien, votre eau chaude était délicieuse ! Je suppose que vous moi seront très satisfaits de cette alliance. Est-ce que cela vous convient ? Si oui, je me permet de vous dire que j'adorerais commencer tout de suite !

Elle lui lança un subtil clin d’œil avant de se rabattre sur le dossier du canapé tout en lui souriant, ses jambes toujours élégamment croisées.

____________________


The World Is Not Enough - Garbage
 
 
Arthur de Vevey
Admin & Directeur de la Fondation
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Suisse Suisse
Don/Rune: Chronokinésie
Allégeance: Institut de Paris

Jeu 11 Sep - 22:54

Arthur sourit devant l'enthousiasme de Rebecca. Elle avait fait le bon choix... et lui aussi. Il tint toutefois à préciser certains points.

- Rebecca, rejoindre la Fondation Novus ne se résume pas à une simple coopération entre vous et moi. Non, il s'agit d'un emploi à plein temps, qui nécessite que vous y consacriez toute votre ardeur et votre esprit. Vous ne pourrez plus vous la jouer solitaire, car vous rejoindrez un organisme bi-centenaire composé de très nombreux membres. Vous y trouverez des collègues, des amis, et des défis. C'est pourquoi je ne peux que vous demander d'y réfléchir très sérieusement.

Arthur se leva, puis traversa la pièce, se dirigea vers une petite commode élégamment sculptée, disposée sous un fenêtre qui laissant entrer le clair de Lune de la place du Carrousel, et en ouvrit un petit tiroir. Il en sortit une tablette numérique et revint s'assoir face à Rebecca. Il sortit l'objet technologique de son petit écrin de soie noire, et le tendit à Rebecca. Il s'agissait en fait d'un Ipad, mais la pomme croquée au verso avait été remplacée par le symbole d'un navire à voile, symétrique en ses 4 cordages et son mat. Sous l'écran, l'appareil était identifié comme appartenant à la Fondation par le logo "NOVUS".

- Prenez cette tablette. Vous y trouverez des informations sur la Fondation Novus, sur ma famille, son passé. Je vous y contacterais demain, pour entendre votre décision. Nous pourrons alors discuter, le cas échéant, des modalités pratiques de votre contrat de travail.

Sur ces derniers mots, Arthur se muait du personnage mystérieusement doté d'une capacité rarissime en un chef d'entreprise multitâches et soucieux de faire son travail rapidement et efficacement.

____________________



Dance for me Wallis - Abel Korzienowski
 
 
Rebecca Frost
Modératrice
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Illusions sensorielles
Allégeance: Inconnue

Ven 12 Sep - 12:09

- Rebecca, rejoindre la Fondation Novus ne se résume pas à une simple coopération entre vous et moi. Non, il s'agit d'un emploi à plein temps, qui nécessite que vous y consacriez toute votre ardeur et votre esprit. Vous ne pourrez plus vous la jouer solitaire, car vous rejoindrez un organisme bi-centenaire composé de très nombreux membres. Vous y trouverez des collègues, des amis, et des défis. C'est pourquoi je ne peux que vous demander d'y réfléchir très sérieusement.

Rebecca se doutait un peu de cette réponse, à vrai dire elle n'était pas du tout contre le fait de faire équipe avec d'autres membres de la Fondation, au contraire, cela pourrait être enrichissant pour ses recherches et pour elle-même. Et puis, ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas eu d'activité fixe, même si elle tirait directement profit de la grande entreprise viticole de son père, ce n'était pas vraiment elle qui la gérait, elle ne faisait qu'en récolter les fonds, un emploi à plein temps ne pouvait pas lui faire de mal !
Arthur se leva ensuite pour lui rapporter un objet qu'il avait délicatement pris dans un tiroir d'une commode, Rebecca l'inspecta lorsqu'il le lui donna. C'était une tablette, une tablette numérique semblables à celles que l'on pouvait trouver sur le marché, sauf que celle-ci avait quelque chose de différent, il possédait un logo qu'elle n'avait jamais vu auparavant : un bateau, un grand bateau à voiles prêt à partir naviguer sur les flots. Sous l'écran, le mot "NOVUS" était inscrit, elle en était sûre, cette tablette avait été construit pour la Fondation, et par la Fondation.


- Prenez cette tablette. Vous y trouverez des informations sur la Fondation Novus, sur ma famille, son passé. Je vous y contacterais demain, pour entendre votre décision. Nous pourrons alors discuter, le cas échéant, des modalités pratiques de votre contrat de travail.

La demoiselle ne chercha pas à allumer la tablette, elle aurait tout le temps de l'utiliser une fois retournée à l'hôtel, elle en profiterait pour effectivement investiguer un peu plus sur le passé de la Fondation. Elle n'aurait pas été contre le fait de parler directement des modalités de son contrat, mais elle aimait bien suivre la logique du charmant De Vevey, ça donnait toujours un peu de piment à leurs rencontres...
Elle releva sa tête vers lui et lui sourit, rangeant sa tablette dans son sac à main, qu'elle replaça sur son épaule.


- Bien, je vous remercie pour cet appareil, je l'inspecterai plus en détails une fois retournée dans ma chambre d'hôtel, je suis certaine que j'apprendrai plusieurs utiles sur votre Fondation. Je suppose que notre entretien d'aujourd'hui est terminé, j'ai déjà grande hâte de vous retrouver demain..!

Mademoiselle Frost se releva élégamment du beau canapé blanc, prête à se rediriger vers la porte. Jamais en se levant ce matin elle n'aurait pu deviner ce qui allait lui arriver pendant cet entretien, que sa rencontre avec Arthur chamboulerait à sa vie pour toujours, mais elle s'en fichait. Tout ce qu'elle voulait, c'était la vérité, la Justice et la vérité. Elle savait qu'en restant aux côtés d'Arthur, elle pourrait mener à bien ses recherches et protéger les Alteris, torturés par les groupuscules intolérants.

- Et bien, à demain, Monsieur De Vevey.

____________________


The World Is Not Enough - Garbage
 
 
Arthur de Vevey
Admin & Directeur de la Fondation
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Suisse Suisse
Don/Rune: Chronokinésie
Allégeance: Institut de Paris

Sam 20 Sep - 21:40

Arthur regarda la jeune femme s'éloigner. Il n'eut le temps de lui demander si elle avait besoin d'être raccompagnée jusqu'au hall d'entrée qu'elle avait déjà franchi le couloir menant au grand escalier de marbre.

L'héritier des De Vevey avait quasiment terminé sa journée. Il marcha à grands pas jusqu'à son immense bureau, et son élégance naturelle laissa place à une sorte nonchalance traduisant la fatigue accumulée depuis des jours. Il s'affala littéralement dans son fauteuil de cuir, enleva ses chaussures et déboutonna le haut de sa chemise.

Se saisissant de sa tablette numérique, il consulta rapidement les caméras de surveillance, pour s'assurer que Rebecca avait trouvé la porte de sortie. Chose faite, il alluma la télévision, et changea de chaîne jusqu'à trouver un canal d'informations constantes. Il avait en effet reçu une alerte préoccupante sur son téléphone au début de son entrevue avec Rebecca : un chantier en Egypte avait littéralement explosé. Tout portait à croire qu'il ne s'agissait pas de terrorisme, mais d'un phénomène en apparence inexpliqué. Il arriva enfin sur un flash info qui parlait de l'affaire : le visage d'un jeune homme de nationalité américaine, les décombres d'un édifice millénaire... Sans plus attendre, Arthur décrocha son téléphone.


- Karl, oui... C'est Arthur. J'ai besoin de l'avion, demain après-midi. Je pars en Egypte...

Après quelques secondes de discussion, le vol fut réservé. Une bonne nuit de sommeil pouvait maintenant laisser place aux tracas de la journée. Arthur se leva, traversa son bureau, le petit salon privatif, puis ouvrit la fameuse double porte dont l'accès ne lui était autorisé qu'à lui. Il s'agissait en fait d'un petit appartement privatif, constitué d'une petit vestibule, d'une grande chambre et d'une belle salle de bains spa-balnéo. Sans plus de cérémonies, le jeune de Vevey se mit au lit, ferma les yeux et s'endormit presque immédiatement.

____________________



Dance for me Wallis - Abel Korzienowski
 
 
Contenu sponsorisé





 
 
 

06- Bureau du Directeur de la Fondation Vevey (Institut de Paris)

  
Page 1 sur 1