AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  PlaylistPlaylist  SlackSlack  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 | 
 

 Rebecca G. Frost

 
AuteurMessage
Rebecca Frost
Modératrice
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Illusions sensorielles
Allégeance: Inconnue

Mer 25 Juin - 10:31

Rebecca Grace Frost

Etat Civil

Nom: Frost
Prénoms: Rebecca Grace
Date de naissance: 04/11/1987
Genre: F
Age: 27
Nationalité: Française
Domicile: Cannes

Capacités spéciales

Appartenance: Magus
Don (le cas échéant): Illusions sensorielles

Apparence Physique

Beauté fatale au regard de glace, le physique de la belle et sulfureuse Rebecca Frost n'a jamais laissé personne indifférent. Une taille de guêpe au dessus de longues et fines jambes fuselées qui, une fois croisées, étaient capables à elles seules de faire chavirer les cœurs. Toujours perchée sur de longs talons qu'elle faisait claquer sur le sol, avançant d'un pas décidé et attirant toujours les regards des admiratifs...
Des cheveux d'or tombant en cascade sur ses épaules encadrant son visage envoûtant et envoûteur. Elle possédait un visage digne d'une sirène de la mythologie grecque, on ne pouvait qu'être charmé  dès que l'on posait ses yeux sur cette magnifique beauté qui semblait avoir été un don des cieux. Elle possédait également des yeux argentés, si perçant que lorsque l'on s'y plongeait dedans, on avait l'impression d'y voir le reflet d'un blizzard éternel. Toujours vêtue de splendides tailleurs ou de belles robes taillées, modelant à la perfection son corps et ses formes enchanteresses.
Oui, Rebecca Frost était une femme d'une extrême beauté, une beauté dont elle usait souvent car elle savait pertinemment qu'elle était capable de faire changer le cours des batailles...

Personnalité

Caractère: Le père de Rebecca était un riche vigneron français, vivant dans un luxueux manoir de province. De ce fait, sa fille a acquit une certaine tendance à la vanité et à adopter un air hautain et impassible en toutes circonstances. La jeune femme aime plaire, et est consciente qu'elle intrigue ou envoûte les autres et adore voir les gens émerveillés face à son apparence séduisante.
D'ordinaire froide et orgueilleuse, Rebecca se montre extraordinairement protectrice envers ceux qui deviennent ses amis, les conseillant et protégeant du mieux qu'elle le peux. Cette fidélité sans aucune faille peut en surprendre plus d'un, tous étant habitués à son impétueuse ironie et à son impérieuse attitude. Elle déteste par dessus tout l'injustice et peut aller jusqu'à se dresser seul contre tous si elle considère que ces derniers sont injustes envers un autre.
C'est une jeune femme sage, posée et réfléchie, capable d'élaborer plusieurs tactiques pour une seule tâche, d'avoir les meilleurs conseils pour ses équipiers, et de toujours avoir le dernier mot pendant un conflit...  
Tics et Manies: Empreinte d'une certaine élégance dû à son milieu de naissance, Rebecca aura toujours pour petite manie de passer ses doigts sur le médaillon ou le collier qu'elle portera lorsqu'elle est en intense réflexion.
Capable de se maîtriser et de masquer la plupart de ses émotions, Rebecca laisse difficilement passer ses tics et manies aux yeux de tous, on peut toutefois la voir à de rares occasions mordiller un stylo lorsqu'elle est inquiète sur l'efficacité d'un plan. Sa manie la plus apparente est le fait qu'elle se recoiffe constamment lorsque ses beaux cheveux blonds lorsque ces derniers ne sont pas en place.
Signature musicale: https://www.youtube.com/watch?v=X063MbTdqxM

Histoire personnelle

L'histoire de Rebecca Frost commença un soir de novembre, la neige tombait silencieusement dehors lorsqu'elle naquit, ses petits yeux gris perle s'ouvrant sur le monde pour la première fois. Son père, issu d'une famille américaine naturalisée française, était à la tête d'une compagnie viticole très réputée en Europe et rencontra sa mère lors d'un voyage aux États-Unis afin d'étendre son influence commerciale en implantant de nouveaux pôles là-bas. Ils tombèrent sous le charme et un an plus tard, la jeune Rebecca était née.
La jeune fille grandit avec ses parents en France, dans le manoir de son père, étudiant toutes les disciplines nécessaires afin que, plus tard, elle puisse un jour prendre la tête de l'entreprise de son père. Sa mère se chargeait elle même de son éducation, elle lui enseignait diverses matières allant des plus anodines, comme les mathématiques, l'Histoire ou les Sciences, aux plus étranges comme le Mensonge, l'Art de la Manipulation mais aussi l'Art de Séduire. Sa mère lui fournit une  telle éducation dans l'unique but de la rendre insaisissable, de la protéger. Elle lui disait régulièrement qu'un homme qui savait ce que ressentais vraiment une femme pour lui, alors il pouvait la contrôler comme bon lui semblerait, il était donc vital selon sa mère de lui apprendre comment se parer du masque de la complaisance afin de se rendre invincible et incontrôlable, elle voulait faire d'elle celle qui tire les ficelles, celle qui a le pouvoir. La petite grandit alors avec cette éducation, inconsciente que cette instruction et que ces agissements n'étaient pas véritablement honnêtes...
L'adolescence de Rebecca fut bercée par une mélodie languissante qui finit par devenir une funeste balade. L'enseignement de sa mère avait porté ses fruits, Rebecca était devenue une véritable manipulatrice, lorsqu'elle souriait à l'épicier, il lui réduisait ses prix, lorsqu'elle parlait avec certains garçons, ils lui apportaient des présents le lendemain. Appréciant ce pouvoir qu'elle possédait, elle prenait parfois un malin plaisir à voir les gens s'activer autour d'elle pour son bon plaisir. Ce fut lorsqu'elle eut 16 ans que sa vie commença à prendre une tournure nouvelle, son père, atteint d'un cancer, devint dès lors mourant. La mère de Rebecca dû s'occuper des affaires de l'entreprise à la place de son père, faisant changer radicalement la vie de la jeune fille. Elle voyait tout les jours son père, allongé dans son lit, couvert de plusieurs tuyaux de plastiques lui sortant de la peau, respirant avec difficulté, affaibli par une maladie contre laquelle il ne semblait pas pouvoir lutter. La faiblesse de son père rendait Rebecca malade, elle ne supportait pas de le voir ainsi, elle savait que tôt ou tard il s'éteindrait mais était incapable de faire quoi que ce soit pour le sauver... Elle décida alors d'entreprendre des études scientifiques afin qu'un jour elle puisse trouver un quelconque remède efficace contre cette terrible maladie.  
Sept ans plus tard, Rebecca avait 23 ans. Son père était mort quatre ans plus tôt, et sa mère allait également au plus mal, reprendre l'entreprise de son défunt époux ainsi que le rythme de travail très intensif qu'il impliquait eut également raison d'elle. La demoiselle restait alors seule, une grande entreprise sur les bras, plusieurs diplômes en poche qu'elle obtenue grâce à ses capacités intellectuelles et à son art d'enjôler et mystifier les autres...Lorsque sa mère décéda, elle lui donna la clé d'un coffret qu'elle avait, lors de sa venue en France, entreposé dans le grenier du manoir familial. Un soir pluvieux, une semaine après le décès de sa mère, la belle monta chercher ce fameux coffret pour voir ce qu'il contenait, sa mère n'avait jamais dit clairement ce qu'il contenait, juste de vieux écrits sur la famille d'après elle...Lorsqu'elle l'ouvrit, elle découvrit plusieurs feuilles jaunies par le temps sur lesquelles d'étranges symboles semblait avoir été dessinés avec un fusain. C'étaient principalement des listes de noms, des noms de femmes, il y avait aussi un petit calepin rongé et troué avec d'étranges symboles païens qui intriguèrent la jeune femme, pourquoi sa mère garderait-elle un calepin et des fiches aussi anciennes avec des insignes pareils ?
Dans la bibliothèque du manoir, elle trouva que ces insignes étaient jadis gravés ou taillés sur des pierres, utilisés durant des cérémonies moyenâgeuses, que l'on jugeait inhumaines aujourd'hui, appelées « sabbats ». La curiosité ainsi que la perplexité de Rebecca ne fit que croître, des écrits utilisés par celles que l'on appelait sorcières... Pour ce qui concernait les noms, plusieurs recherches sur Internet lui permis d'apprendre que certains noms, comme Alice Parker, Sarah Wildes ou Martha Corey, revenaient souvent sur divers documents concernant l'affaire des Sorcières de Salem. Elle découvrit également plusieurs hypothèses et mystères concernant le sort de l'enfant de l'accusée Sarah Good. Certains topics prétendaient que ledit enfant avait réussi à s'évader de la prison et à aux forces du clergé, d'autres disaient qu'il était décédé en prison avec sa mère. Le doute vint alors troubler Rebecca. Le fait que sa mère possède divers écrits et dossiers concernant les Sorcières de Salem ainsi qu'un grimoire avec des gravures de rituels l'inquiétait, mais ce qui l'inquiétait le plus était que le nom de jeune fille de sa mère, Good, était au cœur de cette affaire historique.
En quête de réponse à ses questions, Rebecca décida, le lendemain même, de partir pour Salem, dans le Massachusetts, décidant de se faire passer pour une journaliste française travaillant sur un reportage sur les procès de sorcières. Elle réussit, grâce à aux habiles préceptes de sa mère, à se fabriquer une fausse carte de presse et à convaincre la bibliothèque de la ville ainsi que les archives de lui laisser carte blanche pour ses recherches, et elle s'envola une paire de jour plus tard pour Salem.
Une fois arrivée là-bas, l'atmosphère de la petite ville du Massachusetts rappela à Rebecca celle des villes campagnardes françaises, là où tout était tranquille, où il ne se passait jamais rien et où tout le monde connaissait tout le monde. Elle s'enferma dans la bibliothèque et commença ses recherches sur la famille Good et ses liens avec l'affaire des procès de sorcellerie. Sarah Good fut l'une des trois premières femmes a avoir été accusée de sorcellerie en 1692, dans la ville de Salem, lorsque deux autres jeunes femmes l'accusèrent d’envoûtement et d'abus à leur encontre, leurs corps apparemment mutilés. Sarah Good fut jugée par le clergé et condamnée à mort, pendue en Juin 1692. D'après un ouvrage, elle donna toutefois naissance à une fille lors de son emprisonnement, la fameuse enfant au cœur du mystère qu'avait découvert Rebecca, la dénommée Dorothy Good. Ce fut les archives de la ville qui donnèrent finalement la réponse à la belle mademoiselle Frost. Elle trouva plusieurs écrits qui relataient un interrogatoire de l'enfant de Sarah Good qui avait confessé que sa mère avait reçu un don des forces obscures. Les deux femmes qui avaient accusé sa mère s'étaient également plaint d'avoir été battus et mordus par la petite, la comparant à un animal sauvage. Toutefois, d'autres écrits affirmaient que cet enfant sauvage était mort en prison de malnutrition, ce qui coïncidaient mal avec la prétendue évasion de ce dernier. Après des heures de recherches dans la réserve des archives, elle tomba enfin sur la réponse, et cette réponse avait pour prénom Mercy Good. En réalité, Sarah Good avait deux filles, Mercy, plus âgée que la petite Dorothy, effectivement née en prison. Les prénoms de Mercy et Dorothy avaient été confondus et échangés par les copistes et juristes de l'époque, effaçant complètement Mercy de l'histoire et faisant de Dorothy l'unique enfant de Sarah Good. Mercy, plus âgée que sa sœur semblait être devenue folle, vivant seule dans les rues de Salem en compagnie de sa mère, faisant du porte à porte pour trouver de quoi se nourrir, considérées comme deux anormales par l'ensemble du village. Mercy fut interrogée mais jugée trop jeune pour être condamnée à mort et abandonnée dans une cellule de la prison où elle mourut de faim tandis que sa mère fut pendue, après avoir donnée naissance à Dorothy. Le bébé fut recueillit et élevé par une nurse chargée de nourrir les prisonnières, voilà comment la famille Good avait réussit à survivre, Dorothy avait trouvé une échappatoire, ce qui faisait donc de Rebecca la descendante de la première femme jugée pour sorcellerie à Salem. Dans les rapports des juristes, elle apprit que les plaignantes avaient soit disant été victimes d'importants délires ou de crises de folie, ce qui continua d'intriguer Rebecca même si elle avait réussit à lever le voile sur le principal mystère. Voilà donc l'héritage de sa mère, la vérité sur ses ancêtres.
Elle décida de rester quelques jours supplémentaires à Salem, se disant qu'il pourrait être instructif de visiter un peu plus la ville de ses aïeules. Lorsqu'elle sortit des archives il était 20h, la nuit commençait à tomber peu à peu sur la ville, Rebecca eu l'idée d'aller voir en premier lieu la tombe de Sarah Good. Cachée au fin fond du cimetière, la tombe de Sarah était simplement constitué d'une pierre tombale, un gros caillou couvert de mousse sur lequel était gravé son nom, les archives ne mentionnaient cependant pas où avait été enterrée Mercy, son corps a sûrement dû être laissé dans sa cellule et dévoré et les rongeurs ou les insectes. Rebecca ne resta pas longtemps devant la tombe de son ancêtre, elle était bien trop préoccupée en se demandant pourquoi sa mère lui avait caché une chose pareille, estimant que ce secret n'était pas si lourd à porter que ça...Elle allait très vite réaliser combien elle avait tort...
A la sortie du cimetière, elle fut agressée et enlevée dans un hangar, loin de la ville, par un groupe de jeunes fanatiques religieux, ayant eu vent des recherches qu'elle entreprenait depuis plusieurs jours et estimant que cette affaire, qui avait causé déjà assez de honte, ne voulait pas que ces « femmes démoniaques » soient encore une fois mis en lumière. Ils furent scandalisés lorsqu'ils découvrirent la véritable identité de Rebecca et ses liens avec les sorcières et décidèrent de poser un ultimatum à Rebecca, soit elle détruisait le produit de ses recherches et de ne plus jamais revenir à Salem, soit ils la feraient taire à jamais. Rebecca ne se laissa pas faire et tint tête plus férocement que jamais à ses agresseurs et le résultat en fut on ne peut plus...surprenant. La colère de Rebecca à l'encontre de ces voyous eu un effet plus qu'inattendu, en effet, le groupe commença à peu à peu réagir de manière complètement illogique, ils se regardèrent les uns les autres et commencèrent à prendre des mines terrifiés et se jetèrent les uns sur les autres, commençant à se battre et à se mutiler. Au bout de quelques secondes, ils étaient tous morts, s'étant entre-tués sous les yeux de Rebecca. Ne sourcillant pas malgré le choc causé par ce terrible spectacle, elle réussit à se libérer en détachant ses liens en attrapant un coutelas sur l'un des cadavres. Curieusement, aucun des événements qui venaient de se passer n'affola pas Rebecca, elle sentit alors un sentiment de puissance l'envahir...Sa mère lui avait donné l'enseignement parfait pour qu'aucun homme n'ait le dessus sur elle, elle réalisait désormais qu'elle avait acquis le moyen de n'être atteinte par plus personne...Son pouvoir ne lui faisait pas peur, loin de là, elle se sentait plus forte que jamais, prête à détruire tout les obstacles qui se présenterait devant sa route.
Avant de partir du hangar, elle désirait en savoir plus sur les motivations de ces gens, savoir qui ils étaient réellement. En s'approchant d'un mur couverts de fichiers, elle remarqua des pages jaunies semblables à celles des archives. Plusieurs fois sur ces pages, concernant toujours les rituels pratiquées par les sorcières de Salem, il était inscrit un étrange nom, « Novus ». D'après ce que Rebecca lut, elle apprit que ce Novus, quoi que cela puisse être, était capable de guérir les maladies les plus incurables ou, parfois, de donner la vie éternelle. Rien n'était précisé d'autres, juste le fait que les sorcières cherchaient à invoquer son pouvoir sans jamais savoir ce qu'il représentait réellement...Les capacités de ce Novus rappelait à Rebecca celles possédées par l'objet de la quête des chevaliers de la Table Ronde des légendes arthuriennes, le Saint-Graal. Sur certaines fiches, récentes quant-à elles, elle remarqua divers blasons et symboles religieux dont elle reconnu certains, qu'est ce qu'un groupe de voyous fanatiques avait affaire à ce genre d'objet mythique dont l'existence restait à prouver... ?
La belle se tourna ensuite vers les cadavres jonchés à ses pieds, ils avaient tous le visage livide, une expression de terreur leur déformant la face. Ils s'étaient tous rués les uns sur les autres, se martelant de coups ou de morsures. Ils étaient cinq, ne devaient pas dépasser la vingtaine, c'était de simples jeunes gens...Rebecca les fouilla un à un, elle trouva une carte de bibliothèque sur l'un, des photos de famille sur un autre, une bible dans chacun de leurs manteaux. Le hangar était sale et mal rangé, plusieurs battes de baseball jetées dans un coin de la pièce, elles avaient l'air usées, Rebecca ne devaient pas être la seule à être passée dans leur repaire. Elle remarqua ensuite une petite table posées au fond de la pièce, sur cette dernière trônait un imposant crucifix en bois couvert de cire à cause des cierges consumés autour de lui, c'était visiblement un autel de fortune levé par ces inconscients. Autour de l'autel était accroché plusieurs photos sur lesquelles on pouvait voir leurs précédents "exploits", un selfie avec un pauvre homme androgyne qu'ils avaient passé à tabac, d'autres avec des prises de cambriolages. Rebecca commençait à comprendre ce qu'ils faisaient là avec toutes ces feuilles, le seul élément commun qu'elle avait trouvé sur tout ces jeunes était un petit chapelet signés aux armoiries de la même paroisse, ils appartenaient tous au même groupe ecclésiastique local. Ils avaient dû découvrir ces pages quelque part dans la ville, aux Archives très certainement, et s'étaient sentis plus fort, pensant que cet objet existait réellement, désireux d'obtenir ses pouvoirs ou une bénédiction divine en attaquant tout les êtres humains qu'ils jugeaient différents et indignes de Dieu, s'adonnant à des jeux barbares et cruels avec eux. C'étaient de simples adulateurs étroits d'esprits sadiques, qui semblaient plus prendre plaisir à torturer et à frapper, de simples chasseurs qui aiment voir souffrir leurs proies...Finalement, c'était simplement un groupe de jeunes indépendants qui était tombé sur des papiers qu'il ne devaient pas posséder.
Elle embarqua toutes les feuilles avec elle avant de s'évader du hangar, décidant de faire ses propres recherches elle même et grâce à la fortune familiale. Tout en profitant pour en apprendre plus sur son étrange habilité, souhaitant apprendre à la manier avec plus d'aisance. Ne voulant pas tenter le diable, elle rentra immédiatement en France pour entreprendre des recherches afin de découvrir ce qu'était ce mystérieux artefact. Un groupe d'adulateurs violents l'avaient agressé et possédaient divers pages sur cet objet, Rebecca n'était pas dupe, elle savait pertinemment qu'ils devaient y en avoir d'autres dehors, certains qui chassaient très certainement les gens comme elle, possédant des capacités spéciales, elle devait tout faire pour empêcher ces gens dangereux et imprévisibles d'obtenir un objet qui, entre leurs mains, serait aussi dangereux qu'une bombe.    
Entre chaque séance de recherches, elle tentait d'apprendre à mieux contrôler son pouvoir, tout d'abord, elle n'arrivait à absolument rien puis après plusieurs semaines, elle avait réussi à apprendre à créer des illusions simples et minimalistes, comme faire apparaître un verre vide plein ou alors changer l'intitulé de certaines phrases sur un écrit...elle commençait à mieux manier son étrange capacité, et n'était pas prête de s'arrêter...Trois mois après ça, elle avait réussit à amplifier le contrôle de son pouvoir, pouvant créer toutes sortes d'illusions, mais avait encore besoin d'apprendre, après tout, elle était encore une débutante. Elle avait également aménagé plusieurs nouvelles infrastructures au sein de son manoir, comme une salle d’entraînement pour apprendre à se défendre, que ça soit avec son pouvoir qu'avec des techniques de combat, elle ne voulait pas prendre le risque de se faire capturer une seconde fois et de manquer de mourir au cas où elle n'arriverait pas à user de sa capacité spéciale. De plus, elle avait pris soin d'aménager plusieurs autres pièces nécessaires à ses recherches et investigations futures, comme un laboratoire d'analyse. A présent, la belle Rebecca Frost était prête à se lancer elle aussi dans la recherche de Novus, impatiente de découvrir ce qu'il était véritablement et de prouver par la même occasion qu'il n'était pas bon de la sous-estimer.

Hors Jeu

Code du règlement: ok
Pays: France
Age: 18
Fréquence de connexion: Tous les jours.
Comment avez-vous connu ce forum: Grâce à un bon ami !
Célébrité sur votre avatar: Charlize Theron
Autre chose ?: Déjà pressé de commencer !


Dernière édition par Rebecca Frost le Mer 2 Juil - 13:20, édité 1 fois
 
 
Le Créateur
Admin
avatar


Mer 2 Juil - 0:23

Bonsoir,

Tout d'abord, merci pour cette fiche qui nous a permis, selon l'un des membre du jury, de découvrir un personnage "fort et déterminé", et qui est agrémentée de très bon repères historiques.

Là aussi, nous relevons que la signature musicale va parfaitement avec l'image qu'on se fait du personnage.

Pour ce qui est de l'histoire personnelle, nous appliquerons la règles du "tout ce qui n'est pas dit est laissé au MJ". Ainsi, si on sent la direction dans laquelle tu souhaites aller pour la filiation avec les sorcières et la possible transmission du Don d'illusions sensorielles générations après générations, le MJ pourrait ne pas suivre ton idée initiale. Il faut le savoir.

Par ailleurs, nous pensons qu'il faudrait apporter une petite retouche quant à l'identité des ravisseur en éclaircissant davantage leurs motifs, pour les éloigner définitivement des Illuminatis dont les méthodes sont différentes.

Petit détail en plus, le récit a été effectué au passé, il faudra toutefois écrire au présent en RP. A la première ou troisième personne du singulier, au choix.

Il faudrait que tu nous fournisse une image en 500x275px pour ton lieu de résidence.

Enfin, ton avatar n'est pas aux dimensions normales, je t'en ai envoyé une copie par MP avec les dimensions adéquates  :)
 
 
Rebecca Frost
Modératrice
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Illusions sensorielles
Allégeance: Inconnue

Mer 2 Juil - 21:03

D'accord, j'ai bien pris note de tout ça, j'aurai une aveugle confiance en notre MJ ! ;)
Et bien évidemment, j'écrirai avec la conjugaison adéquate !

J'ai édité mon post pour présenter plus clairement le groupe de voyous, juste avant que Rebecca ne parte du hangar.
J'ai aussi redimensionné l'image en 500x275px pour le lieu de résidence, je l'enverrai !
 
 
Le Créateur
Admin
avatar


Ven 4 Juil - 12:16

Bonjour Rebecca,

Ta fiche a été validée.

Tu débuteras l'aventure à ton Domicile qui sera créé dans quelques instants.

Le code de ta signature musicale a été généré, merci de le copier-coller dans l'onglet "Signature" de ton profil.

Code:

[center]
<embed width="300" height="25" scale="exactfit" quality="high" wmode="transparent" type="application/x-shockwave-flash" allowfullscreen="true" allowscriptaccess="always" src="http://www.youtube.com/v/X063MbTdqxM?version=2&hl=fr_FR&rel=0" pluginspage="http://www.macromedia.com/go/getflashplayer">
[sub][i]The World Is Not Enough - Garbage
[/i][/sub][/center]

Enfin, l'ensemble des informations saisies dans ta fiche ont été transcrites dans ton Dossier de renseignement, disponible dans ton onglet "Profil" et visible par les autres membres. Merci de vérifier s'il n'y a pas d'erreur et de venir nous le confirmer ici. Tu auras alors ton passe-droit pour les parties Roleplay de Novus.

Enfin, n'oublie pas que tu peux demander la création de tous lieux utiles à ton Roleplay via le Formulaire de Demande de Création de Lieu.


Dernière édition par Admin le Ven 4 Juil - 15:41, édité 1 fois
 
 
Rebecca Frost
Modératrice
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Illusions sensorielles
Allégeance: Inconnue

Ven 4 Juil - 12:31

Super ! :D
Tout est noté, j'entamerai donc mon aventure à mon domicile ! Et j'ai également copié/collé le code de ma signature !

Et je viens de vérifier mon dossier de renseignement en tout relisant, il n'y aucune erreur, tout est bon ! Donc je le confirme, il n'y aucune erreur ! ;)

____________________


The World Is Not Enough - Garbage
 
 
Contenu sponsorisé





 
 
 

Rebecca G. Frost

  
Page 1 sur 1