AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  PlaylistPlaylist  SlackSlack  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 | 
 

 Rue de Paris (Paris)

 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Le Créateur
Admin
avatar


Dim 6 Juil - 16:36

Rues de la Ville Lumière.

 
 
Amaryllis Du Corbeau

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Persuasion Mentale
Allégeance: Inconnue

Lun 6 Avr - 0:00

/Appartement d'Amaryllis Du Corbeau/ > /Rues de Paris/

L'air frais glissant sous le cou du jeune homme lui faisait un bien fou, les rues parisiennes étaient d'un calme absolu lorsque la lune pointait le bout de son nez, il n'y avait pas un rat dans ces rues. C'était incroyable à quel point la Ville Lumière pouvait être éteinte lorsque l'astre de la nuit était haut dans le ciel.

*Personne. Ça fait du bien...*

Amaryllis appréciait de genre de moment, ces instants où il pouvait profiter de la vie sans que personne ne puisse l'embêter, ces moments étaient rares, c'était durant ce genre de moments qu'il pouvait méditer et il se demandait s'il allait finalement pouvoir obtenir ce qu'il désirait vraiment...Son pouvoir n'était pas aisé à dompter, mais il y avait arrivé, mais toutes les tentatives sur lesquelles il avait tenté d'éveiller de l'amour dans l'esprit de ses cibles s'était soldé par des échecs. Cela se soldait sans arrêt par d'autres sentiments, comme l'affection, la sympathie, ou même le désir.
Le désir, c'était ce dont le jeune homme avait actuellement besoin pour noyer ses perpétuels soucis, oublier l'espace d'un instant qu'il n'était qu'une pauvre âme en perdition...

Il descendu une petite allée qui desservait sur une rue fréquentée plutôt populaire, pullulant de bars et cafés encore ouverts à cette heure-ci, et le Du Corbeau se mit alors à zyeuter les terrasses en l'espoir de trouver une nouvelle poupée temporaire...


*Amusons-nous un peu.*

____________________


Succession of Witches - Nobuo Uematsu
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Ven 10 Avr - 14:12

Vous trouverez sur les terrasses toute la panoplie des parisiens en fin de journée : des hommes d'affaire entre deux réunions, des étudiants révisant leurs partiels, des jeunes femmes attendant leurs amies, des touristes,...

 
 
Amaryllis Du Corbeau

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Persuasion Mentale
Allégeance: Inconnue

Sam 11 Avr - 17:11

Comme il s'y attendait, les terrasses des cafés étaient peuplés par l'habituelle clientèle du soir qui veillait un peu avant de vaquer à leurs occupations personnelles, soirées ou autres activités nocturnes. Amaryllis choisit alors d'entrer dans le "Cupidon", un bar BCBG nouvellement ouvert, essentiellement fréquenté par des étudiants ou des jeunes ayant enfin faits leurs premiers pas dans la vie active, la plupart d'entre eux venant des facs de droit ou d'économie environnantes, choisissant ce lieu par pur effet de style. Le jeune homme choisit de s'asseoir sur l'un des grands sièges du comptoir, poste stratégique pour pouvoir regarder l'ensemble de la pièce dans les grands miroirs disposés derrière le barman. Il commanda d'abord.

- Donnez moi un verre de Gin Tonic, avec une tranche de citron.

Il avisa d'un regard vif les personnes présentes autour de lui, en plus du barman il y avait un trio de jeunes filles assises dans le fond, se prenant en selfie et se montrant leurs photos respectives, un couple assis sur une banquette tout au fond de la salle planqué derrière un ordinateur portable ouvert et surfant intensément sur le web. Et enfin, à côté de lui, assis à deux chaises de lui, un grand jeune homme, blond, son regard profond concentré sur la danse des glaçons dans son verre de whisky ambré.

*Sympa celui-là...!*

En effet, ce jeune homme était tout à fait charmant. Il était grand, une stature carrée et légèrement musclé, un beau visage avec un nez fin et des yeux d'argent, sans oublier ses cheveux d'un blond vénitien coiffés en arrière. Il portait un trench noir du même style que celui d'Amaryllis ainsi qu'un jean et des chaussures de ville noires.
Le bel Alteri attendit que le barman lui apporte son verre pour s'amuser à faire tinter les glaçons assez fort pour attirer l'attention du blond.


*Après le couple d'idiot en entrée, passons au plat de résistance...!*

Et il se mit à sourire malicieusement.

____________________


Succession of Witches - Nobuo Uematsu
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Lun 27 Avr - 21:37

Votre tactique ne semble pas fonctionner. Le beau jeune-homme lève les yeux brièvement, balaye la salle du regard, sans même s'arrêter sur vous, soupire, las de son labeur, puis replonge dans son ordinateur, l'esprit visiblement très occupé.

 
 
Amaryllis Du Corbeau

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Persuasion Mentale
Allégeance: Inconnue

Mar 28 Avr - 20:13

Alors là c'était la meilleure : non seulement sa tentative n'avait pas fonctionné, mais en plus de ça sa cible ne s'était même pas croisé le regard d'Amaryllis. S'il y a bien une chose que le jeune homme ne pouvait pas supporter c'était que les gens refusent de faire ce qu'il voulait, lorsque ça se produisait, et il savait bien à quel point c'était rare, il sentait ses joues pâles se teindre progressivement en rouge, une teinte qu'elles adoptaient à chaque fois que la colère lui montait à la tête. Il détestait par dessus tout qu'on ne lui obéisse pas. Il avait décidé que CE garçon précis serait son prochain jouet, il s'y tiendrai.

*Il se prend pour qui avec son ordinateur dernier modèle et son air studieux ? Il est à moi.*

Amaryllis savait pertinemment que ce comportement impérieux était purement égoïste et sombre, faisant de lui quelqu'un dont le cœur était complètement imprégné par les ténèbres, mais il s'en fichait, c'était avec ce cœur qu'il avait réussi à sortir de l'enfer, il n'y retournerait pour rien au monde.
Continuant de faire tinter ses glaçons, il se déplaça légèrement, changeant subtilement de siège sans que personne ne remarque quoi que ce soit, après tout sa cible ne l'avait pas vu en relevant la tête, il n'y aurait aucune raison qu'il ne voit son déplacement. Ensuite, comme à chaque fois qu'il interagissait avec d'autres êtres, le blondinet adopta son regard angélique, minaudant légèrement et adopta une posture qui se voulait la plus amicale possible.


- Salut ! Pas trop bruyant comme endroit pour travailler ?

Amaryllis avait choisit d'adopter sa figure fétiche : sa tête d'ange, celle à laquelle personne ne pouvait répondre méchamment, ses yeux aussi doux et mignons que ceux d'un chaton, la tête dont il fallait obligatoirement se méfier car derrière se cachait un rapace impitoyable prêt à fondre sur sa proie...pour n'en laisser qu'une carcasse...

____________________


Succession of Witches - Nobuo Uematsu
 
 
Donovan Lager

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Allemagne Allemagne
Don/Rune: Persuasion Mentale
Allégeance: Inconnue

Ven 1 Mai - 23:08

La pluie commence à tomber à verse et Donovan a oublié son parapluie chez lui. Il rentre dans le premier bâtiment éclairé qu'il trouve : une brasserie assez guindée, remplie d’étudiants. Il se rend au comptoir, rajuste sa coiffure en s'observant dans les grands miroirs qui couvrent le mur et appelle le barman.

- Un chocolat chaud. S'il vous plaît.

Il se penche en avant, fixe le serveur dans les yeux et baisse la voix.

- Evidemment, vous n'allez pas me faire payer, je n'ai pas d'argent sur moi.
Il croise les doigts, espérant que son pouvoir ne lui fasse pas défaut. Pas maintenant, sinon il est fichu. Il se ferait jeter du bar, et il aurait la honte de sa vie : il s'imagine d'ici les moqueries des clients et les reproches incessants de sa mère. Elle n'a déjà pas beaucoup confiance en lui... Heureusement, l'homme ne semble rien avoir à redire. Donovan se détend et observe les environs : tout le monde a l’air occupé, sauf un garçon à côté de lui. Il fait tinter les glaçons dans son verre d’alcool avec un bruit exaspérant et semble vouloir engager la conversation avec un grand garçon aux cheveux d'un blond-roux, qui n’a pas l’air de lui prêter beaucoup d’attention.

*Mais qu’est-ce qu’il m’agace celui-là… Il se croit tout seul ?*

Enervé, le frêle asiatique tape sur l’épaule du blondinet et crache du ton le plus convaincant possible :

- Dis, toi, là, ça t’amuse de faire chier le monde ? Tu arrêtes avec tes glaçons, tout de suite. Et ça serait pas mal que tu arrêtes de boire de l’alcool, aussi.

____________________




J'te reconnais pas - Mathieu Johann
 
 
Amaryllis Du Corbeau

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Persuasion Mentale
Allégeance: Inconnue

Sam 2 Mai - 12:58

- Dis, toi, là, ça t’amuse de faire chier le monde ? Tu arrêtes avec tes glaçons, tout de suite. Et ça serait pas mal que tu arrêtes de boire de l’alcool, aussi.

Amaryllis se retourna brusquement. A sa droite s'était assis un jeune homme qui avait l'air d'avoir son âge, aux traits fins, typé asiatique et aux cheveux noirs comme le plumage d'un corbeau. Visiblement, il n'aimait pas le bruit des glaçons et avait l'air d'être de mauvaise humeur également.

*Qu'est ce qu'il me veut avec son imitation ratée de caïd de quartier ?*

Le blond n'avait nullement été impressionnée ni même intimidé par l'intervention du nouveau venu, mais il avait réussi à piquer son intérêt à vif. Très peu de personne lui tenaient tête, les rares qui l'avaient fait n'était plus de ce monde d'ailleurs, mais le bel androgyne se sentait amusé, cet inconnu était plus réactif que l'autre et son ordinateur, il le divertirait certainement plus longtemps !

- Ooh, quel vilain garçon je fais, je bois de l'alcool et je fais du bruit avec mes glaçons ! Pauvre choupi avec son verre de chocolat, tu veux que je t'amènes ton doudou et que je te lises une histoire ?

Amaryllis provoquait volontairement son interlocuteur, conservant toujours sa tête d'ange, il avait envie de s'amuser un peu, explorer une fois encore les pensées d'un autre être humain, et pourquoi pas essayer d'en faire sa petite poupée docile s'il en avait envie...Il jubilait d'avance.

- Hé, dis moi, qu'est ce que ça peut te faire que je boive de l'alcool ?

____________________


Succession of Witches - Nobuo Uematsu
 
 
Donovan Lager

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Allemagne Allemagne
Don/Rune: Persuasion Mentale
Allégeance: Inconnue

Sam 2 Mai - 16:54

- Hé, dis moi, qu’est ce que ça peut te faire que je boive de l’alcool ?

Tous les souvenirs de Donovan remontent à la surface. La soirée qu’il a passée à boire verre sur verre, bouteille sur bouteille. Le vide, le coma, et le réveil à l’hôpital, avec personne pour lui tenir compagnie.

*Qu’il est mal élevé, celui-là, avec sa fausse gueule d’ange… J’ai envie de le gifler. Mais il mérite pas de finir comme ça. Comme moi. Et puis pourquoi ce foutu pouvoir s’arrête de marcher pile quand c’est important ?!*

Son visage se décompose lentement. Peut-être qu’en feignant d’être blessé, il arrêtera ses conneries. Il doit être plus vieux que Donovan de quelques mois, il n’est pas encore trop tard pour lui.

- J’ai simplement pas envie que tu finisses comme moi. Tu sais mon grand, j’ai fait comme toi y a pas si longtemps, et j’ai fini dans le coma… J’ai perdu plein d’amis et plus personne me fait confiance. Tu veux vraiment que tes parents te rejettent et te couvent comme un poussin sorti de sa coquille ?

Une larme s’échappe de ses grands yeux noirs.
*Mais qu’est-ce qui m’arrive ? J’ai jamais pleuré devant qui que ce soit ! Ils ont mis quelque chose dans leur chocolat ou quoi ? Ce mec a un truc bizarre…*
Il baisse la tête, honteux, et s'essuie vite les yeux du revers de sa manche, souhaitant de tout cœur que le beau blond n’ait rien remarqué. Sinon, il le sent, il ne fera qu’une bouchée de lui.

____________________




J'te reconnais pas - Mathieu Johann
 
 
Amaryllis Du Corbeau

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Persuasion Mentale
Allégeance: Inconnue

Sam 2 Mai - 17:28

- J’ai simplement pas envie que tu finisses comme moi. Tu sais mon grand, j’ai fait comme toi y a pas si longtemps, et j’ai fini dans le coma… J’ai perdu plein d’amis et plus personne me fait confiance. Tu veux vraiment que tes parents te rejettent et te couvent comme un poussin sorti de sa coquille ?

L'inconnu venait de lui sortir tout un laïus émouvant sur les dangers de l'alcool mais Amaryllis n'avait pas l'air de comprendre où il voulait en venir, il ne le connaissait pas et avait plus l'air d'avoir expliqué tout ça au blondinet pour se donner bonne conscience ou jouer les bons samaritains.

- Tu sais, je n'ai bu qu'un seul verre, je n'ai pas l'intention de me saouler.

Amaryllis se rapprocha de lui pour lui parler à voix plus basse.

- Et puis, perdre des amis ne me fait pas peur, je n'en ai pas. Et mes parents ne risquent pas de me rejeter, ils sont morts.

Il avait lâché ça comme une bombe qui tombe sur le sol, sa franchise et la façon directe qu'il avait d'annoncer les choses feraient peut être plus d'effet. De plus, il s'amusait à regarder son interlocuteur ainsi que ses réactions, le jeune homme n'avait pas vu la larme couler sur la joue de l'inconnu, mais il se doutait bien qu'il ne prodiguerait pas de telles leçons de morale s'il ne lui était pas arrivé quelque chose de similaire auparavant. Il se redressa, abandonnant son air angélique pour arborer désormais un regard plus sombre, un fin rictus sur son visage aux traits fins.

- J'ai assez de jugeote pour ne pas sombrer dans des travers pareils. Mais toi, tu as l'air d'être passé par là n'est ce pas ?

Une lueur commençait à pétiller dans ses yeux noirs.

- Ai-je tort ?

____________________


Succession of Witches - Nobuo Uematsu
 
 
Donovan Lager

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Allemagne Allemagne
Don/Rune: Persuasion Mentale
Allégeance: Inconnue

Sam 2 Mai - 22:07

- Et puis, perdre des amis ne me fait pas peur, je n’en ai pas. Et mes parents ne risquent pas de me rejeter, ils sont morts. J’ai assez de jugeote pour ne pas sombrer dans des travers pareils. Mais toi, tu as l’air d’être passé par là n’est ce pas ? Ai-je tort ?

S’il pense énerver Donovan, c’est réussi. Le jeune Magus sent que sa main gauche tressaille légèrement, signe qu’il commence à s’échauffer. Pourtant, contrairement à ses habitudes, il essaye de se contenir. Pauvre gamin, plus de famille, personne sur qui compter. Il lui fait presque de la peine. Il tente de se cacher derrière une apparence de type indifférent et cruel, mais Donovan a l’impression que ce n’est qu’une façade, qu’au fond il en souffre. Peut-être qu’il se trompe, mais mieux vaut ne prendre aucun risque.

- Si tu essayais de me pousser à bout, je suis désolé, mais tu vas avoir du mal. Tu cherches quoi ? Tu veux te battre avec tout le monde ? Je suis désolé pour tes parents, mais ce n’est pas la peine d’être agressif avec la première personne qui passe.

Si jamais cet humain se lève et qu’il essaye de frapper le grand, la situation risque de dégénérer très vite. Il ne faut surtout pas le mettre en colère plus qu’il ne l’est déjà, Donovan ne sait pas se défendre. Il finirait bien amoché.
- Tu sais, si tu veux parler, je sais aussi écouter.
*J’ai l’air ridicule… Tant pis, au moins j’évite la bagarre.*

____________________




J'te reconnais pas - Mathieu Johann
 
 
Amaryllis Du Corbeau

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Persuasion Mentale
Allégeance: Inconnue

Dim 3 Mai - 13:09

- Si tu essayais de me pousser à bout, je suis désolé, mais tu vas avoir du mal. Tu cherches quoi ? Tu veux te battre avec tout le monde ? Je suis désolé pour tes parents, mais ce n’est pas la peine d’être agressif avec la première personne qui passe.

Le nouveau venu avait mal réagit au pic d'Amaryllis, comme ce dernier s'y attendait. Titiller les gens de la sorte avant d'en faire ses pantins était quelque chose qu'il adorait, toutefois il ignorait s'il allait user de son pouvoir sur lui, il ne voyait pas en quoi il pourrait bien lui servir.

- Tu sais, si tu veux parler, je sais aussi écouter.

Cette phrase fit remonter en lui plusieurs souvenirs de son enfance, les heures interminables passées chez des psychologues et autres médecins pour "parler", dire tout ce qui n'allait pas suite au désastre qui lui retira sa famille, des heures passées à mentir et à feindre juste pour qu'on le laisse tranquille. Il détestait ces psychiatres qui analysaient la moindre de ses paroles, il leur ferait vivre l'enfer s'il recroisait leur route...

- Je ne cherche pas à me battre avec tout le monde, simplement à m'amuser avec les gens qui croisent mon chemin, nuance.

Le blond but une gorgée de son verre de gin, conservant son sourire.

- Tu as une famille toi non ? Qu'est ce que tu fais là exactement ?

____________________


Succession of Witches - Nobuo Uematsu
 
 
Donovan Lager

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Allemagne Allemagne
Don/Rune: Persuasion Mentale
Allégeance: Inconnue

Dim 3 Mai - 14:12

- Tu as une famille toi non ? Qu'est ce que tu fais là exactement ?

*Il change de sujet… Je devrais essayer de l’amadouer un peu avant de vouloir l’aider. Il se confiera sûrement si j’arrive à comprendre ce qu’il y a au fond de ses pensées. Je pourrais même enfin me trouver un ami, un vrai.*
Une famille… Il en a longtemps rêvé. Mais après tout, un père alcoolique et violent, ça ne vaut peut-être pas la peine. Si c’est pour se retrouver à craindre en permanence qu’il n’arrive quelque chose à sa mère… Enfin tout de même, il aurait bien aimé avoir un modèle, un homme fort sur lequel il aurait pu compter. Il a vite laissé tomber, comme ses amis l’ont abandonné quand ils se sont rendu compte qu’il était fragile et qu’il pouvait facilement partir à la dérive. Même sa mère semble le traiter comme un inconnu. Dans le fond, peut-être n’est-il pas si différent du bel orphelin qui le regarde en souriant étrangement.

- J’ai une mère, mon père est parti quand j’étais tout petit. Mais ma mère… C’est un peu comme si elle m’aimait plus. Alors je viens là, j’observe les gens, j’essaye de deviner à quoi ils pensent et de m’imaginer leur histoire. Je crois que ça m’aide à me sentir moins pathétique. Sinon, moi c’est Donovan.

Il tend la main à ce blond d’un geste hésitant, avec un sourire mal assuré. Il n’a plus l’habitude de nouer le contact avec des gens, encore moins depuis qu’il sait qu’il n’est pas un humain. Il a l’impression d’être un intrus, une expérience ratée d’un scientifique foireux.

____________________




J'te reconnais pas - Mathieu Johann
 
 
Amaryllis Du Corbeau

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Persuasion Mentale
Allégeance: Inconnue

Dim 3 Mai - 17:09

- J’ai une mère, mon père est parti quand j’étais tout petit. Mais ma mère… C’est un peu comme si elle m’aimait plus. Alors je viens là, j’observe les gens, j’essaye de deviner à quoi ils pensent et de m’imaginer leur histoire. Je crois que ça m’aide à me sentir moins pathétique. Sinon, moi c’est Donovan.

Il tendit sa main pour qu'Amaryllis la serre, ce Donovan avait l'air nettement plus sociable que lui. Le blondinet n'avait jamais eu d'ami, la vie lui avait appris à se méfier de tout le monde, à ne faire confiance à personne et à toujours rester le maître qui tire les ficelles dans l'ombre, il allait jouer le jeu, pour le moment.

- Amaryllis Du Corbeau. répondit-il en serrant sa main, conservant toujours sa mine satisfaite.

Il repris une autre gorgée de gin. Alors comme ça Donovan n'avait pas de bon relations avec sa mère et se sentait "pathétique" ? Voilà un bien étrange sentiment, un ressenti qu'Amaryllis n'avait jamais éprouvé, leurs chemins avaient dû être bien différents...Aussi, comment est-ce qu'une mère ne pourrait-elle plus aimer son enfant ? Il se méprenait peut être sur ce que ressentait sa mère ?

- Tu penses que ta mère ne t'aimes pas ? Pourquoi est-ce que tu ne lui as jamais dit ce que tu ressentais ? Les martyrs n'obtiennent jamais gain de cause mon cher, c'est la raison pour laquelle on les appelle comme ça...

Et il continuait de sourire.

____________________


Succession of Witches - Nobuo Uematsu
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Dim 3 Mai - 18:37

Votre conversation intense fait que vous ne remarquez pas que 5 personnes cagoulées sont entrées dans le bar.

Sur les derniers mots d’Amaryllis, un coup de feu retentit, perçant les tympans des deux jeunes garçons. L'un des individus a tiré en l'air, et somme tout le monde de se mettre à terre et de mettre les mains en évidence.

La panique s'ensuit, on entend des cris, des pleurs,... Bienvenue sur une scène de prise d'otages.

 
 
Donovan Lager

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Allemagne Allemagne
Don/Rune: Persuasion Mentale
Allégeance: Inconnue

Dim 3 Mai - 21:57

Un bruit assourdissant retentit. Affolé, Donovan quitte le bel humain des yeux et se retourne, cherchant l’origine d’un vacarme pareil. Cinq personnes armées, la tête couverte par des cagoules, sont entrées dans le bar et hurlent aux clients de se mettre à terre et de montrer leurs mains. Les gens, paniqués, pleurent et crient autour des deux jeunes hommes. Tout ça lui rappelle quand, plus jeune, ses amis l’avaient entraîné dans un braquage de magasin, et qu’il avait fini au commissariat, en garde-à-vue, pour quelques euros volés à un épicier qui en avait sûrement plus besoin qu’eux. Il ne peut pas les laisser faire ça.
*Si j’essayais de les convaincre d’arrêter… Après tout, il faut bien que ce "pouvoir" bizarre serve à quelque chose, non ? Amaryllis va me prendre pour un fou, mais je ne peux tout de même pas laisser tous ces gens mourir alors que je peux faire quelque chose. De toute façon, j’ai plus rien à perdre.*
Il ne peut pas rester là, les bras ballants, sans rien faire. Il ne peut pas leur obéir et se jeter à plat ventre par terre, comme un lâche. Pas alors qu’il peut les sauver, ou du moins essayer. Il inspire un grand coup, serre les poings pour se donner du courage et se lève lentement. Il se dirige d’un pas mesuré vers le ravisseur le plus proche de lui, qui lui tourne le dos, et lui tape sur l’épaule. Il se retourne, et Donovan le fixe dans les yeux, souhaitant plus que tout que son pouvoir ne lui fasse pas défaut. Sans le lâcher du regard, il lui parle de sa voix la plus ferme et sévère.

- Vous allez partir. Maintenant. Vous allez sortir sans faire d’histoires, tranquillement, et on n’en parle plus.

* Mais qu’est-ce qui m’a pris…*

____________________




J'te reconnais pas - Mathieu Johann


Dernière édition par Donovan Lager le Dim 3 Mai - 23:05, édité 1 fois
 
 
Amaryllis Du Corbeau

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Persuasion Mentale
Allégeance: Inconnue

Dim 3 Mai - 22:13

- Vous allez partir. Maintenant. Vous allez sortir sans faire d’histoires, tranquillement, et on n’en parle plus.

Tout c'était passé en un éclair, cinq individus cagoulés étaient rentrés dans le bar, armes à la main et avaient littéralement pris toute la salle en otage. Tout le monde était tétanisé et n'osait plus bougé, Amaryllis regardait tout les gens tomber à genoux au sol et lever les bras ou les mettre sur leur tête. Il fallait avouer qu'il ne s'était pas du tout attendu à être pris en otage, mais ces cinq personnes ne lui faisaient pas non plus peur pour autant. Donovan s'était mis alors à leur intimer de partir, il leur avait ordonner fermement, de la même manière dont Amaryllis utilisait son pouvoir, serait-ce possible que...?

*Alors ça c'est la meilleure...!*

Il ignorait si les cinq personnes allaient réagir, il fallait dire qu'influer sur le comportement de cinq individus d'un seul coup, c'était risqué, il y avait de forts risques pour que ça ne fonctionne pas mais il fallait néanmoins réagir, le beau blond se dit qu'il fallait gagner du temps.
Toujours assis sur le siège de bar, il adopta un air de défi à l'encontre des ravisseurs, prêt à bondir au cas où ils décideraient d'attaquer.


- Qu'est ce qu'ils fichent ici ? Depuis quand est-ce qu'on vient cambrioler des bars ? C'est stupide...

____________________


Succession of Witches - Nobuo Uematsu
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Mar 5 Mai - 8:44

Les hommes s'activent, mais la tentative de Donovan d'utiliser son Don, plutôt que de vous sauver, va vous mettre à découvert.

Donovan a écrit:
- Vous allez partir. Maintenant. Vous allez sortir sans faire d’histoires, tranquillement, et on n’en parle plus.

Homme cagoulé a écrit:
Bien, et toi tu vas me dire où est ton collègue.

Il met Donovan en joue avec son arme lourde.


EDIT MODERATION : Merci de ne pas écrire d'une couleur spécifique (Rouge).
 
 
Owen Bromanson

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Canada Canada
Don/Rune: Animorphose (Grizzli)
Allégeance: Inconnue

Dim 10 Mai - 18:19

Owen soupiras sous sa cagoule, l'entrée dans le bar s'était plutôt bien passé, et le coup de feu avait su éveillé peur et respect dans l'esprit des consommateurs, alors que les 4 types qu'il avait briefé sur l'objectif en tête de liste s'occupait de la salle, Owen fusil à pompe en main, s'était tranquillement approcher du bar et était passé derrière, pour jeter un coup d'oeil au Barman face contre-terre qui tremblait de tout son long. Owen savait bien qu'il n'avait tout simplement aucun moyen de prévenir la police, après tout quel bar s'équiperais d'un système si coûteux. Le canadien retourna auprès de ses paires masqué pour analysé la situation. Quasiment toute la salle s'était mise à terre, sauf 3 types face a comptoir du bar, un alcoolo qui visiblement était trop concentré sur sa bière pour se rendre compte de l'épineuse situation, et 2 jeunes gens.

D'ailleurs l'un des 2 gamins, l'asiatique, avait donner ce qui ressemblait à un ordre au braqueurs, Owen se permis un sourire derrière sa cagoule.


*Et de un.*

Un de ses collègues braquas le visage de l'asiatique et l'interrogea :

-Bien, et toi tu vas me dire où est ton collègue.

Owen toujours cagoulé ne pu se retenir et fit glisser sa main sur sa cagoule avec lassitude.

*Ca s'annonçait bien pourtant... Ce crétin pouvait pas la fermer ! Merde qui m'a collé des abrutis pareil pour un coup si important...*

Malgré ça Owen conserva le silence, bien qu'il était le supérieur des autres braqueurs, le canadien n'ignorait pas qu'il était bien plus à son avantage de rester un braqueurs quelconque parmi ses 4 équipiers. A coté de l'asiatique se trouvait donc un autres gamin toujours assis, mais il avait l'air étrangement sûr de lui, il pouvait très bien s'agir de la seconde cible, mais Owen ne pouvait en avoir la certitude et ne pouvait courir le risque d'une conclusion hâtive à propos d'un gamin seulement trop prétentieux. Alors il pointa de son fusil à pompe le visage du jeune homme défiant et déclara à haute voix dans la salle

-Bon l'asiatique tu la boucles ou on te fait sauté le crâne compris, l'autre t'a 10 secondes avant de te déclarer sinon, je serais obligé de faire feu sur ce jeune homme qui n'a rien demandé. T'a 10 secondes.

Owen n'aimait pas trop ça, menacé un innocent n'était pas dans ses habitudes, mais si il voulait faire une bonne impression pour son retour de vacance, il devait faire un sans-faute, et la menace de mort était le meilleur outil à sa disposition pour réussir se sans-faute.

____________________


7th Symphony - Beethoven
 
 
Amaryllis Du Corbeau

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Persuasion Mentale
Allégeance: Inconnue

Dim 10 Mai - 21:21

- Bon l'asiatique tu la boucles ou on te fait sauté le crâne compris, l'autre t'a 10 secondes avant de te déclarer sinon, je serais obligé de faire feu sur ce jeune homme qui n'a rien demandé. T'as 10 secondes.

*L'autre...Qu'est ce que ça veut dire ? Le collègue de l'idiot qui me pointe vise Donovan...Et si j'avais raison ? Si Donovan avait un pouvoir similaire au miens, alors ça veut dire que c'est moi qu'il cherche. Qu'est ce qu'il nous veut exactement ?*

L'individu cagoulé le visait toujours, le plus amusant pour Amaryllis était le fait qu'il se croyait intimidant, quand on avait un tant soit peu de jugeote on ne défiait pas le Du Corbeau, mais ça, le ravisseur ne le savait pas. Le jeune homme conservait son air assuré, il était l'objet de leur prise d'otage dans ce bar, il n'allait pas se priver pour user de ce statut. Donovan n'avait pas réussi à les faire partir, mais c'était surement dû au fait qu'il souhaitait user de son pouvoir sur tout le groupe et non sur une seule personne. Quoi qu'il en était, il était temps pour Amaryllis de faire son entrée, son rictus moqueur commençant à naître sur son visage.

- Faire feu sur moi ? L'autre....vous devez parler de moi. Vous oseriez abattre l'objet de votre venue ? Vous êtes soit complètement stupides ou alors votre plan est illogique au possible. Laissez l'asiatique tranquille et si vous voulez tirer sur quelqu'un, privilégiez le débile qui se cache derrière le bar, son gin était pas assez frais...ou alors l'idiot avec son ordinateur là, il m'a à peine regardé lorsque je lui ai adressé la parole, je doute qu'il continue à faire le malin lorsque son écran sera couvert d'hémoglobine !

Toujours aussi cruel et provocateur, Amaryllis continuait de faire face à l'homme qui le braquait, il avait désormais croisé les jambes et terminait tranquillement sa boisson d'une gorgée rapide.

- Et puis, ça serait tellement amusant non ? Sinon Rambo, tu veux qu'on te suives bien sagement c'est ça ? C'était pas vraiment la peine de te ramener avec tout ton gang tu sais, une simple discussion aurait suffit. Quel manque de classe et de civilité...

Le jeune homme agissait comme une véritable diva en plein caprice, il n'avait pas peur de ces gens là, il savait qu'ils étaient là parce qu'il était spécial, parce qu'il avait un pouvoir, le tuer serait inutile pour eux, non, il en était parfaitement conscient. Le blondinet attendait donc, son regard perçant foudroyant toujours l'homme cagoulé.

____________________


Succession of Witches - Nobuo Uematsu
 
 
Donovan Lager

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Allemagne Allemagne
Don/Rune: Persuasion Mentale
Allégeance: Inconnue

Mer 13 Mai - 16:21

- Et puis, ça serait tellement amusant non ? Sinon Rambo, tu veux qu'on te suives bien sagement c'est ça ? C'était pas vraiment la peine de te ramener avec tout ton gang tu sais, une simple discussion aurait suffit. Quel manque de classe et de civilité...

Il me fait peur, on dirait un fou furieux. Un humain qui s’interpose entre un homme armé et moi ! Mais son ton est étrange… Et s’il était comme moi ? Peut-être que c’est pour ça, peut-être qu’il a compris et qu’il sait que je suis différent. Qu’on est différents.
Et cet homme, cette brute, qu’est-ce que j’ai bien pu lui faire ? Son collègue me pointe de son arme, et lui il vise Amaryllis. Je dois avoir l’air paniqué, je suis sûr que je n’arrive pas à le cacher. Et le beau blond, qui reste calme, impassible… Comment fait-il ? J’ai peur, mais je ne peux pas laisser tous ces gens payer à cause de moi. Je vais devoir me débrouiller seul, si j’essaye de parler à Amaryllis, on est fichus.
Ces barbares veulent sûrement nous emmener. Comment les arrêter ? Peut-être que si je réessayais de le forcer à faire ce que je veux, ils s’en iraient. Mais si l’un d’eux est comme Amaryllis et moi, ça ne marchera pas. Je dois me laisser faire, au risque de passer pour une mauviette. Tant pis, il faut protéger ces humains innocents. Amaryllis va me prendre pour un dingue, ou pour une mauviette et il va sûrement me mépriser…
Quand ils m’auront emmené, j’essayerai à nouveau de les contrôler. Au moins, je ne mettrai personne en danger.


- Emmenez-moi si vous voulez, mais laissez tous les autres tranquilles. Quant au « collègue » dont vous m’avez parlé, je ne sais pas de quoi vous parlez, mais de toute façon ce n’est pas le grand blond derrière. Je viens de le rencontrer, laissez-le.

____________________




J'te reconnais pas - Mathieu Johann
 
 
Owen Bromanson

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Canada Canada
Don/Rune: Animorphose (Grizzli)
Allégeance: Inconnue

Dim 17 Mai - 13:16

- Et puis, ça serait tellement amusant non ? Sinon Rambo, tu veux qu'on te suives bien sagement c'est ça ? C'était pas vraiment la peine de te ramener avec tout ton gang tu sais, une simple discussion aurait suffit. Quel manque de classe et de civilité...

Owen de ses 2 mètres 10 était impressionnant, et quiconque aurait vu la situation aurait pensé que ce jeune homme provocateur était fou, mais il en était tout autrement.


*Evidemment... Evidemment que cela allait finir comme ça, quel idée de laisser parler ce fichu blondinet... Et cet équipe d'incapable même pas capable de réagir... Je... Je perds le contrôle...*

- Emmenez-moi si vous voulez, mais laissez tous les autres tranquilles. Quant au « collègue » dont vous m’avez parlé, je ne sais pas de quoi vous parlez, mais de toute façon ce n’est pas le grand blond derrière. Je viens de le rencontrer, laissez-le.

Owen son fusil en main, faisant toujours face à ce fichu manipulateur, passa son arme derrière le comptoir et sans même regarder, sans même tirer la moindre expression derrière sa cagoule noir, il tira, et le sang giclas, mais pour Owen c'était déjà trop, son corps et son esprit complètement soumis à l'influence se rebella, et Owen ayant repris ses esprits alors qu'autour de lui des cris et des pleures tombait, frappa de la crosse de son fusil,  la tempe de cet individu si fier du résultat de ses mots, juste assez pour lui laissez une bel marque pour quelques semaines, faire disparaître son regard de petit prince cruel et lui faire perdre conscience. Deux influence différentes ne pouvait agir en même temps sur un même individu, surtout un individu entraîné et déterminé comme Owen.

*Il faut se barrer avec eux au plus vite, avec ce qu'il m'a fait faire, y a plus aucun doute sur son identité*

Alors que la situation devait vite être reprise en main, Owen fit de rapide signe de main, pour indiquer aux autres teneur d'otages qu'il devait baîllonner l'asiatique et vite foutre le camp de ce bar avant que des policiers arrivent.

-Silence !

Crias t'il aux occupant du bar qui semblait sur le point de prendre tous la fuite aux risques de se faire fusillé.
Amaryllis était à terre et Owen le pris par le coup pour le relever et lui chuchota à l'oreille :


-Tu ne sais rien pour l'instant, mais tu regretteras ce que tu m'as fait faire.

Puis il le jeta sur son épaule tel un sac de linge sale. Tandis que 2 autres hommes s'occupait de traîner le pauvre Donovan baîllonner avec eux.
Deux autres homme tinrent la salle en joue pendant qu'il faisait marche arrière, et rapidement ils sortirent du Bar qui venait de perdre son patron. Puis se dirigèrent vers un fourgon noir aux vitres teintées...

____________________


7th Symphony - Beethoven
 
 
Amaryllis Du Corbeau

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Persuasion Mentale
Allégeance: Inconnue

Lun 18 Mai - 21:05

Amaryllis se réveilla à l'arrière d'un grand véhicule sombre, Donovan était devant lui, son bâillon commençant à tomber légèrement sur son menton. Il se souvint que l'homme qui le tenait en joue avait contourné le bar pour fusiller le barman qui se terrait derrière, son pouvoir avait influé sur le gangster sans même que le jeune homme ne l'ait demandé, il sentait que ceci était synonyme d'un certain gain en puissance de sa part. Le son de l'arme et le ballet carmin qui s'était produit lorsqu'il appuya sur la détente fit remonter certains souvenirs, des souvenirs qu'il trouvait agréable. L'homme cagoulé avait beau l'avoir fait perdre conscience, il arrivait toujours à entendre ce qui se passait autour de lui, il avait entendu la foule se mettre à pleurer de désespoir, une douce mélodie à ses jeunes oreilles, il avait également entendu l'homme lui chuchoter à l'oreille...

- Tu ne sais rien pour l'instant, mais tu regretteras ce que tu m'as fait faire.

Il ricana doucement en faisant craquer les os de son cou en balançant sa tête sur le côté.

*Essaie donc, je t'attends...!*

Le véhicule avait beau rouler, le beau blond n'avait aucune idée d'où ils pouvaient bien être, les balourds devaient certainement les emmener là où ils serraient livrés à eux-mêmes, Amaryllis avait déjà fréquenté ce genre d'endroits lorsqu'il cherchait son père, ça ne lui faisait pas peur, mais il aurait bien aimé savoir pourquoi ils étaient dans ce camion à ce moment précis.

- C'est pas vrai...Traités comme de vulgaires bestiaux ! Quelle bande d'ours...

Il soupira légèrement, se mettant à lui sourire, le même sourire de défi qu'il avait arboré devant le preneur d'otage.

- J'espère que le sang ne t'as fait peur tout à l'heure, vu comme c'est parti tu risques d'en revoir d'autre, surtout si tu restes avec moi...

Le blondinet croisa alors ses jambes, attendant que Donovan lui réponde, ou que la voiture s'arrête enfin.

____________________


Succession of Witches - Nobuo Uematsu
 
 
Donovan Lager

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Allemagne Allemagne
Don/Rune: Persuasion Mentale
Allégeance: Inconnue

Mer 20 Mai - 16:10

- J'espère que le sang ne t'as fait peur tout à l'heure, vu comme c'est parti tu risques d'en revoir d'autre, surtout si tu restes avec moi...
J’entends vaguement la voix d’Amaryllis, mais je n’ai pas la force de lui répondre. Tant pis, il attendra.

Je me souviens que les hommes cagoulés m’ont bâillonné et jeté dans une sorte de fourgonnette noire aux vitres teintées. Même en supposant qu’on croise d’autres personnes, ils ne nous verraient pas. On est piégés.
Un mouvement brusque me réveille totalement et me projette en avant. Je me heurte contre quelque chose de solide, mais moins solide qu’un mur. Ouvrant les yeux à grand-peine, je comprends ce que c’est. Amaryllis. Je suis trop fatigué pour me relever, et je reste appuyé sur son épaule. De toute façon, il m’a déjà vu pleurer et je lui ai raconté des choses que presque personne ne sait, alors il maintenant il a assez pitié de moi pour ne pas s’en formaliser. Du moins je l’espère.
D’ailleurs, comment se fait-il que je me sois montré si faible devant lui ? D’ordinaire, je suis toujours vu comme le garçon froid et hautain, et jamais personne ne m’a incité à me confier autant. C’est bizarre. Il a sûrement quelque chose en plus qui fait qu’on a envie de tout lui dire.
Peut-être qu’il a utilisé son pouvoir ? Mais je ne suis même pas sûr qu’il soit comme moi, et s’il ne l’est pas, je vais passer pour un fou, et je vais finir interné en asile. Ça avait l’air tellement évident…
Je tourne la tête vers lui, sans me relever, et je murmure en craignant d’être entendu :

- Amaryllis, est-ce qu’on est pareils ? Tu sais… Tu vas sûrement me prendre pour quelqu’un de franchement étrange, mais… Tu es bien un Alteri, non ? Et sinon, t'en fais pas, le sang, j'adore ça.

____________________




J'te reconnais pas - Mathieu Johann
 
 
Amaryllis Du Corbeau

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Persuasion Mentale
Allégeance: Inconnue

Jeu 21 Mai - 19:30

- Amaryllis, est-ce qu’on est pareils ? Tu sais… Tu vas sûrement me prendre pour quelqu’un de franchement étrange, mais… Tu es bien un Alteri, non ? Et sinon, t'en fais pas, le sang, j'adore ça.

*Un Alteri ? Hm...ça doit être comme ça que l'on appelle les gens possédant un don, alors je suis un Alteri, intéressant, j'avais toujours pensé qu'on nous appelait "mutants", comme Xmen...*

Les doutes qu'il avait eu dans le bar au sujet de Donovan se confirmaient, il avait bel et bien un pouvoir également, et comble du hasard il avait le même que lui. Amaryllis se disait que soit la vie voulait lui dire quelque chose, soit quelque chose lui échappait. Le mot qu'il avait reçu plus tôt dans la matinée, c'était peut être ces gangsters qui lui avaient envoyé, sachant pertinemment qu'il utiliserait son pouvoir sur le couple qui viendrait le visiter. Il découvrirait la réponse à cette question bien assez tôt.

- Ils ne t'ont pas enlevé pour le plaisir, vu la manière dont tu t'es adressé à eux tu dois avoir un pouvoir similaire au mien.

Il marqua un temps d'arrêt avant de continuer.

- ...Tu m'as limite engueulé parce que je buvais de l'alcool mais pourtant tu aimes le sang...et c'est moi qui suis bizarre après !

Il soupira en se demandant où il était tombé, le fait que Donovan ait le même pouvoir pouvait être un atout en soit, mais aussi un inconvénient. L'ordre d'Amaryllis avait primé sur celui de Donovan pour des raisons qui lui étaient inconnues, mais il pourrait peut être s'occuper d'une partie des mafieux et Amaryllis d'une autre...Quoi qu'il en était, il avait déjà marre de devoir attendre la fin du voyage, il s'en retourna vers Donovan :

- Alors ? Mon véritable visage ne t'as pas trop effrayé j'espère ?

____________________


Succession of Witches - Nobuo Uematsu
 
 
Contenu sponsorisé





 
 
 

Rue de Paris (Paris)

  
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant