AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  PlaylistPlaylist  SlackSlack  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 | 
 

 Rues de New-York (New York)

 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Le Créateur
Admin
avatar


Dim 28 Déc - 23:01

Grande avenue de New York, bondée d'une population aussi éclectique que pressée.

 
 
Âdhya Turvin

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Inde Inde
Don/Rune: Tuzem
Allégeance: Inconnue

Lun 29 Déc - 14:04

Âdhya se massa le poignet droit vigoureusement. Voilà maintenant 4 heures qu'elle était assise à même le sol dans une rue de New-York et dessinait sur son carnet de croquis les passants qui ne lui accordaient pas un regard. Devant elle, elle avait disposé entre deux plaques de plexiglas plusieurs peintures représentant les plaines gelées de la Laponie peuplées de rennes, les toits de Paris vus depuis Montmartre et des portraits en tout genres et de tout types. Une autre série de dessins, plus cartoonesques représentait les super-héros dans leur quotidien le plus intime: Iron Man aux toilettes, Spiderman faisant la vaisselle, Hulk dépoussiérant sa collection de poupées en porcelaine, Batman au lit avec Robin,... Âdhya avait commencé cette série spéciale il y a quelques années lorsqu'elle était en France. C'était les dessins qui se vendaient le mieux et elle en avait besoin en ce moment.
Après avoir fait quelques moulinets avec la main droite pour détendre ses muscles crispés, elle repris le dessin d'un vieil homme en costume qu'elle avait vu passer dix minutes plus tôt. Son élégance lui avait tout de suite plus et elle avait réussi à mémoriser les traits de son visage avant qu'il ne disparaisse dans la foule.
Son estomac gronda, elle tenta de l'ignorer mais ne pu résister de jeter un coup d’œil à l'heure affichée sur la devanture de la pharmacie en face d'elle.5:42 PM. Elle n'avait rien mangé depuis hier midi lorsqu'elle avait consulté dans un cyber-café lugubre l'état de son compte bancaire. -421,09 €
Le billet d'avion pour les Etats-Unis lui avait coûté plus cher que prévu, mais d'après les rumeurs, les prix allaient encore augmenter donc elle avait jugé bon de partir rapidement, quitte à être un peu dans le rouge. Un peu, c'est peu dire...
Tout en peaufinant l'épaule gauche de son vieil homme, elle se mit à réfléchir aux possibilités de logements pour la nuit qui allait arriver. La nuit dernière n'avait pas été trop froide, alors elle avait décidé de dormir à Central Park, emmitouflée dans son sac de couchage à l'abri des regards derrière un bosquet dru. Ça lui avait fait économiser un peu, en espérant avoir une réponse le lendemain à son annonce sur le site de Couchsurfing. Mais rien. Elle n'avait pas reçu d'appel pour l'instant. C'était une habituée du site où elle était très bien référencée. Généralement, elle n'avait pas de mal à trouver un logement pour la nuit, mais cette fois ci, la chance semblait avoir tourner et n'était plus en sa faveur.
Tant pis, ça lui était égal de dormir une fois de plus à l'extérieur.
Alors qu'elle était en train de finaliser la silhouette du vieil homme, une voix la tira de ses pensées.

____________________



The Golden Age - Woodkid
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Ven 2 Jan - 22:47

Un vieil homme vous tire de vos pensées. Il a un sourire bienveillant. Le soleil derrière son dos vous aveugle et vous empêche de découvrir correctement ses traits.

Vous remarquez toutefois qu'il s'appuie sur une canne, dont le pommeau est gravé "7CH".

Il vous salue.
 
 
Âdhya Turvin

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Inde Inde
Don/Rune: Tuzem
Allégeance: Inconnue

Sam 3 Jan - 22:41

Âdhya leva la tête, l'inclina légèrement en fronçant les sourcils et plaça sa main devant ses yeux pour se protéger des rayons rasant de la fin d'après-midi qui venaient mourir dans sa direction. La silhouette que le soleil découpait en face d'elle était celle d'un homme. Bien qu'elle ne pu voir son visage, elle compris qu'il devait être d'un certain âge car il semblait marcher à l'aide d'une canne. Ses yeux s'arrêtèrent quelques instant sur celle-ci et se laissèrent charmer par les formes agréablement sculptées de l'objet. Puis ils s'arrêtèrent sur le pommeau où une inscription étrange était gravée. Sans y prendre plus attention la jeune femme lança, sachant pourtant pertinemment que l'homme n'était pas un acheteur potentiel:

- Si vous êtes intéressé, les paysages sont à 20 $, les portraits à 30 et les héros Marvel à 50 $.

____________________



The Golden Age - Woodkid


Dernière édition par Âdhya Turvin le Jeu 15 Jan - 21:00, édité 2 fois
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Jeu 8 Jan - 19:05

Le vieil homme s'approche sans sourciller de vos oeuvres. Il en remarque une, un paysage indien.

Vieil Homme a écrit:
Et celui-ci ?
 
 
Âdhya Turvin

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Inde Inde
Don/Rune: Tuzem
Allégeance: Inconnue

Sam 10 Jan - 23:02

Âdhya se mordit l'intérieur de la joue pour retenir la réplique cinglante qui avait manqué de franchir ses lèvres. Se demandant si le vieil homme n'était pas finalement un peu gâteux (elle venait, en effet, de lui annoncer ses tarifs), elle décida de profiter de la démence présumée du vieillard pour faire monter les enchères :

- Ah ! Celui-ci est très particulier. C'est une aquarelle que j'ai réalisée dans le nord de l'Inde. Le monastère que vous pouvez voir ici, au creux de la montagne, est très sacré. Il a la particularité d'avoir vu apparaître, il y a quelques années, un véritable bouddha vivant qui est venu accomplir plusieurs miracles dans la région avant de retourner se fondre dans la pierre du monastère.
Je ne peux pas vous le céder à moins de 60 $ !


La jeune femme se passa un main rapide sur le visage pour cacher un petit sourire en coin.

____________________



The Golden Age - Woodkid


Dernière édition par Âdhya Turvin le Jeu 15 Jan - 20:59, édité 2 fois
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Lun 12 Jan - 13:20

Le vieil homme sourit.

Viel Homme a écrit:
Vous êtes douée pour la négociation. C'est intéressant. Mais je ne crois pas que ça soit une conséquence...

Sans un mot de plus, il s'en va, avec sa jolie canne et son pas trainant.
 
 
Âdhya Turvin

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Inde Inde
Don/Rune: Tuzem
Allégeance: Inconnue

Jeu 15 Jan - 12:23

Âdhya fronça les sourcils. Elle fut surprise par la réponse pour le moins tordue du vieillard.

- Une conséquence de quoi ? Qu'est ce que vous voulez dire ? Je peux vous faire un rabais si vraiment il vous plaît ! lança t-elle lorsqu'elle le vit faire demi-tour et s'éloigner.

Âdhya le regarda encore quelques instants marcher dans la foule puis elle haussa les épaules et essaya de reporter son attention sur son carnet de croquis. Mais ses pensées étaient ailleurs et impossible maintenant de se concentrer de nouveau. Elle jeta un œil à l'heure en face d'elle. 5:58pm.
Il était temps de bouger.
Âdhya se leva et tira de sous ses fesses un grand sac à dos de voyage. Elle y glissa délicatement les dessins protégés entre plusieurs couches de plexiglass et de cartons puis rangea son carnet dans une poche avant facile d'accès avant de balancer le sac sur son dos. Elle plongea ensuite sa main sous son tee-shirt et sorti une petite bourse calée dans son soutien-gorge. Elle l'ouvrit et fit une moue lorsqu'elle  vit le contenu. 20 $.
Âdhya referma la bourse, la rangea à sa place et parti d'un pas décidé dans la direction qu'avait prise le vieil homme.
Elle aimait marcher mais détestait la façon dont les gens la regardait. Elle avait pris l'habitude de garder la tête haute et le regard lointain et flou pour ne croiser aucune paire d'yeux.
Mais cette fois ci, Âdhya scrutait la foule tout en avançant d'un pas précipité. Elle était à la recherche de son potentiel client qu'elle avait fait fuir quelques minutes plus tôt.

____________________



The Golden Age - Woodkid
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Dim 18 Jan - 16:03

Vous ne percevez pas l'homme que vous cherchez. Toutefois, dans la cohue, vous remarquez une bousculade : un jeune homme semble avoir abusé de la faiblesse d'une physique d'une vieille femme pour lui voler ses effets personnels.
 
 
Âdhya Turvin

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Inde Inde
Don/Rune: Tuzem
Allégeance: Inconnue

Lun 19 Jan - 12:07

Âdhya balançait son regard de droite à gauche pour essayer de repérer la trace du vieillard. Plus le temps passait et plus elle trouvait ça ridicule. Même si elle le trouvait qu'est ce qu'elle lui dirait ? Elle n'allait pas le supplier de lui acheter une toile. Elle s'était toujours refusé toute sorte de mendicité. C'était une artiste qui vendait ses œuvres pas un marchand de tapis ni une clocharde qui tendait la main dans la rue. Elle sourit à cette dernière pensée car il s'avérait qu'en ce moment elle ressemblait plus à une clocharde qu'à autre chose. C'est alors qu'elle se surprit une fois encore à penser à la nuit qui allait arriver et à ses possibilités d'hébergements, autrement dit, aucune. Elle secoua la tête comme pour mettre de côté ce problème pour le moment et se concentra de nouveau sur la foule.
C'est alors qu'elle surpris un mouvement à quelques pas d'elle. Une bousculade, quelques cris et une silhouette qui partait en courant. Une vieille femme hurlait au voleur et Âdhya resta plantée là à la regarder quelques secondes. Puis avant même qu'elle ai comprit totalement ce qu'il se passait elle se mit à courir derrière le pick-pocket.
Quelques secondes plus tard, elle réalisa enfin ce que son corps avait fait instinctivement. Tout en courant après l'individu, une succession de pensées l'harcela:


* Mais qu'est ce que tu fous, c'est pas tes affaires ! *
* Arrête t'es con, tu vas pas laisser cette pauvre femme se faire dépouiller sans rien faire *
* Ouais mais C'EST PAS TES AFFAIRES *
* Ce batard il court vite *
* Putain de sac à dos, il est trop lourd *
* Allez, tu peux le rattraper, t'es une bonne sprinteuse *
* Mon gars, si je te chope je te défonce la tête *
* J'vais encore être dans la merde *
* Et en plus, j'ai envie de pisser *

____________________



The Golden Age - Woodkid
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Sam 24 Jan - 16:53

Vous réussissez à rattraper le voleur, un petit homme trapu, qui slalome entre les passants avant de s'engouffrer dans une ruelle.
 
 
Âdhya Turvin

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Inde Inde
Don/Rune: Tuzem
Allégeance: Inconnue

Lun 26 Jan - 16:42

Âdhya vit le voleur s'engouffrer dans une ruelle. Elle le talonnait de près et pouvait maintenant se rendre compte que l'homme était petit et trapu. Elle tourna à l'angle de la rue et usa de ses dernières forces pour se hisser à la hauteur de l'inconnu. Elle tendit alors le bras pour attraper la capuche de l'homme. Du bout des doigts elle l'effleura et enfin au bout de deux essais, elle réussit à saisir le vêtement. La jeune femme tira alors de toutes ses forces en arrière et s'arrêta net dans sa course avec une petit dérapage stylé sur les graviers. Le voleur fut propulsé en arrière et retomba lourdement sur le dos en portant ses mains à sa gorge, le souffle coupé.

Âdhya le toisa de haut et tendit la main vers lui:

- Allez, fais pas le con, rends ce que tu as pris.

Elle avait parlé sur un ton assuré, mais elle était loin de se sentir à l'aise. Elle commença à avoir une boule à l'estomac en se rendant compte qu'elle venait de provoquer un homme, visiblement plus musclé qu'elle et aux intentions douteuses. En une fraction de seconde, elle ne put s'empêcher d'imaginer plusieurs scénarios grotesques qui se finissaient tous plutôt mal pour elle. Pour donner le change, elle afficha un sourire en coin qui se voulait inquiétant et un regard noir.
N'étant pas vraiment sûre du résultat, elle redouta déjà la réaction de l'autre.

____________________



The Golden Age - Woodkid
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Lun 2 Fév - 22:44

Le petit homme se retourne dans un mouvement brusque. Un portefeuilles tombe du sac à mains, et alors qu'il tombe par terre, plusieurs billets volent sur le sol.

L'homme vous dévisage, avec un air franchement pas commode.

Homme a écrit:
T'as un problème la rockeuse ?! Tu veux quoi ?
 
 
Âdhya Turvin

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Inde Inde
Don/Rune: Tuzem
Allégeance: Inconnue

Jeu 12 Fév - 18:18

Âdhya fixa le porte-feuille qui venait de s'écraser à ses pieds. Les billets verts se dandinaient au vent comme pour narguer la jeune femme. C'est à ce moment là que son ventre se décida à geindre.

* Putain, la situation sadique ! *

- T'as un problème la rockeuse ?! Tu veux quoi ?
, beugla le voleur.

Âdhya reporta son attention sur le visage menaçant de son interlocuteur. Il était un peu laid et avait l'air franchement pas amical. La jeune femme fit rapidement le tour des options qu'elle avait. Répondre, ou pas... Se barrer, ou pas... Appeler les flics, ou pas...


* Merde, merde, merde et remerde. Bon bah quitte à être dans la merde, autant s'y mettre vraiment...*

La jeune femme fit glisser son lourd sac de ses épaules, prit de l'élan et se mit à le faire tourner en le tenant par les sangles. Elle l'abbatit de toutes ses forces sur le visage du pickpocket. Elle fit bien attention de ne pas lacher les bretelles mais entraînée par la puissance du coup elle faillit se laisser emporter. Elle récupéra l'équilibre au dernier moment et dans un même mouvement, elle remit son sac en place sur son dos.
* La classe ! *

____________________



The Golden Age - Woodkid
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Sam 14 Fév - 23:53

Ingénieux.

Le petit bandit est projeté au sol. Vous lui avez mis une sérieuse dérouillée. Il rampe au sol en se massant le visage.

Homme a écrit:
Vache, t'es une grande malaaade !

Il se redresse et tente de reprendre le dessus.

Homme a écrit:
Ecoute. T'as l'air un peu fauchée toi aussi. Je te propose un deal. On fait moitié moitié sur ce qu'il y a dans le sac.

Il ramasse sa casquette tombée sur le sol et la replace sur sa tête.
 
 
Âdhya Turvin

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Inde Inde
Don/Rune: Tuzem
Allégeance: Inconnue

Ven 20 Fév - 20:32

Âdhya sourit, très fière du résultat. Ça avait parfois du bon de trimbaler sa vie dans son sac; c'était assez lourd pour mettre une bonne raclée ! Elle avait vu ça dans un film ou une série indienne, un navet comme souvent, mais des navets qui essayaient de rivaliser d'ingéniosité et d'originalité pour les castagnes ! Les bastons devenaient alors les plus invraisemblables les unes que les autres et l'issue du combat donnait toujours raison au héros moustachu.

L'homme se releva tant bien que mal. Il n'était pas moustachu; un bon point pour Âdhya.

Le petit bandit tenta alors de négocier avec elle. Après la dérouillée qu'il s'était pris, il croyait toujours être en mesure de discuter ?
Et puis, pour qui la prenait-elle !? Elle était une artiste pas un escroc ! Elle vivait de ses toiles (plutôt mal) mais elle se refusait à ce genre de magouilles.

C'est alors qu'il se baissa de nouveau pour récupérer sa casquette. Âdhya n'hésita pas une seconde, elle se jeta sur lui pour tenter de lui arracher le sac des mains et de partir en courant le plus rapidement possible.

____________________



The Golden Age - Woodkid
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Sam 21 Fév - 20:16

Votre dextérité vous permet d'échapper des griffes du petit voyou, et de la vie dissolue dans laquelle il allait vous embarquer.


Vous avez maintenant le sac en votre possession. Il s'agit d'un beau sac en cuir véritable de marque "7CH".

Il ne serait pas étonnant que sa propriétaire soit plutôt fortunée. Il va falloir décider de ce que vous souhaitez en faire.
 
 
Âdhya Turvin

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Inde Inde
Don/Rune: Tuzem
Allégeance: Inconnue

Mar 24 Fév - 9:36

Ädhya détala aussi vite que son sac lourd et ses jambes fatiguées lui permettaient. Le sac à main se balançait violemment au bout des anses qu'elle tenait fermement de la main droite. Elle couru ainsi pendant de longues minutes, n'osant pas se retourner. Son sang battait à ses oreilles et son cœur semblait vouloir sortir de sa poitrine. Au détour d'une rue, elle profita de la présence d'une petite épicerie pour s'y réfugier et épier la rue. L'homme ne semblait pas l'avoir suivit. Quand elle vit la tête de l'épicier qui devait sûrement la prendre pour une fille pas net, elle sortie en s'excusant pour son entrée fracassante.

Âdhya continua son chemin, mais en marchant cette fois. Elle en profita d'ailleurs pour jeter un coup d’œil au sac à main dont elle n'avait pas vraiment fait attention jusque là. De belle facture, en cuir, sûrement cousu main par des ouvriers sous-payés. Il devait valoir une petite fortune. Âdhya soupira. Comment était-il possible de claquer autant d'argent dans un truc aussi futile et en plus, se le faire voler en pleine rue ?

Son regard resta pourtant accroché sur un détail. La marque. 7CH.
Elle s'arrêta de marcher. Elle avait comme une impression de déjà vu. C'était éminemment désagréable. Elle ferma les yeux pour essayer de se souvenir de quelque chose, de comprendre pourquoi elle avait cette sensation. Rien. Elle reporta son attention sur l'inscription. Elle fit un pas en arrière, là où l'impression lui avait sauté à la gorge. Souvent, il suffit de revenir sur ses pas, refaire les mêmes gestes pour que la solution apparaisse.
Rien.
Elle finit par abandonner. Si son cerveau refusait de faire cette connexion, cela voulait probablement dire que l'information n'était pas très importante.
Elle continua son chemin.

Âdhya ne mit pas plus de cinq minutes à rejoindre la rue où avait eu lieu le vol. Malgré sa très grande taille, elle se mit sur la pointe des pieds pour essayer de repérer par dessus la foule la vieille dame qui avait été dépouillée de son bien.

Peu de chance qu'elle soit restée planter là. Mais Âdhya espérait tout de même.

____________________



The Golden Age - Woodkid
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Jeu 26 Fév - 14:26

Vous regardez la rue en la balayant de droite à gauche.

Vous reconnaissez la dame en question. Elle est assise sur un banc.
 
 
Âdhya Turvin

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Inde Inde
Don/Rune: Tuzem
Allégeance: Inconnue

Ven 27 Fév - 11:59

Âdhya était sur le point de laisser tomber lorsqu'elle aperçu enfin la vieille dame, assise sur un banc, le regard perdu dans le vague. La jeune femme eut un pincement au coeur en la voyant. C'était toujours un sentiment étrange et inexplicable qu'elle éprouvait en regardant la viellesse en face, comme de la nostalgie ou du gachis. Elle jeta un oeil à son reflet dans la vitrine d'un fast-food. Elle avait de quoi faire peur aux vieux. Elle le savait, elle avait l'habitude et la plupart du temps elle s'en foutait et s'en amusait. Mais là, Âdhya espérait que cette petite vieille, déjà traumatisée par son agression, ne fasse pas une crise cardique en la voyant approcher. Il ne manquerait plus que ça ! La jeune femme applati un peu ses cheveux d'un geste maladroit et essaya d'offrir un sourire bienveillant. Pathétique!

La jeune femme se dirigea enfin vers la vieille dame à petits pas, comme pour ne pas effrayer cet oiseau sauvage. Quand elle se retrouva à sa hauteur, Âdhya lui tendit doucement le sac à main en déclarant d'une voix si mielleuse qu'elle sonnait ridiculement faux à ses oreilles:

- Excusez-moi Madame, j'ai réussi à rattraper le voleur pour vous rammener votre sac. Je crois qu'il y a tout.

____________________



The Golden Age - Woodkid
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Mar 3 Mar - 13:06

La veille femme vous regarde arriver comme on regarde un sauveur. Elle a les yeux embués de larmes.


Elle vous répond simplement :

Vieille femme a écrit:
Félicitations.

Avant de partir, et de vous laisser avec le sac.


Dernière édition par Lui le Mar 14 Fév - 14:02, édité 1 fois
 
 
Âdhya Turvin

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Inde Inde
Don/Rune: Tuzem
Allégeance: Inconnue

Lun 9 Mar - 18:47

Le regard que jeta la vielle dame pétrifia Âdhya. Dans les yeux embués de la grand-mère, elle pu lire une émotion qu'elle n'avait pas vu depuis bien des années; de la reconnaissance, beaucoup de reconnaissance. Et puis, il y avait un petit quelque chose en plus qu'elle n'arriva pas à identifier.
Une sensation étrange brûla l'estomac de la jeune femme: ce sentiment si précieux d'être utile au genre humain, d'avoir fait quelque chose de bien. A force de vivre en marge de la société, Âdhya l'avait presque oublié.

C'est alors que la jeune femme réalisa que la grand-mère s'était levée. Celle-ci la regarda de nouveau et lui dit simplement:
“Félicitation” avant de tourner les talons. Âdhya agita le sac devant elle en braillant:
- Madame ! Votre sac ! Ne l'oubl.....

La jeune femme s'arrêta net. En brandissant le sac devant elle, à contre jour du soleil couchant, une image lui était soudain revenue. Attrapant le sac à deux mains, elle le retourna pour examiner la marque: “7CH”. Ça y est ! Elle s'en souvînt enfin. Elle avait déjà vu cette inscription quelques heures plus tôt. C'était le vieil homme qui était venu lui parlé et qui semblait intéressé par un de ses dessins. Sa canne portait le même sigle.
Âdhya se sentait fière et soulagée d'avoir identifié ce sentiment de déjà vu qui lui avait sauté à la figure lorsqu'elle avait récupéré le sac. Mais la jeune femme n'y accorda pas beaucoup d'importance. Sûrement une marque que les vieux riches affectionnaient. Étant vêtue de loques récupérés dans des friperies underground, Âdhya n'avait aucune connaissance des marques qui faisaient fureur ou de la mode de la saison dictée par quelques riches industriels auto-proclamés artistes. Elle ne comprenait pas la fascination que pouvait avoir certain pour l'acquisition de produits hors de prix, et souvent très moches de surcroit, pour la simple raison qu'un sigle y a été apposé.

Âdhya releva les yeux, se rendant compte, une fois de plus, que le fil de ses pensées l'avait coupé de la réalité du présent. Elle s'avança dans la rue, regarda à droite à gauche.
Pas une trace de la vieille femme.

Nan mais sérieux ? Elle venait de se taper un sprint d'enfer et de se friter avec une petite raclure pour rien ? Si elle n'en voulait pas de son sac, elle n'aurait rien du dire quand on le lui avait volé !

Âdhya resta plantée au milieu de la rue, le regard vague.
Elle jeta de nouveau un œil au sac.

* En plus il est franchement moche. …. Vraiment des goûts de vieux... J'vais en faire quoi, maintenant moi ? *

La jeune femme vit le soleil se coucher derrière les immeubles, ce qui soudain lui fit penser qu'elle n'avait toujours pas de lit pour ce soir.
Elle décida donc de remettre la problématique du sac à main à plus tard et attacha celui-ci avec un mousqueton sur le côté de son paquetage.

Elle avait remarqué un cyber café un peu plus haut dans la rue. Elle s'y rendit à grand pas, craignant sa fermeture imminente.
Elle eut de la chance de le trouver encore ouvert et insista auprès de son gérant pour qu'il lui accorde cinq minutes.

Cinq minutes pour trouver un toit.
En trois clics, elle se connecta au site de couchsurfing sur lequel elle avait déposé une annonce en espérant découvrir une réponse lorsque la page se serait chargée.

____________________



The Golden Age - Woodkid
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Lun 16 Mar - 15:58

Vous avez 2 réponses.


Une jeune femme nommée Margaux. Elle est québecoise, et habite à une trentaine de minutes à pieds.

Et un couple, John et Lidya, étudiants new-yorkais, résidant près de Central Park.
 
 
Âdhya Turvin

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Inde Inde
Don/Rune: Tuzem
Allégeance: Inconnue

Sam 21 Mar - 8:12

Âdhya sourit devant son écran.
Deux réponses ! Elle n'en espérait pas autant. Elle avait même le choix à présent ! Que demander de mieux ?!

La jeune femme copia et colla les deux adresses dans Google Map pour voir où elles se situaient. Elle se félicitait d'avoir une bonne mémoire visuelle couplée d'un bon sens de l'orientation qui lui avait sauvé la mise plus d'une fois. Âdhya entendit un raclement de gorge. Le gars derrière elle trépignait. Il lui avait déjà fait une sacrée fleur en lui laissant cinq minutes de plus avant de fermer, mais là, il semblait perdre patience.

Elle tira son calepin de la poche avant de son sac et nota les noms, adresses et numéros de téléphones des deux annonces.
Âdhya était un peu déçue de ne pas avoir le temps de vérifier ses mails, mais elle se dit qu'elle pourra surement emprunter un ordinateur chez un de ses hôtes. Elle se leva donc, fourra quelques pièces dans la main du propriétaire et sortit du cyber café.


Une fois dehors la jeune femme relit ses notes. Elle décida de se rendre chez une certaine Margaux. Son appartement était plus proche d'ici que celui du couple qui s'était également proposé de l'héberger.

Âdhya se mit donc à marcher dans la direction qu'elle avait mémorisée. Elle sortit son téléphone de sa poche. Un engin de guerre à l'écran minuscule et noir et blanc. Il pouvait résister à une plongée dans la Seine, à une chute du sixième étage, au passage d'un bulldozer, à une guerre nucléaire, et à un enfant hyper actif de 4 ans. Mais... il n'avait plus de batterie. Âdhya pesta quand elle s'en rendit compte. Elle aimait passer un coup de fil avant de débarquer chez les gens. C'était quand même la moindre des politesses.

Tant pis, pour cette fois, elle allait devoir se pointer directement et sonner
"Salut c'est moi ! Comment ça, qui moi ? Bah tu sais l'inconnue que tu as invité à venir squatter gratuitement. Je suis également une psychopathe schizophrène bouffeuse de bambins, j'espère que ça ne te dérange pas ?!" " Mais non, je t'en prie, rentres, c'est au sous-sol, je viens justement de finir de cuisinier une bouillabaisse de mioches à la sauce chiard ! On va se régaler !"
Âdhya éclata d'un rire sonore. Les blagues dans sa tête étaient quand même les meilleures !
Tout les passants firent un écart ou changèrent de trottoirs.


La jeune femme arriva devant l'immeuble. Elle s'apprêta à sonner lorsqu'elle se rendit compte qu'elle n'avait pas le nom de famille de son hôte.
Elle se pencha pour regarder de plus près les sonnettes. Il y en avait un sacré paquet ! Mais elle ne repéra que deux Margaux. Elle en essaya une.
La sonnerie retentit plusieurs fois avant que la jeune femme entende le bruit caractéristique d'un interphone qu'on décroche.


- Bonsoir, c'est Âdhya, pour l'annonce de Couchsurfing, je suis bien chez Margaux ?

____________________



The Golden Age - Woodkid
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Sam 21 Mar - 21:26

Bonne pioche.


Une voix de jeune fille vous répond, en français québécois !

Margaux a écrit:
Hey ! Adhya ! S'per je viens d'finir de préparer la poutine t'sai ! Mooonte ! J'suis au septième étage, appartement 7CH !

On entend le signal électronique indiquant que le verrou de la porte s'ouvre.
 
 
Contenu sponsorisé





 
 
 

Rues de New-York (New York)

  
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant