AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  PlaylistPlaylist  SlackSlack  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 | 
 

 Résidence - Appartement d'Amaryllis du Corbeau (Paris)

 
AuteurMessage
Le Créateur
Admin
avatar


Mer 4 Fév - 18:36

Appartement chic & tout confort fraîchement volé par Amaryllis Du Corbeau à un infortuné couple. Il lui sert désormais de base d'opérations, mais pour combien de temps...?



Dernière édition par Le Créateur le Mar 10 Fév - 22:22, édité 1 fois
 
 
Amaryllis Du Corbeau

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Persuasion Mentale
Allégeance: Inconnue

Jeu 5 Fév - 19:18

* C'est pas vrai...Mais ils ont combien de services en porcelaine ?! C'est le troisième que je trouve !*

Amaryllis avait "emménagé" dans ce nouvel appartement grand et chic du XVIème arrondissement de Paris il y avait à peine quatre jours et il n'avait toujours pas fini de fouiller l'ensemble des meubles pour comptabiliser tout les objets de valeur qu'il pourrait chiper au passage pour les refourguer à des monts-de-piété ou à des vendeurs au marché noir, il arrivait toujours à en trouver un lorsqu'il zonait dans des coins peu fréquentables de la capitale.
Les anciens propriétaires lui avaient laissé les clés après qu'il les ait forcé à quitter les lieux, sans même empaqueter leurs affaires, après tout elles pourraient bien lui servir à faire du chiffre. Il avait un peu repéré le voisinage, un voisin vivant seul en dessous au minois plutôt mignon, un couple avec enfants au rez-de-chaussée, il détestait les enfants, heureusement qu'ils ne faisaient pas de bruit, ils les auraient fichu dehors aussi depuis longtemps.


Le jeune homme referma brutalement le buffet d'un revers de la main avant de passer par dessus le dossier du canapé pour atterrir dessus, chipant son ordinateur portable posé sur la table basse face à lui, un vers de vin rouge à moitié vide à ses côtés. Trouver un troisième service qu'il allait certainement avoir du mal à revendre car trop conséquent et pas assez séduisant l'avait quelque peu agacé, il n'avait plus envie de faire quoi que ce soit. S'allongeant sur le sofa, il commença à surfer sur plusieurs sites de vidéos streaming.

*Game of Thrones ? Je crois pas non...Glee ? Et puis quoi encore ?...*

Il n'avait aucune idée de ce qu'il pourrait bien regarder, les séries mainstream ne le séduisait pas plus que ça, il s'était inscrit sur quelques sites de rencontres afin de pratiquer son pouvoir mais n'avait pas la tête à ça non plus aujourd'hui. Il attrapa son verre de vin et le vida d'un trait avant de le reposer sur le sol de marbre noir glacé.

*Pff...C'est d'un ennui...*

____________________


Succession of Witches - Nobuo Uematsu
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Dim 15 Fév - 0:10

La sonnette de l'appartement retentit.

Vous ouvrirez et découvrirez un couple tout ce qu'il y a de plus traditionnel : Monsieur a apporté une bouteille de vin, Madame un bouquet de fleurs.

Leur mine enjouée se décompose lorsqu'ils vous voient ouvrir la porte.

Homme a écrit:
Heu... Bonjour. Monsieur et Madame La Forêt sont là ? Nous dînons avec eux... Vous êtes ?
 
 
Amaryllis Du Corbeau

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Persuasion Mentale
Allégeance: Inconnue

Dim 15 Fév - 20:03

Allongé sur le sofa, Amaryllis allait presque s'endormir, lassé par les non-découvertes qu'il avait faite mais c'était à ce moment précis que la réalité avait décidé de lui rappelait qu'il ne vivait pas sur un nuage...

DING DONG !

Le jeune homme se redressa comme un chat surpris.

*Hein ? La sonnerie ? Qu'est ce que...?*

Méfiant, il se releva tant bien que mal en prenant soin de poser son ordinateur sur la table avant de se diriger vers la porte. En l'ouvrant, il tomba nez à nez avec un couple. L'homme était assez grand, brun, le visage banal et portant un costume de ville avec une écharpe noire noué autour du coup, tenant entre ses mains une bouteille de vin rouge. A ses côtés, sa femme, brune également et possédant un visage assez chevalin, portant un tailleur rosé avec un foulard vert, presque caché derrière un gros bouquet de fleurs. Le couple de bobos classique qu'on trouve dans tout les quartiers bourgeois de la ville, proliférant un peu comme des rats dans des égouts. Leur sourire s'effaça en voyant Amaryllis leur ouvrir.

- Heu... Bonjour. Monsieur et Madame La Forêt sont là ? Nous dînons avec eux... Vous êtes ?

*Et merde....*

Il fallait l'avouer, Amaryllis avait complètement négligé la potentielle vie sociale fournie du couple à qui il avait volé l'appartement et il se retrouvait là, deux amis avec qui ils avaient rendez-vous pour "un brunch" comme ils disent dans le milieu.

*A en juger par leurs fringues, ils ont l'air aussi bourges que les propriétaires. Ils ont peut être un peu d'argent dans leurs poches...? Ça me fera un bon exercice aussi !*

Le jeune homme décida d'afficher un sourire angélique pour leur répondre.

- Bonjour ! Je m'appelle Amaryllis, je suis un cousin de madame la propriétaire de maison, elle m'a prévenu de votre venue. Puis-je ?

N'attendant pas leur réponse, il pris la bouteille de vin et le bouquet, jetant un rapide coup d’œil au cru sélectionné.

- Hm, malheureusement, ils sont sortis pour quelques courses, je pensais qu'ils seraient rentrés avant votre arrivée...Mais ils ne devraient pas trop tarder je suppose, entrez je vais vous servir à boire.

Le blondinet se décala légèrement pour permettre au couple d'entrer, continuant d'arborer son petit rictus.

____________________


Succession of Witches - Nobuo Uematsu
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Jeu 19 Fév - 16:43

Le couple semble gêné, et presque suspicieux. Il vous suit dans le salon. Votre apparence de petit enfant bien propre n'est pas menaçante.

L'homme va toutefois prendre l'initiative d'appeler son ami. Il sort son téléphone et compose le numéro du propriétaire de l'appartement.
 
 
Amaryllis Du Corbeau

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Persuasion Mentale
Allégeance: Inconnue

Jeu 19 Fév - 18:29

Le couple avait mordu à l'hameçon que leur tendait le garçon et avait finalement passé le pas de leur porte pour se trouver à présent de le salon, mais Amaryllis percevait bien qu'ils n'avaient pas l'air de lui faire confiance, le mari avait d'ailleurs pris son téléphone pour appeler le maître de maison. Le blondinet se trouvait dans une position bien délicate...

*Il va vite m'agacer ce type là...*

Il réfléchissait à comment les caresser dans le sens du poil tout en répartissant les fleurs du bouquet dans un vase rempli d'eau froide, peut être que la meilleure façon de se débarrasser de ces deux là c'était encore d'utiliser son pouvoir ? Ils n'avaient pas l'air plus malin que les propriétaires donc ça ne devrait pas poser trop de problèmes non plus, après tout il n'en voulait qu'à l'argent qu'ils trimbalaient avec eux dans leur sac ou leurs poches !
Amaryllis était toutefois sûr d'une chose, l'homme était parti avec son portable, il ne l'avait pas trouvé en fouillant l'appartement mais avait néanmoins trouvé leurs deux câbles de chargeurs. Madame avait laissé le sien ici, elle l'avait laissé sur sa table de nuit.


*Ça fait trois jours qu'ils sont partis, son téléphone ne devrait plus avoir de batterie...Attendez mes mignons, il faut beaucoup plus qu'un appel pour me couler !*

Il revint et posa le bouquet fleuri sur la table en verre de la salle à manger avant de leur lancer :

- Je vous en prie, installez vous, je vais vous chercher à boire.

Le jeune homme ouvrit le frigo situé derrière le bar de la cuisine ouverte aménagée à l'américaine, donnant directement sur le salon pour en sortir une bouteille de Dom Pérignon et également deux flûtes en cristal d'un des placards et revint vers ses "convives". Il fallait l'avouer, il prenait un malin plaisir à se moquer de ces deux visiteurs, ils ne comprenaient pas ce qu'il se passait, ils ne le connaissait pas et ne risquaient pas de revoir leurs amis de sitôt, peut être même qu'il devrait leur laver le cerveau avant de les relâcher dans la nature, Amaryllis trouvait tout cela relativement excitant et amusant, deux petites poupées rien qu'à lui qui étaient arrivées d'elle mêmes et qui ne demandaient qu'à être manipulées, une véritable extase...!

Il continua toujours en arborant son sourire complaisant.

- Ne vous inquiétez pas, ils ne vont pas trop tarder, je tâcherai de m'éclipser lorsqu'ils seront arrivés, je ne voudrais pas vous déranger davantage...Vous êtes des collègues de travail ?

____________________


Succession of Witches - Nobuo Uematsu
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Sam 21 Fév - 20:21

Alors que son mari est allé dans une pièce attenante pour passer son coup de fil, la jeune femme vous répond poliment.

Femme a écrit:
Non. Edouard et Jean se sont rencontrés au club de golf. Il ne travaille pas ensemble. Mon mari est dans le tourisme.

L'homme revient, annonçant qu'il ne parvient pas à joindre son ami.

Homme a écrit:
Ils sont partis depuis un moment ? Je n'arrive pas à le joindre, je tombe directement sur répondeur. Je vais essayer celui de Marie.

Edouard retourne alors dans la cuisine, à côté, et compose le numéro. C'est alors quele téléphone de Marie, la propriétaire de la maison, se met à sonner... dans la chambre à côté. Inutile de tenter de camoufler le bruit, tout le monde l'a bien entendu.
 
 
Amaryllis Du Corbeau

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Persuasion Mentale
Allégeance: Inconnue

Dim 22 Fév - 14:11

- Non. Edouard et Jean se sont rencontrés au club de golf. Ils ne travaillent pas ensemble. Mon mari est dans le tourisme.

Heureusement que c'était pour sa couverture, parce que le jeune homme en avait strictement rien à cirer et leurs histoires avaient l'air aussi passionnantes que des études sur la culture du choux-fleur en Arizona. Quoi qu'il en soit, il se devait de continuer de sourire.

- Oh, je vois, le golf et moi ça fait deux, un sport assez technique, je fais un carnage sur le green à chaque fois que j'essaie !

Le mari agaçant amateur de golf revint alors dans le salon avec les deux autres.

- Ils sont partis depuis un moment ? Je n'arrive pas à le joindre, je tombe directement sur répondeur. Je vais essayer celui de Marie.

*Quel emmerdeur...*

Peut être qu'avec un peu de chance, le téléphone ne ferait pas tant de bruit que ça ? L'espoir d'Amaryllis fut malheureusement vain, la sonnerie du téléphone put se faire entendre dans l'ensemble de la pièce, cette idiote de propriétaire avait cru bon de mettre le volume à fond, comme si ça pouvait pas assez l'embêter.

*Et merde...*

Le jeune homme se devait de réagir, un téléphone qui était directement sur répondeur pouvait éveiller des soupçons mais un autre qui se mettait à sonner dans la pièce d'à côté ne pouvait que les alimenter. Amaryllis ne se formalisa pas plus que ça, il pris une gorgée de champagne, continuant de sourire et de regarder les deux nouveaux arrivants, il adopta une fois encore sa voix conciliante et mielleuse, gardant parfaitement son calme et attendant la réaction des deux bobos.

- Oups, ce téléphone fait tellement de bruit...Et moi qui pensait qu'elle l'aurait pris..!

Qu'ils le démasquent ou pas, cela n'avait aucune importance car Amaryllis savait que lorsqu'ils repartiraient, ils ne seraient rien d'autres que des petites poupées dociles ayant l'illusion d'avoir passé un remarquable déjeuner avec leur couple d'amis...enfin, s'ils ressortaient un jour.

____________________


Succession of Witches - Nobuo Uematsu
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Jeu 26 Fév - 14:33

Vos invités deviennent franchement suspicieux.

La jeune femme se lève.

Femme a écrit:
Je... Je pense que nous repasserons plus tard...
 
 
Amaryllis Du Corbeau

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Persuasion Mentale
Allégeance: Inconnue

Jeu 26 Fév - 22:06

- Je... Je pense que nous repasserons plus tard...

Amaryllis restait assis sur le canapé avec sa flûte de cristal entre les mains, regardant la femme se lever pour aller rejoindre son mari golfeur, prenant son sac à main au passage.

*Regardez la se dandiner comme une poule celle-là...*

- Comme vous voudrez. Il seront certainement de retour, je leur dirai que vous êtes passés, ils vont rappelleront.

Le jeune homme ne se leva même pas pour les reconduire vers la porte, il se doutait bien que ces deux idiots allaient revenir, surement avec des messieurs en costume bleu armés de matraques et menottes pour un petit tour d'inspection, ça ne lui faisait pas peur. La police ne lui causait même pas un soupçon de stress, il avait déjà berné la police plus d'une fois par le passé, il le referait si nécessaire, il en profiterait pour leur ordonner de taser les deux casseurs de pieds qui le réveillèrent de sa sieste. Ça leur fera les pieds à ces crétins.
Il finit par se relever pour se tourner vers eux et leur faire un dernier sourire, attendant qu'il veuille bien partir.


- De toute façon, ils ne rentreront pas trop tard, un téléphone a besoin d'être rechargé l'autre est ici...

Il émit un petit rire cristallin mais néanmoins intimidant.

- ...Après tout, je n'aurais pas pu les expulser. Je ne suis pas un monstre...!

Les deux s’apprêtèrent à ouvrir la porte lorsqu'ils furent arrêtés par le blondinet, il leva son bras droit vers eux, leur sommant d'attendre quelques petites secondes avant de partir. Ses yeux ordinairement d'un noir de jais prirent quelques reflets dorés à cause des rayons du soleil qui perçaient les rideaux, il allait utiliser son pouvoir.

*...Je ne suis pas un monstre, mais je ne suis pas non plus un ange...!*

- Videz moi vos sacs sur le sol, ne laissez que les objets intéressants ou de valeur, et tirez-vous.

____________________


Succession of Witches - Nobuo Uematsu
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Mar 3 Mar - 13:30

Le couple est proche de la sortie, alors que votre pouvoir s’active. Leurs yeux se vident de toute émotion, et ils exécutent vos ordres.


L’homme reste immobile : il n’a pas de sac.

La femme déverse le contenu de son sac à main sur le plancher. Il en tombe un amas du fatras varié que contient l’habituel sac-à-mains féminin. Obéissant à votre consigne du « objet de valeur seulement », elle replace dans son sac quelques factures, un tube de rouge à lèvres, un carnet de santé, et ce qui semble être un prospectus de publicité. Elle laisse ainsi sur le sol des lunettes de soleil, un portefeuille, un foulard et un bracelet.

Elle se redresse ensuite, et soudain, alors que la consigne semble à nouveau raisonner dans son esprit, elle cherche dans son sac, et en sort un mystérieux petit papier qu’elle pose à terre.

Sans plus de cérémonies, le couple tourne ensuite les talons et s’en va, laissant la porte de l’appartement grande ouverte.
 
 
Amaryllis Du Corbeau

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Persuasion Mentale
Allégeance: Inconnue

Mar 3 Mar - 20:14

Le jeune homme restait face à ses deux nouvelles poupées, les regardant appliquer ses consignes à la lettre, l'homme ne bougeait pas, il conservait simplement ses yeux vides de toute émotion droit vers le mur, droit comme un soldat de plomb. Seule sa femme finit par se mouvoir, vidant l'intégralité de son sac à main sur le sol, elle s'empressa de remettre ensuite tout son fourbis inintéressant à l'intérieur laissant uniquement une paire de lunettes de soleil et un bracelet tout deux de chez Chanel, un carré Hermès ainsi qu'un portefeuille en cuir noir.

*Charmant. Si j'avais su j'aurais fait ça plus tôt !*

Elle se redressa soudainement, son sac sur son épaule, on aurait presque dit que le "sortilège" s'était estompé, on aurait pu le croire si elle ne s'était pas empressée de farfouiller dans sa poche pour reposer sur le sol un petit morceau de papier grossièrement plié en deux.

*Quoi qu'est ce que...?!*

- Hé ! C'est quoi cette embrouille grosse chouette ? J'ai dit seulement les objets de valeur et...!

Trop tard, ils étaient déjà partis, en laissant la porte grande ouverte. Après tout ils avaient suivi les ordres à la lettre, ils étaient partis. Mais Amaryllis ne comprenait toujours pas pourquoi elle avait laissé ce vulgaire morceau de papier, en quoi pouvait-il être de valeur ?
Il ne se fit pas prier pour aller fermer la porte de l'appartement en la claquant et s'en retourna vers les objets, il prit le foulard, les lunettes et le bracelet pour les poser sur la table. Il s'accroupi ensuite pour ramasser le papier, le déplia et le lu.


*Qu'est ce que..?*

____________________


Succession of Witches - Nobuo Uematsu
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Lun 9 Mar - 17:28

Sur le petit mot, est inscrit en lettres rouge sang :

Mot a écrit:
Impressionnant.
 
 
Amaryllis Du Corbeau

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Persuasion Mentale
Allégeance: Inconnue

Ven 13 Mar - 19:42

"Impressionnant".

C'était tout ce qui étais écrit sur le petit morceau de papier que la femme avait laissé sur le sol avant de partir, un simple mot écrit en lettres rouge carmin, le jeune homme en vint à se demander si ce n'était pas de sang. Mais qu'est ce que ça voulait bien dire ? Pourquoi est-ce cette femme lui avait laissé ce papier ? Qui l'avait écrit écrit ? Et à qui était-ce réellement destiné ?

*Qu'est ce que..?!*

Amaryllis ne comprenait pas, il n'avait demandé que les objets de valeur et voilà qu'il se retrouvait avec un morceau de papier entre les mains. Il se demanda si quelqu'un ne l'avait pas découvert, si quelqu'un dehors ne savait pas ce qu'il était et ce petit mot ne lui étais pas destiné à lui ? Si c'était le cas, il ne laisserait pas cette personne lui faire du tort, il la ferai taire le plus rapidement possible, il s'était déjà sali les mains plus d'une fois par le passé, il le referai si nécessaire.

*Réfléchis...*

Il tournait et retournait encore dans le salon, ce mot l'avait rendu un peu anxieux, il n'aimait pas ignorer quelque chose qui lui tombait sous les yeux. Il lui avait été donné par cette femme, elle était l'amie de la propriétaire, peut être qu'il trouverait quelque chose d'intéressant dans son téléphone ou dans ses affaires.

Ni une ni deux, le blondinet se précipita dans la chambre en laissant tout ce qui était au salon en plan, champagne comme flûtes, pour se rendre dans la chambre, pièce voisine au salon. Il ouvrit l'armoire avec fracas pour en sortir les boites de carton qui traînaient tout en bas, sous les vêtements de nuit, les boîtes qu'il avait négligé depuis le début. Piqué au vif, il avait l'espoir de trouver quelque chose.


*Je t'en foutrai de l'impressionnant moi...!*

____________________


Succession of Witches - Nobuo Uematsu
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Lun 16 Mar - 16:03

Vous ne trouvez rien d'utile. Visiblement le mot n'est pas relié à la famille La Forêt
 
 
Amaryllis Du Corbeau

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Persuasion Mentale
Allégeance: Inconnue

Lun 16 Mar - 19:34

*C'est pas vrai !*

Rien, il n'y avait absolument rien. Pas le moindre indice sur quoi que ce soit concernant le mot, juste des albums photos et des cartes postales conservées ici en souvenirs de vacances, rien de bien reluisant. Le jeune homme s'empressa de remettre les boites dans le placard d'un air dédaigneux, ne supportant même plus le fait que ce mot lui ait été remis. En soufflant, il le roula en une vulgaire boulette qu'il glissa dans une des poches de son jean avant de retourner vers le salon.

Ce petit interlude était terminé, les visiteurs étaient repartis comme ils étaient venus : la queue entre les jambes. Et à présent Amaryllis s'ennuyait, il s'était de nouveau affalé sur le canapé et finit par boire cul-sec une des flûtes à moitié pleine qui était resté sur la table.


*Pourquoi est-ce que les gens compliquent toujours tout...*

Il se posait souvent la question, pourquoi est-ce que les autres s'évertuaient toujours à lui compliquer la vie ? Pourquoi ne lui donnaient-ils pas ce qu'il voulait réellement ? Il avait le pouvoir de contrôler les esprits, de forcer les autres à faire ce qu'il leur ordonnait de faire, et pourtant le jeune homme n'était pas satisfait, ses pantins ne lui donnaient pas vraiment ce qu'il voulait.
Il laissa tomber la flûte sur le sol, elle ne se brisa pas, et releva la tête en arrière, ses cheveux d'un blond doré et sa tête touchant désormais le dossier du sofa, fermant les yeux, espérant que ce sentiment s'en irait lorsqu'il les rouvrirait.


*Peut être que le mot sera parti lui aussi. Ou qu'un crétin viendra frapper pour me dire en quoi ce truc vaut quelque chose..*

Et il laissa le bel après-midi parisien ensoleillé faire place à un voile de ténèbres. Attendant patiemment de se réveiller.

____________________


Succession of Witches - Nobuo Uematsu
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Sam 21 Mar - 21:58

Vous rêvez.

Enfin, non. Vous faîtes un cauchemar. Vous revivez la scène du décès de votre famille : l'enterrement de votre mère, notamment.

Vous vous réveillez après qu'un déluge de feu ait envahi votre esprit...
 
 
Amaryllis Du Corbeau

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Persuasion Mentale
Allégeance: Inconnue

Lun 23 Mar - 20:08

Le repos du jeune ne fut pas aussi réparateur et paisible qu'il l'avait espéré...Amaryllis dû revivre les pires événements de sa vie, il n'était qu'un enfant...

Les funérailles de sa mère et de sa sœur, son pire souvenir, celui qu'il aurait aimé à tout prix oublier. Il était seul au milieu d'un cimetière en compagnie de personnes qu'il n'avait jamais vu, toutes habillées de noir, face au cercueil dans lequel se trouvaient, ensembles, les corps sans vie de Violette et Rose Du Corbeau, mère et fille, famille d'Amaryllis, morte dans un incendie. Il revit le cercueil descendre en terre sous la pluie battante, ses joues maculées de larmes et de pluie. Au moment où la boîte fini par disparaître, une gerbe de flammes émergea du trou sépulcral pour envelopper le jeune homme et tourbillonner encore et encore autour de lui.


*Maman...Rose...!*

Il se réveilla enfin, l'après-midi était déjà passé, les deux idiots qu'il avait chassé n'avaient pas donné signe de vie et le soleil parisien commençait peu à peu à descendre pour se coucher vers l'horizon. Son cauchemar était terminé lui aussi, mais au lieu de s'abattre, désespéré, ce genre d'événements avaient tendance à faire jaillir en lui un flot de volonté et de détermination. Il aurait sa fin heureuse, il aurait de nouveau une famille ou un être qui l'aimera, même si pour l'avoir il devra détruire le bonheur des autres. Il ressortit le petit morceau de papier de sa poche.

* "Impressionnant", un adjectif qui me qualifie à merveille !*

Le jeune homme entrepris de recommencer ses enquêtes sur cet "objet de valeur" sur Internet. Se resservant un peu de champagne, il se posa sur le canapé, les jambes en tailleur et son ordinateur portable sur ses genoux et commença à pianoter, passant d'un moteur de recherche à un autre, filtrant plusieurs informations en même temps, tel un habile monte-en-l'air sautant de toit en toit à la recherche d'un butin précis.

____________________


Succession of Witches - Nobuo Uematsu
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Dim 5 Avr - 0:29

Rien de rien. Vous tombez sur tout et rien à la fois. Après plusieurs heures de recherche, vous en venez même à douter de l'existence du petit papier...

Il faudra toutefois vous résoudre à la chose suivante : si suite il doit y avoir, c'est elle qui viendra à vous et non l'inverse.
 
 
Amaryllis Du Corbeau

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Persuasion Mentale
Allégeance: Inconnue

Dim 5 Avr - 22:40

Le jeune homme à la beauté androgyne avait passé toute sa fin d'après midi à chercher sur le net des potentiels indices sur son papier, en commençant par les "amis" des propriétaires, en s'arrêtant sur les polices d'écritures ou la qualité du papier, mais rien n'y faisait il n'avait rien trouvé. Il commençait à se dire que ce papier n'était qu'un hasard et qu'il ferait mieux de passer à autre chose. Il referma son ordinateur portable et se leva, marchant jusque dans la chambre voisine pour attraper un trench-coat noir, posé sur un fauteuil en osier brun. Le bel éphèbe avait besoin de sortir, de s'aérer un peu, marcher dans les rues éclairées de Paris lui ferait peut être du bien au moral ?

Il enfila également de confortables chaussures de ville, puis sortit par la porte, tout en prenant évidemment soin de prendre son smartphone, et de refermer à clé.


/Appartement d'Amaryllis Du Corbeau/ > /Rues de Paris/

____________________


Succession of Witches - Nobuo Uematsu
 
 
Contenu sponsorisé





 
 
 

Résidence - Appartement d'Amaryllis du Corbeau (Paris)

  
Page 1 sur 1