AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  PlaylistPlaylist  SlackSlack  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 | 
 

 12- Jet d'Arthur de Vevey

 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Le Créateur
Admin
avatar


Mar 10 Fév - 22:12

Un aéronef privé de construction française (Falcon) signé du blason de l'Institut de Paris.



Dernière édition par Le Créateur le Jeu 9 Mar - 14:15, édité 2 fois
 
 
Arthur de Vevey
Admin & Directeur de la Fondation
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Suisse Suisse
Don/Rune: Chronokinésie
Allégeance: Institut de Paris

Dim 22 Fév - 2:27

Arthur et le jeune Kahveci avaient réussi à rejoindre la piste de l'aéroport du Caire. Aucun accès ne leur avait été bloqué. Arthur en tirait la conclusion que son Don avait fonctionné avec une extrême efficacité dans la chambre d'hôpital, et il s'en félicitait mille fois. Il en était même impressionné.
Si la sortie sur le parking avait été un peu improvisée, à l'aéroport, il en était tout autrement. Arthur avait un formidable réseau de contacts dans de nombreux pays, si bien que les deux hommes n'eurent pas à franchir la douane, où le contrôle de leurs identités aurait été délicat : les faux avaient été édités, mais il restait toujours une once d'appréhension en cas de défaut, même minime, ou de suspicion trop ambitieuse de la part des fonctionnaires égyptiens. 
Le blondinet et sa "femme" purent donc accéder directement au tarmac de l'aéroport. Le soleil rougeoyait à l'Est, le coucher de soleil s'annonçait sublime, et Arthur retira ses lunettes pour contempler les 1001 couleurs du ciel. Le vent se levait sur cette vaste plaine. Il était chaud, rassurant et apaisant, après cette journée folle d'action et de stress. 
- C'est magnifique, n'est-ce pas ?

Déclara Arthur, plutôt pour meubler qu'autre chose. Il n'était même pas sûr que Salomon avait entendu ce qu'il disait : le moteur des aéronefs vrombissait sur la piste, et le vent emportait les sons aussi vite qu'ils étaient produits. Tandis que ces mêmes courants d'air jouaient avec les boucles dorées du jeune de Vevey, les deux arrivèrent aux abords d'un élégant avion privé de facture française.
La passerelle du jet s'abaissa, et un homme d'un soixantaine d'années, le visage bienveillant, les attendait en haut de cette dernière. Alors qu'ils montaient les marches de la passerelle, l'homme s'adressa à Arthur.
- On ne vous attendait plus, Monsieur de Vevey. La journée s'est bien passée ?


Arthur répondit d'un sourire sincère. 
- Je serai plus tranquille lorsque l'exfiltration sera terminée, Ilyas. 


Ilyas était le majordome d'Arthur, et il avait été celui de son père avant lui. A la façon dont les deux interagissaient, on remarquait bien qu'il y avait entre eux une proximité et une amitié évidente et de longue tradition.


Arthur invita ensuite Salomon à pénétrer dans le jet. L'intérieur était garni de deux rangées d'épais fauteuils de cuir beige, espacés les uns des autres par des tables spacieuses en bois verni. La décoration était sobre et accueillante. Alors qu'à gauche de l'entrée se trouvait la porte du cockpit, l'autre extrémité de l'avion était barrée d'un rideau.
- Installez-vous Kahveci, Ilyas va nous servir quelque chose à boire. Il va falloir faire un tour à l'infirmerie également. Nous avons un peu souffert.


Lança Arthur à l'intention du majordome, en mettant en évidence la manche gauche de sa chemise couverte d'une épaisse tâche rouge. Ilyas acquiesça tout en refermant la porte de l'avion. Il alla frapper quelques coups à la porte du cockpit, lançant ainsi le top départ, avant de traverser le jet dans tout sa longueur pour se retirer derrière le rideau du fond de l'avion. 
On entendit alors le bruit des réacteurs démarrer. L'avion était prêt à quitter la Terre des Pharaons.

____________________



Dance for me Wallis - Abel Korzienowski
 
 
Salomon Kahveci

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Etats-Unis Etats-Unis
Don/Rune: Kenatz
Allégeance: Inconnue

Mer 25 Fév - 19:22

L'américain leva son visage grillagé vers le ciel et plissa les yeux. La fin de leur escapade tout sauf romantique avait un étrange relent de songe éveillé. Les obstacles se soulevaient si facilement devant eux depuis qu'ils avaient mis les pieds à l'aéroport que Salomon n'en revenait toujours pas. Avocat, médecin, super espion et maintenant diplomate au réseau sacrément développé... Un jour, si l'occasion se présentait, il faudrait qu'il demande son CV à ce type étrange qui l'avait tiré d'affaire.

Le type étrange en question admirait le ciel dans les vrombissements de l'appareil qu'ils rejoignaient. Ses lèvres articulèrent quelque chose que Salomon ne comprit pas et il répondit d'un hochement de tête vague. La beauté du paysage le laissait froid : il n'avait plus qu'une envie, c'était de quitter ce pays de malheur. Il suivit son guide vers le jet et regarda la passerelle s'abaisser. Sur ce qui semblait être un majordome. Sally fronça les sourcils alors que ses neurones se connectaient.


- Aaah mais j'ai compris. Vous êtes Batman, en fait.

Moui. Enfin, personne n'a dit qu'ils se connectaient encore correctement après cette journée de fou. Salomon adressa un signe de tête à Ilyas en passant devant lui, convaincu que son petit nom était en réalité Alfred. L'américain ne s'inquiétait même plus de son étrange dégaine de femme voilée. Il marqua une pause en découvrant l'intérieur luxueux de l'appareil sur lequel ses yeux se promenèrent lentement. Batman ou... Le type en armure rouge là. Il n'avait pas trop eu le temps d'aller au cinéma ces dernières années et sa période comics remontait un peu.

Salomon se dépêtra avec maladresse de la burka qu'il put enfin abandonner dans un coin et posa ses fesses sur un fauteuil, presque intimidé. Cette impression d'être particulièrement déplacé dans le contexte, avec ses fringues déchirés et poussiéreuses, sa tête d'ahuri déphasé et ses blessures pas franchement belles à voir, disparut vite, sans doute happée par le confort de l'assise. Sans même qu'il s'en rende compte, il s'était enfoncé dans le fauteuil et poser sa tête fut un vrai soulagement.

Le bruit des réacteurs se fit plus présent et l'américain baissa les paupières, juste un instant. Preuve qu'il était KO : son manque de réaction face à la blessure du blond, à présent apparente et dont il s'inquiétait pourtant encore un peu plus tôt. Abandonnée, également, l'idée de bombarder son sauveur de question. Quand il redressa la tête, ce fut pour un laconique :


- Où allons-nous ?

____________________


Song For Ten - Neil Hannon
 
 
Arthur de Vevey
Admin & Directeur de la Fondation
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Suisse Suisse
Don/Rune: Chronokinésie
Allégeance: Institut de Paris

Mer 11 Mar - 19:20

Arthur ferma les yeux, excédé par sa folle journée, et peut-être un peu affaibli par sa blessure et les utilisations intensives de sa chronokinésie.

Il imaginait une plage, le clapotis de l'eau, le soleil sur sa peau, les îles Fidji. Il fut sorti de son état de rêverie par Salomon.


- Où allons-nous ?

Alors qu'il s'apprêtait à répondre, son téléphone se mit à vibrer. Bon sang, jamais au calme ! Il devait s'agir d'une alerte de mission... Il en prit connaissance avec banalité et détachement.

Il leva alors les yeux et se rendit compte que Salomon le regardait avec les yeux d'un petit enfant qui attend quelque chose. Le choc de la nouvelle lui avait fait oublier la question du jeune Lector. Il revint alors à ses esprits.

- Moi. Paris. Vous, où voulez-vous aller ?

Il décida de prendre les quelques heures de vol qui les attendaient pour se reposer, et pour répondre aux question de son "invité".

Il fallait également qu'il se soigne. le jeune héritier jeta un regard insistant vers le fond de la cabine, là où Ilyas était censé préparer le kit médical, visiblement avec une lenteur des plus irritantes. Arthur n'était pas un mauvais manager, mais lorsque la pression était intense et que les mauvaises nouvelles s'accumulaient - comme en ce moment - il avait le défaut de s'énerver rapidement, et parfois sans raison sur les gens qui l'entouraient, et envers qui il pouvait pourtant être extrêmement généreux, en temps normal. A la longue, son staff s'était habitué à ces excès de lunatisme, et adoptaient, dans cette situation, la tactique de la "planque dans le bureau" pour ne pas se faire prendre à parti par le Directeur de la Fondation.

____________________



Dance for me Wallis - Abel Korzienowski
 
 
Salomon Kahveci

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Etats-Unis Etats-Unis
Don/Rune: Kenatz
Allégeance: Inconnue

Dim 22 Mar - 8:01

Le blond avait lui aussi posé la tête et Salomon attendit patiemment qu'il rouvre les yeux. Conclusion que trouva l'américain bizarrement rassurante : Batman semblait presque aussi épuisé que lui. Ce n'était donc pas un surhomme. Il était bon de savoir que ce n'était pas juste lui qui n'était pas capable d'encaisser quelques péripéties, Sardin, ou De Vevey d'après son majordome, le cachait juste mieux. Enfin, Batman restait un homme d'affaire puisqu'il n'eut même pas le temps de répondre à sa question que son portable vibrait. Avec un intérêt presque naturaliste, l'américain observa le visage du blond évoluait. Il avait un côté très pokerface mais Sally aurait été le champion des assistants s'il avait existé une compétition, par habitude, il décryptait avec peu de choses.

- Je suis un terroriste en fuite. Je ne suis même pas sûr qu'on me laisserait rentrer dans une ambassade américaine. Donc oui, pourquoi pas Paris. Au moins je pourrai me changer.

Le jeune homme eut un soupir silencieux et jeta un bref coup d’œil par la fenêtre de l'appareil. Ou comment se rappeler que vous n'étiez pas tant tiré d'affaire que ça. Il voyait mal comment se présenter devant les autorités américaines maintenant : il avait échappé aux prisons égyptiennes oui, mais prouver son innocence après s'être enfui du 4ème étage sous les balles lui semblait pour le moins compliqué. Sans compter tous les éléments de l'affaire qui jouaient en sa défaveur. Salomon déglutit, s'efforça de respirer calmement pour éviter une crise d'angoisse malvenue puis se tourna à nouveau vers Batman :

- Vous n'avez jamais répondu à ma question. Qui êtes-vous ?

Qu'est-ce que c'était que toute ce merde ? Pourquoi venir m'en tirer ? Qui étaient ces gens, pourquoi le professeur était-il mort ? De toutes ses interrogations, il avait choisi la plus basique, espérant que limiter les questions l'aiderait à avoir au moins une réponse. De Vevey n'avait pas été d'un naturel très causant jusqu'alors.

____________________


Song For Ten - Neil Hannon
 
 
Arthur de Vevey
Admin & Directeur de la Fondation
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Suisse Suisse
Don/Rune: Chronokinésie
Allégeance: Institut de Paris

Lun 30 Mar - 22:22

Arthur scruta le jeune américain d'un regard perçant. Il lui signifiait ainsi qu'on entrait alors réellement dans les choses sérieuse, dans le vif du sujet.

- Monsieur Kahveci. Je m'apprête à discuter avec vous de quelque chose de gigantesque, que vous avez soupçonné toute votre vie, mais que vous ne commencez à peine qu'à palper du bout de vos doigts.

Vous et moi avons en commun que nous savons faire des choses que la plupart des gens ignorent, ou craignent.

Vous êtes un Lector. Vous savez lire les 21 Runes, et grâce à l'enseignement de votre regretté mentor, vous savez les activer. Votre capacité est convoitée...


A ces mots, Arthur repris son air de petit enfant qui s'amuse avec une bestiole emprisonnée dans un bocal.

- ... Elle est convoitée, par vos pairs, ou par d'autres individus aux intentions plus ou moins louables. Ces individus sont notamment ceux qui ont souhaité vous neutraliser en vous faisant porter le chapeau d'un attentat dont nous savons tous les deux que vous ne l'avez pas provoqué.

Heureusement il existe des personnes douées d'un esprit juste. Je dirige ces personnes.


Arthur fouilla dans la poche de sa chemise, et en retira une carte de visite qu'il tendit à son homologue. Il y était indiqué, en fines majuscules d'or :


Arthur de Vevey,
Institut de Paris, Fondation Novus,
Cour Napoléon, Paris.

____________________



Dance for me Wallis - Abel Korzienowski
 
 
Salomon Kahveci

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Etats-Unis Etats-Unis
Don/Rune: Kenatz
Allégeance: Inconnue

Dim 5 Avr - 11:25

Plus le blond parlait et plus le sourcil de Salomon semblait vouloir se décrocher de son front. En peu de mots, De Vevey traçait les contours d'un monde que l'américain imaginait à peine il y a encore quelques temps. L'origine de ses capacités, le nombre de gens qui les partageaient, étaient bien sûr des questions qu'il s'était posées. De là à imaginer un complot à l'échelle mondiale, il y avait un pas de géant qu'il n'avait jamais franchi. Le plus difficile à croire dans toutes cette histoire était que lui, petit assistant parfaitement insignifiant si on occultait ses dons, ait pu attirer l'attention au point qu'on souhaite le neutraliser. Alors même qu'il ignorait tout de ce qui se tramait autour d'eux. C'était complétement dingue.

L'américain baissa les yeux sur son poignet, effleura la rune de ses doigts. S'il avait pu deviner tous les évènements qui en découleraient, aurait-il géré son apparition de la même façon ? Difficile à déterminer. Sans un mot, il  tendit la main pour récupérer la carte qu'on lui tendait et parcourut les quelques mots qui y étaient gravés.


- Fondation Novus ?

La question était rhétorique. Ou du moins, vague, et il précisa sa pensée.

- C'est quoi, votre but ? Et leur but, à tous ? Qu'est-ce que je viens faire là-dedans, moi ? J'ai du mal... J'ai du mal à saisir ce que mon existence peut bien changer pour tous ces gens. Je suis Lector, d'accord. Mais je ne savais rien de tout ça, et ça aurait pu continuer pendant longtemps...

Il se renferma dans un mutisme maussade alors que ses pensées poursuivaient leur cours, mutisme qu'il finit par brisa :

- Ce temple avait quelque chose de spécial, n'est-ce pas ? Qu'est-ce qu'ils y cherchaient ?

____________________


Song For Ten - Neil Hannon
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Sam 11 Avr - 19:58

Avant qu'Arthur n'ait pu répondre, vous ressentez une importante secousse, si bien que Salomon va se cogner la tête sur le plafond de l'aéronef. Les éclairages sursautent.
 
 
Arthur de Vevey
Admin & Directeur de la Fondation
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Suisse Suisse
Don/Rune: Chronokinésie
Allégeance: Institut de Paris

Mer 29 Avr - 0:02

Arthur et Salomon volaient maintenant à pleine altitude. Le jeune américain était déconcerté. Compréhensible, pensait Arthur. Si le jeune de Vevey avait côtoyé toute sa vie cet univers, s'y était familiarisé comme nul autre, il n'en connaissait pas moins les réactions difficiles des néophytes. A la place de son interlocuteur, il aurait certainement ressenti un vide énorme, un sentiment de perte de repères, comme si le hublot de l'aéronef s'ouvrait et qu'il était balancé en plein air, là, à 6000 mètres d'altitude. Une pensée bien saugrenue qu'Arthur regretta bien vite d'avoir imaginé, alors qu'une importante turbulence venait secouer toute la cabine.

Arthur s'agrippa instinctivement à son siège. Il n'aimait pas les choses qui le dépassaient, qu'il ne pouvait contrôler. Les catastrophes aériennes en faisaient partie, entre autres.


- Ilyas ?

Appela t'il avec une voix étrangement aiguë et mal assurée. Salomon venait d'assister à une scène absolument rare. Arthur, le Directeur de la Fondation, qui s'était forgé une réputation de contrôle-freak pour échapper du mieux qu'il pouvait aux critiques de sa prise de fonctions prématurée, à cause du décès de son père, venait de refaire un formidable saut dans sa jeunesse. On aurait dit un enfant appelant l'adulte à la rescousse. L'instant d'une seconde, il était redevenu le jeune garçon que la force des évènements avait forcé à se responsabiliser. Mais cette seconde passa aussi vite que l'éclair, et il se reprit tout de suite après, déclarant d'une voix certes toujours peu rassurée mais bien plus convaincante :


- La Fondation Novus, oui. Un organisme privé. Je vous en dirais plus en d'autres lieux. Il est des informations qu'on ne peut divulguer en n'importe quel lieu.
Au sujet du temple, vous avez dû remarquer qu'il n'était pas de manufacture égyptienne. Je n'en sais pas encore plus que vous.


Il mentait, à moitié. Une grande partie du travail d'Arthur consistait à mentir. Ou plutôt à omettre. Cela ne lui froissait plus du tout l'âme. Il avait l'habitude, et savait que c'était pour la bonne cause.

Toujours cramponné à son siège, Arthur jeta un coup d'oeil crispé au fond de la cabine, au poste de pilotage, puis au hublot.

____________________



Dance for me Wallis - Abel Korzienowski
 
 
Salomon Kahveci

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Etats-Unis Etats-Unis
Don/Rune: Kenatz
Allégeance: Inconnue

Dim 3 Mai - 9:02

Le tumulte de questions dans sa tête fut stoppé de la façon la plus efficace qu’il soit par trente-six chandelles. Une seconde confortablement installé, sa tête heurta violemment la paroi de la cabine la suivante. Salomon retomba dans son siège, sonné. Son crâne avait pris pas mal de coups ces derniers temps et il lui fallut plusieurs longues secondes pour recommencer à y voir clair ou à comprendre ce qui se passait autour de lui. Quand il fut capable de redresser la tête avec un gémissement étouffé, Arthur s’était repris, mais il capta tout de même son regard angoissé en direction de la cabine de pilotage. Comme si de rien n’était, le directeur de la fondation répondait à ses questions précédentes, ou plutôt continuait à les éviter. En grimaçant, Salomon porta lentement la main à sa tête et ramena ses doigts tachés de sang. Cette dernière acrobatie avait rouvert une blessure.

- Je suis désolé, j’ai du mal à vous croire. Rien de personnel, j’ai juste eu une mauvaise journée. C’était normal ça ? Il va bien votre pilote ?

____________________


Song For Ten - Neil Hannon
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Mar 19 Mai - 12:27

Vous entendez le bruit d'un choc, puis une sorte de coup de vent, la porte du cockpit qui claque.

Puis quelques secondes plus tard, vous croyez apercevoir du coin de l'oeil une ombre traverser le hublot, rapidement.
 
 
Arthur de Vevey
Admin & Directeur de la Fondation
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Suisse Suisse
Don/Rune: Chronokinésie
Allégeance: Institut de Paris

Lun 8 Juin - 22:44

Arthur ne laissa pas Salomon finir sa phrase, et leva la main d'un geste alerte pour l'interrompre. Lorsque la porte du cockpit claqua, il se retourna brusquement, et c'est alors qu'il cru voir passer une masse sombre devant le hublot qui se trouvait au coin de son oeil.

Il regarda Salomon, puis le fond de la cabine, de laquelle Ilyas était censé sortir depuis un bon bout de temps maintenant.

La tension était palpable.

Ilyas ?!

Répéta Arthur, plus fort que la fois précédente. Toujours rien.

Le jeune homme se leva et attrapa son arme de poing, posée sur la tablette de la rangée de siège en face des deux compagnons, et rechargea cette dernière, avant de la donner à - ou plutôt de la jeter sur - Salomon. Il récupéra ensuite une seconde arme dans une manette placée dans un coffre à bagages, vérifia le cran de sécurité, puis lança à son coéquipier, en chuchotant :


- Levez-vous. Sans bruits.

Le souffle de sa voix traduisait une sorte de nonchalance. Après tout ce qu'ils avaient vécu aujourd'hui, ils n'étaient visiblement pas au bout de leur peine...

Utilisant le langage des militaires en infiltration, Arthur fit alors signe à Salomon d'aller vérifier le fond de la cabine, dans la seconde pièce de l'appareil, où Ilyas devait normalement se trouver. Il lui indiqua également que lui-même allait se déplacer vers le cockpit de l'appareil.

Il lui demanda ensuite s'il avait bien compris les instructions, toujours en langage des signes.

____________________



Dance for me Wallis - Abel Korzienowski
 
 
Salomon Kahveci

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Etats-Unis Etats-Unis
Don/Rune: Kenatz
Allégeance: Inconnue

Jeu 11 Juin - 19:44

L'américain retint un soupir excédé devant le geste impérieux d'Arthur pour le faire taire. Il avait comme une impression de déjà-vu, sauf que cet homme là ne le payait pas pour supporter ses lubies. Évidemment, d'un autre côté, il lui avait sauvé la vie, ce qui était peut-être une bonne raison de faire quelques efforts... Le lector en était là de ses réflexions quand la porte claqua et qu'une masse sombre effleura son champs de vision.

- Qu'est-ce que c'était encore que ça ? Chuchota-t-il à son compagnon qui, en un clin d’œil, reprenait sa James Bond-attitude.

Pour toute réponse, un pistolet échoua sur ses genoux. Salomon lui jeta un regard presque étonné, comme s'il se demandait comment il était arrivé là, puis s'en saisit avec précaution. Le nombre de fois où il avait manipulé une arme se comptait sur les doigts de la main, il ne tenait pas à blesser Arthur. Prudemment, prenant appui sur le dossier de son siège, le jeune homme abandonna la confortable assise. Il ne maîtrisait pas le langage militaire mais les signes que lui adressait De Vevey était plutôt clair et il hocha la tête. Ok pour lui.

Qu'avait-il fait au bon Dieu pour que cette histoire n'en finisse pas ? Mettant un mouchoir sur son désespoir indigné, Salomon raffermit sa prise sur l'arme et déglutit tandis qu'il progressait lentement en direction de l'arrière de l'appareil, surveillant le rideau de celui-ci. Alors qu'il s'y trouvait presque, il jeta un bref coup d’œil par dessus son épaule pour vérifier la position d'Arthur, puis souleva le tissu d'un geste brusque, l'arme pointée devant lui.

____________________


Song For Ten - Neil Hannon
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Jeu 11 Juin - 21:08

Vous vous approchez doucement du rideau,

Votre pouls s'accélère,

Votre main frémit alors que vous tirez le rideau d'un mouvement sec,

Et vous...

tombez...

nez à nez avec....

rien du tout.


Trop simple. Néanmoins la porte des toilettes est entrouverte.


De son côté, Arthur progresse vers le cockpit.
 
 
Salomon Kahveci

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Etats-Unis Etats-Unis
Don/Rune: Kenatz
Allégeance: Inconnue

Jeu 11 Juin - 21:30

Le cœur de Salomon battait la chamade. Biberonné à nombre de films à suspens comme tous les petits américains, il craignait un peu ce qu'il allait découvrir derrière le tissu. Sa main tremblait lorsqu'il la tendit vers le rideau mais se raffermit pour le tirer d'un coup sec. Rien. Le jeune homme expira lentement et jeta un coup d’œil soulagé à Arthur. Fausse alerte. Puis ses sourcils se froncèrent et il refit brusquement face à l'arrière de la cabine. Le majordome aurait dû être là. Avisant la porte des toilettes, l'assistant ouvrit la bouche pour appeler Ilyas puis se ravisa. Lentement, arme au poing, il reprit sa progression jusqu'à la porte des toilettes qu'il poussa brusquement. Pourvu qu'il ne tombe que sur le vieil homme indisposé par le mal de l'air.

____________________


Song For Ten - Neil Hannon
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Jeu 11 Juin - 22:08

Salomon ouvre donc la porte des sanitaires, et y découvre le vieil Ilyas ayant perdu connaissance. Il semble avoir un gros hématome au front.

Mais vous n'avez guère le temps de l'observer davantage. De l'autre côté de l'avion, vous entendez le bruit d'une vitre qui se casse, puis un grand bruissement d'air.

En effet, alors que vous découvrez Ilyas, Arthur, lui, pénètre dans le cockpit, vide de toute âme, y compris des deux pilotes censés diriger l'appareil.

Alors qu'il tentera de configurer correctement le pilotage automatique, la grande masse sombre que vous aviez tous deux observés du coin de l'oeil réapparaîtra devant l'avion, s'en rapprochera à toute allure avant de le percuter et de s'engouffrer dans l'appareil.


Du tourbillon noir apparaitront deux hommes, habillés comme ceux que Salomon avait rencontré quelques heures plus tôt, sous les ruines du temple égyptien.
 
 
Arthur de Vevey
Admin & Directeur de la Fondation
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Suisse Suisse
Don/Rune: Chronokinésie
Allégeance: Institut de Paris

Jeu 11 Juin - 22:44

Salomon avait suivi les instructions d'Arthur. Le jeune Magus n'avait même pas remarqué qu'il avait été un peu autoritaire avec son compagnon de vol. Disons que souvent débordé, Arthur négligeait parfois les protocoles, les bonnes convenances, et ceci pour gagner du temps et de l'énergie. Une mauvaise habitude qu'il ne fallait pas assimiler à du dédain.

L'arme posée sur son avant bras gauche, Arthur avançait silencieusement. La porte claqua à plusieurs reprises. Le Directeur de la Fondation redoutait le pire, et sa phobie des hautes altitudes n'arrangea pas les choses.

Il jeta un dernier coup d'oeil vers Salomon, qui venait de disparaître derrière le rideau gris qui fermait le fond de la cabine principale, puis entra d'un pas agile et millimétré à l'intérieur du cockpit. Il y exerça un contrôle visuel de l'intégralité du poste de pilotage, puis découvrit à sa grande stupeur le pilote et son co-pilote inconscients.


*Voilà ce que c'est que de prendre du personnel freelance...*

Il prit leur pouls. Morts.

C'est alors qu'Arthur sentit la gravité se dérober sous ses pieds. Affolé, il se jeta sur les commandes de pilotage, et tenta de régler le système de navigation de manière automatique.

Ne sachant pas trop comment s'y prendre, il pianota un peu au hasard, de manière extrêmement nerveuse. L'ordinateur lui proposa un plan de vol vers Paris, et le blondinet eut tout juste le temps de cliquer qu'une étrange sensation le traversa. Il leva les yeux et remarqua un petit point noir droit devant, dans les nuages. Cette tâche sombre se mit à grossir de plus en plus. Une sorte de fumée noire s'avançait vers l'appareil, et elle le faisait à toute allure, au point que la perte des pilotes allait bientôt devenir un problème accessoire pour l'équipage, ou ce qu'il en restait.

Les yeux écarquillés, Arthur perdit ses moyens. Il était intrigué et effrayé par ce qu'il voyait. Il ne pensa pas à tenter de déplacer l'appareil : la collision semblait inévitable.

Il se recula donc de plusieurs pas et sortit ainsi de la cabine de pilotage. L'arme levée vers la vitre avant de l'avion, il ferma les yeux. Il y eut un bruit de vitre cassé, rapidement étouffé par l'air qui s'engouffrait dans la cabine.

Arthur se sentit aspiré vers l'avant, et s'agrippa de sa main gauche à un fauteuil de l'avion. Heureusement, la porte du cockpit claqua sous la force du courant d'air, et le jeune de Vevey retomba lourdement sur le sol.

Il observa alors la masse de fumée noire qui semblait avoir stoppé sa course dans le couloir central. Elle vivotait, dansait, évoluait, puis prit la forme de deux silhouettes encapuchonnées.

L'agression était évidente. Il fallait agir vite. Le Directeur de la Fondation avait repris son sang-froid. Il leva son arme, puis se ravisa. Autant ne pas transformer l'avion en un gruyère suisse.

Il entreprit alors de sauter sur l'homme de droite. Un peu de corps à corps, histoire de se remettre dans le bain !

____________________



Dance for me Wallis - Abel Korzienowski
 
 
Salomon Kahveci

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Etats-Unis Etats-Unis
Don/Rune: Kenatz
Allégeance: Inconnue

Jeu 11 Juin - 23:13

Ilyas était bien là mais dans un sale état. Affolé, Salomon se laissa tomber à genou à ses côtés pour l'examiner. Trouver un pouls le rassura un peu : le vieil homme n'avait que perdu connaissance. Mais comment ? Les yeux enfiévrés, l'américain jeta un regard nerveux autour de lui sans trouver de réponse. Il allait tenter de réveiller le majordome quand soudain, la gravité se rappela à son bon souvenir. S'accrochant au bras de l'homme affaissé, l'assistant se tourna vers le cockpit. Bordel, que foutaient-ils là-bas ? Depuis son poste d'observation, il ne pouvait que deviner le dos d'Arthur s'agitant devant les commandes.

Salomon s'efforça de conserver son équilibre, une main sur le bras d'Ilyas et l'autre, celle qui tenait toujours l'arme, accrochée à la paroi. L'avion lui sembla se redresser et alors qu'il allait pousser un soupir de soulagement, il aperçut Arthur sortir à reculons. Que... ? Presque aussitôt, une brusque secousse ébranla l'appareil, l'obligeant à rattraper ses prises.


- Arthur ! Appela-t-il, pris de panique.

La porte du cockpit claqua violemment, limitant pour un temps la dépressurisation. Sous ses yeux écarquillés, deux formes sombres prenaient maintenant corps et matière à l'intérieur de la cabine. Deux ombres qui se révélèrent bientôt deux hommes, vêtus à l'identique de sa sinistre rencontre dans le temple. C'était une attaque en règle et Salomon préféra évacuer la question de l'entrée fracassante des intrus pour le moment. Arthur s'était jeté dans la bataille, il ne pouvait pas le laisser se démener seul aux prises avec ses assaillants. Réunissant ce qui lui restait de force et profitant de l'adrénaline qui coulait à nouveau dans ses veines, le jeune homme tandis la main vers le second homme, invoquant Xhortaz pour le projeter contre la paroi puis l'immobiliser.

____________________


Song For Ten - Neil Hannon
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Sam 13 Juin - 17:24

Salomon utilise Xhortaz contre l'homme se trouvant à gauche. Celui-ci est projeté contre la paroi de l'avion, mais plutôt que de s'écraser à terre, il retombe agilement sur ses pieds.

Arthur quand à lui se précipite vers l'homme de droite, qui a tout juste le temps de se téléporter dans un nuage de fumée et de réapparaître derrière le Directeur de la Fondation, lui-même s'étant donc retrouvé sur le sol après son saut dans le vide.
L'homme sort alors un poignard de sa veste.

Salomon a le temps de voir la lame brillante s'agiter vers Arthur, lorsqu'il se retrouve lui-même projeté contre le hublot se trouvant derrière-lui. Double stupéfactions : d'abord, le hublot s'est fissuré sous votre poids, et ensuite, vous comprenez que c'est l'homme de gauche qui vient d'utiliser Xhortaz contre vous. Ou quelque chose y ressemblant.

 
 
Salomon Kahveci

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Etats-Unis Etats-Unis
Don/Rune: Kenatz
Allégeance: Inconnue

Ven 19 Juin - 21:05

Peu enclin à la bagarre d'ordinaire, Salomon expérimenta les montagnes russes émotionnelles qu'une telle situation pouvait provoquer : coup sur coup ravi que son attaque ait porté ses fruits, dépité que son adversaire se relevât aussi facilement, puis horrifié devant la lame qu'il devinât juste derrière le blond. Il tendait la main, prêt à invoquer une rune de protection quand il fut violemment projeté contre un hublot. Le choc fut rude, autant pour son crâne que pour le verre qui se fendilla sous son poids. Sally retomba, la tête lui tournait mais il ne pouvait pas se permettre de prendre le temps pour retrouver une vision nette. Vaille que vaille, il se releva presque aussitôt et se jeta sur l'homme qui menaçait Arthur, espérant lui faire lâcher son arme.

____________________


Song For Ten - Neil Hannon
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Ven 19 Juin - 21:53

Salomon parvient à remettre à terre l'homme au couteau. Ils commencent à se débattre.

Arthur a alors une fenêtre d'opportunité pour récupérer son arme au sol, ou pour se confronter au second homme.
 
 
Arthur de Vevey
Admin & Directeur de la Fondation
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Suisse Suisse
Don/Rune: Chronokinésie
Allégeance: Institut de Paris

Ven 19 Juin - 22:27

Arthur n'avait eut le temps de remarquer Salomon, tour à tout attaquant puis attaqué, surgir de nulle part pour se jeter sur son assaillant.

Se retournant, il remarqua lui aussi la petite lame qui trainait maintenant autour des courbes de Salomon. Il fallait agir. Sans même prêter attention à l'autre homme, Arthur se jeta au sol sur son arme dont il avait tout juste eu le temps de remarquer la forme sombre, glissée sous un fauteuil.

De Vevey brandit alors son arme vers Salomon et l'assaillant qui se débattaient l'un sur l'autre, et qui ressemblaient à cet instant précis à un couple de grosses mouches tentant l'accouplement.

Il prit un dixième de secondes pour viser, puis tira, priant pour que ses racines helvétiques lui viennent en aide dans cette monstrueuse réédition de la pomme de Guillaume Tell, avec Salomon dans le rôle du fils, et l'intrus dans celui de la pomme.

____________________



Dance for me Wallis - Abel Korzienowski
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Ven 19 Juin - 23:13

Salomon a de la chance. Arthur, prédestiné depuis toujours à devenir le Directeur de la Fondation a suivi un entrainement intensif depuis son plus jeune âge. La balle touche l'homme qui s'apprêtait à vous planter son couteau dans le ventre. La pression de ses mains sur vous s'affaiblit, puis cesse.

Il s'effondre sur vous.
 
 
Salomon Kahveci

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Etats-Unis Etats-Unis
Don/Rune: Kenatz
Allégeance: Inconnue

Ven 19 Juin - 23:27

Touché ! Agrippé aux épaules de l'homme, Salomon était parvenu à le faire basculer et tous deux s'étaient écroulés au sol où ils avait commencé à lutter. L'américain n'était franchement pas à son avantage dans la situation, s'il avait pu profiter de l'effet de surprise tout à l'heure, sa condition physique après une journée de cavalcade et de blessures diverses et variées laissait franchement à désirer. Alors que sa posture devenait de plus en plus critique, lui aplati sur le sol et son assaillant le couteau brandi, un coup de feu retentit. L'américain tressaillit, certain qu'il était mort. L'homme en noir s'était figé. Puis il s'écroula de tout son long sur lui.

Quelques secondes lui furent nécessaires pour s'extirper de sous le corps. Haletant, il finit par réussir à le repousser et vérifia fiévreusement ses membres. Pas plus de contusions qu'en arrivant : il était vivant bon Dieu ! Tournant un regard mi-reconnaissant mi-outré vers Arthur, il allait lui faire remarquer qu'il aurait pu le tuer quand un mouvement dans sa vision périphérique lui rappela le second homme. L'assistant chancela mais se releva, faisant face à son tour, puis invoqua Isaaz, la rune qu'il avait toujours lié au sommeil, en se concentrant sur leur dernier adversaire. Il aurait été fâcheux que ce soit eux qui piquent un roupillon, vu la situation.

____________________


Song For Ten - Neil Hannon
 
 
Arthur de Vevey
Admin & Directeur de la Fondation
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Suisse Suisse
Don/Rune: Chronokinésie
Allégeance: Institut de Paris

Dim 21 Juin - 18:43

Bingo.

Arthur n'eut le temps de se féliciter intérieurement que Salomon commençait déjà une nouvelle attaque vers l'autre homme en noir. Observateur aguerri, le Directeur de la Fondation avait eut le temps de remarquer le comportement étrange de cet adversaire, alors que Salomon l'avait attaqué pour la première fois avec Xhortaz. Il avait en effet répondu par une attaque similaire sur Salomon.

Alors que l'américain prononça à ses côtés le nom de la 18ième Rune, et l'envoya sur l'homme qui leur faisait face, Arthur remarqua avec horreur que ce dernier ne portait pas à son poignet la rune des Lectores. Dès lors, comment pouvait-il utiliser cette Rune ?

Tout s'expliquait : l'homme avait en effet renvoyé l'attaque de Salomon sur son lanceur, où l'avait dupliquée. Il était un Magus qui disposait d'une capacité de réflexion, ou d'assimilation.

Le blond cria un "nonnnn" à peine audible dans la cabine de l'avion malmené par ses instruments de bord peu stables, c'était déjà trop tard.

____________________



Dance for me Wallis - Abel Korzienowski
 
 
Contenu sponsorisé





 
 
 

12- Jet d'Arthur de Vevey

  
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant