AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  PlaylistPlaylist  SlackSlack  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 | 
 

 Résidence - Domaine des Dolean (Paris)

 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Le Créateur
Admin
avatar


Jeu 24 Déc - 18:32

Domaine charmant avec un parc de 70 hectares à quasiment deux heures et demi de Paris. C'est la résidence de la famille Dolean.

 
 
Lucie Dolean

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune:
Allégeance: Inconnue

Mar 29 Déc - 19:55

/.../

L'odeur du café chaud et des croissants frais montait aux narines de Lucie. Comme tous les matins depuis maintenant trois mois, elle avait pris l'habitude d'accueillir ses deux collègues en leur préparant un petit déjeuner. C'était son père qui avait procédé au recrutement ainsi qu'à l’aménagement de la dépendance du domaine. Elle aurait aimé le faire elle-même, mais son père avait pris les devants et ainsi il pouvait contrôler ce que faisaient Lucie et son équipe. En somme elle n'avait pas forcément l'indépendance qu'elle aurait souhaitée, mais elle réalisait une partie de son rêve et sans son père cela aurait été beaucoup plus compliqué.

BANG...BANG...BANG...BANG...BANG...BANG...BANG...BANG...BANG...

Neuf heures, et toujours pas de collègues en vue.

*- Mais qu'est-ce qu'ils foutent ! D'habitude ils arrivent toujours en avance. C'est bizarre...*


En les attendant Lucie décida de faire quelques recherches sur internet. Il faut dire que depuis le début de son « entreprise » cela avait été plutôt calme. Elle voulait de l'action ceux pour quoi tous ça avait été créer.

Lucie était absorbée par la lecture de ces articles sur l’internet qu'elle ne s’aperçut pas que vingt minutes étaient déjà passé. C'est en regardant l'horloge du bureau qu'elle le découvrit.

* - Mince, ils ne sont toujours pas arrivé ! Ils abusent !!*


Lucie avait bien remarqué que Matthieu et Laura s'appréciaient beaucoup et que depuis quelques jours il avait l'air plus que des amis.

- Ils auraient passé le cap? *

Elle sentait une pointe de jalousie montée en elle. Effectivement pour elle de ce côté-là c'était le calme absolu depuis plusieurs mois. Il faut dire qu'elle n'avait eu guère le temps pour une quelconque idylle. Cela lui manquait d''être lové dans les bras d'un homme , d'entendre des mots doux lui être murmuré à l'oreille.
Elle se servit une tasse de café et s'installa sur le sofa pour les attendre.  

____________________


Epic celtic music - Mix
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Mer 6 Jan - 22:20

Les minutes passent. Le café refroidit.

Toujours aucunes traces de vos collègues. Vous décidez d'avancer les recherches par vous même, et alors que vous naviguez sur le web, vous êtes surprise par un flash info indiquant un incendie dans un appartement parisien, en apparence criminel. Toutefois aucun corps n'a été retrouvé...

Plus étrange encore, il s'agit d'un appartement occupé par un certain Damodred.
Ce n'est pas la première fois que vous entendez ce nom. Quelques jours plus tôt, vous qui notez scrupuleusement les actualités loufoques, vous aviez bien relevé la découverte de ce corps inanimé, dans la Manche, à l'intérieur d'un cercueil de métal troué d'ouvertures pour le faire couler...

Votre liste des faits étranges des dernières semaines s'allonge donc. Toujours pas de nouvelles, en revanche, de vos recherches sur le temple égyptien qui s'est effondré sur une équipe d'archéologues en Egypte... Egalement, vos flux RSS ne vous apprennent rien de nouveau sur le vol de deux tableaux à Paris, en l'espace de moins d'une semaine : au Louvre, et à la Fondation Vuitton...

HJ:
 


C'est à ce moment précis que Matthieu et Laura arrivent enfin.

Matthieu a écrit:
Salut Lucie !
Désolé notre TER a eu du retard. On aurait du prévenir mais le réseau passait mal. Ca se passe bien ?
 
 
Lucie Dolean

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune:
Allégeance: Inconnue

Ven 8 Jan - 10:43

Lucie avait ouvert une fenêtre sur la chaîne des médias. Là elle fut surprise par le flash info qui se déroulait sous ces yeux. Un incendie avait eu lieu dans un appartement parisien. Apparemment, il était d'origine criminel et l'appartement en question était celui d'un dénommé Damodred.

Le sang de Lucie ne fit qu'un tour. Elle se mit sur ces pieds si rapidement qu'elle en envoya la chaise de bureau à roulettes s’encastrer dans la bibliothèque derrière elle Quelques livres tombèrent, mais la belle n'y prêta pas attention.

*- Je suis sûr que c'est le même nom*

Elle se précipita sur son dossier. Dedans elle avait relaté tous les faits étranges de ces dernières semaines.

*- j'en étais sûr ! *

Un sourire se dessina sur ces lèvres. Bien que le contexte de cette nouvelle était tout sauf joyeux, Lucie sentait l'excitation monter en elle. Debout devant son bureau, le dossier ouvert, elle tenta de se calmer un peu

*- Bon okay, alors réfléchissons...*

Elle relut ces notes.

1. Découverte d'un corps masculin d'une cinquantaine d'années sur une plage française.
2. Un tableau de Rossetti est volé au musée du Louvre, aucune trace d’effractions et aucune alarme ne sont déclenchés.
3.  Effondrement d'un temple en Égypte alors qu'une équipe d'archéologues s'y trouvait. Le portrait d'un américain, Salomon Kahveci est diffusé par la télévision égyptienne, le jeune homme est accusé de terrorisme. Toutefois, quelques heures plus tard on apprend qu'il s'est échappé de l’hôpital du Caire dans lequel il était retenu.
4. Encore un tableau volé, cette fois c'est une pièce du peintre O'connor. Ce vol a été commis à la fondation Louis Vuitton. L'homme s'est volatilisé sur place.
5. Un appartement en feu à Paris, celui de Damodred, le fils de l'homme dont le corps a été retrouvé sur une plage française.

Absorbée par ses recherches et ses pensées, elle n'entendit pas Mathieu et Laura arrivé. Aussi quand celui-ci prit la parole Lucie sursauta. Elle avait l'impression d'être prise en flagrant délit. Elle secoua la tête avec un sourire gêné.

- Heu... Salut Matt, salut Laura sofa tout de suite !

Elle désigna le sofa de la tête, elle tendit à chacun une tasse de café qui avait refroidi depuis, puis leur donna une copie du dossier qu'elle venait de compléter.

- Voilà ce qu'on sait

Lucie leur énuméra les faits un par un. Quand elle eut fini un silence de plomb s'installa dans la dépendance. La belle les regarda à tour de rôle. Elle avait l’impression d'avoir raté un épisode.

- Quoi qu'est ce qu'y a ? J'ai raté quelque chose ?

____________________


Epic celtic music - Mix
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Lun 11 Jan - 20:33

Vos deux collègues prennent place sur le canapé. Ils écoutent attentivement votre intervention. Laura grimace lorsqu'elle boit son café froid.

Mathieu prend la parole.

Mathieu a écrit:
Bhein non. C'est bien tout ça... Mais encore une fois on ne fait que gratter la surface d'évènements qui, si ça se trouve, n'ont rien à voir les uns avec les autres...
Je persiste à penser qu'on manque de connaissances, qu'on manque de moyens.

Vous percevez à son expression qu'il ne vous dit pas tout.
 
 
Lucie Dolean

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune:
Allégeance: Inconnue

Lun 11 Jan - 22:01

Mathieu brisa le silence.

- Ben non. C'est bien tout ça... Mais encore une fois on ne fait que gratter la surface d’événements qui, si ça se trouve, n'ont rien à voir les uns avec les autres...
Je persiste à penser qu'on manque de connaissances, qu'on manque de moyens.
Lucie voyait bien qu'il n'y avait pas que ça. Est-ce son père qui lui mettait des bâtons dans les roues ? Pourquoi ?

- Mathieu, je vois bien qu'il y a autre chose, ce n'est pas une question de finance tu le sais bien ! C'est mon père qui vous à briefer avant de venir et c'est pour ça que vous êtes en retard ?

Elle commençait à sentir la colère monter en elle.

* - C'est pas vrai ! Je ne vois pas l’intérêt pour mon père à ce que je ne puisse pas m’intéresser à ce genre de phénomènes ! * 

Comme à son habitude, Lucie avait pensé à haute voix et s'en rendit compte trop tard ! La belle se pinça les lèvres afin que d'autres mots ne s'échappent de sa bouche sans le vouloir.  


- J'aimerais que nous soyons honnêtes. Nous formons une équipe que je dirige.

Elle avait bien insisté sur la dernière partie de sa phrase. Il fallait qu'elle remette bien chaque personne à sa place. Au plus profond d'elle même, son instinct lui dictait d'enquêter sur ces phénomènes et c'était bien ce qu'elle comptait faire.

- Donc  j'ai décidé que nous enquêterons sur ces cinq affaires et personne ne m'en empêchera ! Est-ce clair ?

Lucie restait debout, les bras croisés sur sa poitrine. Elle avait beau être jeune, elle n'en était pas stupide pour autant. Avant de leurs données des consignes, elle attendit leurs réponses.

____________________


Epic celtic music - Mix
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Mer 13 Jan - 20:24

- Mathieu, je vois bien qu'il y a autre chose, ce n'est pas une question de finance tu le sais bien ! C'est mon père qui vous à briefer avant de venir et c'est pour ça que vous êtes en retard ?

Mathieu a écrit:
Ce n'est pas un problème de finances. Ton père est suffisamment généreux pour être un excellent contributeur à nos travaux. C'est une question de contacts, de prise de hauteurs, d'accès au coeur de l'information.

On a l'air de trois geeks qui n'ont pas réussi à s'insérer dans la vie normale.
Tu sais bien que je suis passionné par tout ce qu'on fait, mais je suis terriblement frustré de ne pouvoir le faire correctement.

Peut-être qu'on pourrait... s'associer à d'autres personnes, progresser avec les gens qui ont ce qui nous manque : le réseau...

Il perçoit les regards inquisiteurs que vous lui adressez, vous et Laura.

Mathieu a écrit:
Oui bon, voilà. J'ai été contacté par quelqu'un.
 
 
Lucie Dolean

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune:
Allégeance: Inconnue

Jeu 14 Jan - 21:44

- Ce n'est pas un problème de finances. Ton père est suffisamment généreux pour être un excellent contributeur à nos travaux. C'est une question de contacts, de prise de hauteurs, d'accès au cœur de l'information.

- On a l'air de trois geeks qui n'ont pas réussi à s'insérer dans la vie normale.
Tu sais bien que je suis passionné par tout ce qu'on fait, mais je suis terriblement frustré de ne pouvoir le faire correctement.

- Peut-être qu'on pourrait... s'associer à d'autres personnes, progresser avec les gens qui ont ce qui nous manque : le réseau...
… J'ai été contacté par quelqu'un.

Lucie et Laura étaient surprises par ces paroles. Surtout Lucie ne comprenait pas pourquoi cette personne ne l'avait pas contacté directement. C'était elle la responsable ici, même si c'était son père qui sortait l'argent.
Qui était cette personne ? Comment savait-elle sur quoi son groupe travaillait ?
Elle se sentit impuissante d'un coup ,elle détestait ça. Mathieu avait bien raison. Ils n'avaient aucun point de départ concret, aucun contact. Juste des faits écrits sur du papier. La belle blonde était vraiment déçue. Déçus, car elle pensait que cela aurait été facile. Qu'il suffisait juste de porter le nom de la grande famille Doléan pour avoir toutes les infos qu'elle voulait, mais malheureusement ce n'est pas de cette façon que fonctionnaient les choses. Pourtant Lucie le savait  très bien, mais dans l'euphorie de la création de son antenne de recherche elle n'avait pas pensé les choses ainsi.

- Qui est cette personne ? Et pourquoi ne pas m'avoir contacté directement ? Raconte-moi comment ça c'est passé et que veut telle vraiment ?

____________________


Epic celtic music - Mix
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Mer 20 Jan - 0:01

Mathieu est quelqu'un de loyal, en plus d'être un très bon ami. Aussi il est à la fois gêné et soulagé d'avoir délivré cette information.

- Qui est cette personne ? Et pourquoi ne pas m'avoir contacté directement ? Raconte-moi comment ça c'est passé et que veut telle vraiment ?

Mathieu a écrit:
J'ai juste reçu un mail d'une personne qui m'a indiqué pouvoir nous aider, nous fournir les contacts, les bonnes adresses, les liens qui nous manquent pour pouvoir progresser efficacement.
Le mail évoque certaines conditions, sans les détailler.
Enfin, visiblement il s'agit d'une organisation, et ils sont bien renseignés sur nous, ne me demande pas comment. En plus de ça ils voudraient fixer un rendez-vous, avec toi, si tu y es disposée, qu'il disent.
 
 
Lucie Dolean

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune:
Allégeance: Inconnue

Mer 20 Jan - 22:48

Lucie voyait bien que cette information pesait sur le cœur de Mathieu. Bien plus que de simples collègues, Mathieu, Laura et Lucie étaient devenu amis et la belle blonde savait qu'elle pouvait leur faire confiance.

Le jeune homme expliqua à ses deux amies qu'il avait reçu un mail d'une personne qui voulait les aider, mais il y avait des conditions à cela qui n'était pas mentionné dans ledit mail. Apparemment il faisait partie d'une organisation qui était bien renseignée sur les trois jeunes gens.


-  En plus de ça ils voudraient fixer un rendez-vous, avec toi, si tu y es disposée, qu'ils disent.

Lucie avait un million de questions qui lui venaient en tête. Elle était tiraillée entre la curiosité et la méfiance. C'est vrai quand acceptant, ils auraient accès aux informations qui leur manquaient, mais Lucie voulait être prudente, car cette organisation était bien renseignée sur eux. D'ailleurs sa voulait dire quoi ? Qu'ils avaient un dossier comme chez les flics ?Ils étaient sous surveillance ? Elle ne voulait pas tomber dans la paranoïa, donc elle se retourna, alla chercher trois tasses de café qu'elle fit réchauffer. Il fallait qu'elle s'occupe avant que la panique ne la gagne pour de bon. Une fois les tasses de café réchauffé elle s'assit sur le petit fauteuil en face de Laura et Mathieu qui étaient toujours sur le sofa. Elle remarqua que leurs mains étaient timidement collées sans être enlacé, et qu'ils évitaient de croisé leurs regards comme si les deux étaient gênés de la présence de Lucie et de leurs sentiments naissants. La belle leur souriait, elle les trouvait mignons. Lucie soupira intérieurement.

* - Revenons à nos moutons*

Heureusement, maintenant Laura et Mathieu étaient habitués de sa manie de ce parler à elle-même à voix haute.

Le café fumait à l’intérieur de sa tasse et Lucie la serra comme si elle voulait se réchauffer. Bien que la dépendance était chauffé vu les températures extérieures, elle frissonnait. Elle ne savait pas quoi penser de tout ça. Elle savait juste une chose, c'était qu'elle n'était pas la seule dans cette histoire et que maintenant avec  Laura et Mathieu ils formaient une équipe. La décision serait prise par eux trois.


- Vous en pensez quoi ? Ça vaut peut-être le coup de rencontrer cette personne et de voir ce qu'elle nous propose. Si nous décidons de la rencontrer, il faut que nous soyons prudents. Nous ne savons pas à qui nous avons affaire et ce que cette personne veut vraiment. Donc nous choisirons nos conditions pour le rendez-vous

Un souvenir refit surface dans la mémoire de Lucie. Ce n'était pas très clair, mais elle se revoyait adolescente au chevet de son grand-père. De sa voix à peine audible il lui disait :

-  Ma petite Lucie, tu as le cœur pur, ne laisse personne le corrompre. Suis ton instinct, il te guidera.

____________________


Epic celtic music - Mix
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Mer 27 Jan - 0:13

Vos deux amis échangent un regard.
Laura prend la parole pour la première fois.

Laura a écrit:
Je pense qu'on a rien à perdre à les contacter... Ne serait-ce que pour savoir comment ils ont eu accès à nos recherches... Nous sommes pourtant discrets.

Mathieu acquiesce. Le consensus semble être atteint dans la team Doléan.
 
 
Lucie Dolean

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune:
Allégeance: Inconnue

Mer 27 Jan - 18:39

Ils tombèrent d'accord tous les trois. Lucie aimait travailler avec eux. C'était simple facile et convivial.

- Mathieu, tu envoies notre réponse. Tu lui dis que nous voulons bien le rencontrer. Nous déjeunerons ensemble chez Paulette, rendez-vous à midi. Nous serons entourés de mamies, c'est le jour du déjeuner du club des mamies-tricots. N'oublie pas de lui envoyer l'adresse dans ton mail.

Chez Paulette était une petite brasserie restaurant qui se situait en face des bureaux du père de Lucie. C'était un endroit où le père et la fille aimaient s'y rendre lors de leurs rares rencontres. Son père travaillait beaucoup pour faire tourner sa société et ces filiales. Il n'était pas vraiment présent pour Lucie, mais la belle pouvait toujours compter sur son père quand elle avait besoin d'un peu de son temps. Depuis quelque temps déjà elle avait noté chez celui-ci un changement de comportement. Il était devenu distant lors de leur rencontre. Elle le trouvait plutôt nerveux même. Était-ce par rapport au conseil d'administration qui allait se réunir prochainement ? Il était vrai que son père s'était consacré à  certaines activités qui n'avaient pas de rapport avec celle de l'entreprise DOR-ANS et CI-AVENT. De ce que la belle blonde savait c'était juste qu'il avait débloqué des fonds pour des recherches « spéciales ». Lucie le voyant dans cet état de nervosité ne lui avait pas posé plus de questions. Il lui avait tout simplement dit qu'il se faisait vieux pour tout ça. Elle ne comprenait pas vraiment, car il n'avait que cinquante cinq ans.

Les trois amis étaient toujours installé dans l'espace détente. Mathieu se leva et s'installa devant son ordinateur, certainement pour envoyer le mail à cette inconnu.
Lucie toujours en face de Laura lui lança un regard interrogateur. En guise de réponse Laura lui haussa les épaules. Les deux se comprenaient très bien ainsi. En résumé Lucie avait demandé silencieusement comment ses deux amis avait franchi le cap et Laura lui avait répondu qu'elle ne savait pas trop que ça c'était fait comme ça sans s'en rendre compte.


... Ah les femmes et leurs codages corporels... avouez que vous les hommes vous n'avez rien capter de l'échange bref de Lucie et Laura... Si si je vois des haussements de sourcils là, oui, oui, approchez-vous, peu être que plus près vous aurez une révélation...  


Sur le visage des deux femmes se dessina un sourire, puis elles éclatèrent de rire. Mathieu leva la tête un instant pour admirer la scène des deux femmes prise d'un fou rire auquel il n'avait pas compris le point de départ. Tellement bien prise dans leur délire les deux amies n'entendirent pas les coups donnés sur la fenêtre en verre de la porte de la dépendance.

Lucie se leva si rapidement qu'elle faillit renverser le reste de sa tasse de café sur son amie. Dans la dépendance le calme était revenu aussi rapidement qu'il avait disparu quelques minutes avant. La belle blonde fût surprise de voir débarquer sa mère. Celle-ci devait se trouver à Londres pour la vente de ses tableaux. Les bénéfices de cette vente seraient entièrement reversés à l'association de sa mère.


- Bonjour maman,

Lucie l'enlaça.

- Tu ne devais pas être à Londres cette semaine ?  
 
Elle regarda sa mère, ces deux-là se connaissaient sur le bout des doigts et Lucie savait que quelque chose n'allait pas. Dans la foulée, son téléphone portable entonna une mélodie de Debussy . Elle regarda l'écran sur lequel était inscrit numéro privé. Elle prit l'appel tout en lançant un regard inquiet sur sa mère

- Lucie Doléan j'écoute...

____________________


Epic celtic music - Mix
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Ven 29 Jan - 23:12

HJ:
 

Votre mère se présente en effet à la porte de la dépendance. Elle a l'air surmenée et inquiète, mais elle n'a pas le temps d'exprimer la raison de sa venue que votre téléphone sonne. Une voix tout à fait neutre s'exprime.

Voix a écrit:
Mademoiselle Doléan,
Merci d'avoir accepté de nous rencontrer. Votre lieu de rendez-vous nous convient. Nous y serons à 13h. La rencontre sera confidentielle.

Puis la personne raccroche. Rapide, et réactif, le contact : Mathieu avait tout juste cliqué sur "Envoyé".

Votre mère perd patience et s'exprime enfin.

Mère Doléan a écrit:
Lucie ! La vente a été annulée à cause d'un soucis informatique, je suis rentrée en avance. Ton père est introuvable ! Je n'arrive pas à le joindre !!
 
 
Lucie Dolean

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune:
Allégeance: Inconnue

Dim 31 Jan - 11:25

- Mademoiselle Doléan,
Merci d'avoir accepté de nous rencontrer. Votre lieu de rendez-vous nous convient. Nous y serons à 13h. La rencontre sera confidentielle

Lucie n'aurait pas su dire si son interlocuteur était un homme ou une femme. Sa voix n'était pas naturelle, elle semblait comme déguisée. A croire qu’elle s’évertuait vraiment à cacher qui elle était et pour quel groupe cette personne travaillait. Pourquoi autant de mystère ? Avait-elle mis le doigt sur quelque chose ? Laura n'aimait pas la tournure que sa prenait. Tout ça devenait trop mystérieux et ça l’inquiétait, mais une infime partie d'elle trépignait à l'idée d'avoir enfin des réponses. Sauf si cela était un canular... Car ça y ressemblait fortement, sauf que cette organisation semblait vraiment bien renseignée à leur sujet.

*- Ils se foutent de nous ? *

Encore une fois ces paroles lui échappèrent. Laura, Mathieu et sa mère la regardèrent interrogateurs. Lucie ne releva pas. Il fallait d'abord rassurer sa mère et la faire sortir de la dépendance afin qu'ils mettent en place une stratégie pour la rencontre mystérieuse.


- Ne t'inquiète pas maman, papa doit être en rendez-vous d'affaire. Je vais appeler Joyceline, sa secrétaire, pour avoir des nouvelles. Et cette panne informatique, tu en sais plus ?

Sans s'en rendre compte, Lucie commençait déjà à tracer un schéma dans sa tête d'un puzzle tordu. Elle devenait nerveuse, il était vrai que sa mère ne s'inquiétait rarement pour rien. Elle avait comme un sixième sens pour ces choses et Lucie lui faisait totalement confiance à ce sujet, et vus le regard que sa mère lui lançait, elle pensait la même chose que sa fille.

Par le passé et à plusieurs reprises déjà la famille Doléans avait été confronté à ce sentiment que la mère de Lucie éprouvait à l’instant. Il y eut d'abord l'accident de voiture de son grand-père paternel, ou les freins avaient lâché. Il avait été hospitalisé pendant un moment. A cette époque Lucie était petite et ne s'en souvenait pas beaucoup. Il y a eu aussi la fois ou une camarade de classe de Lucie fut enlevée et retrouvée quelques semaines plus tard. Elle avait été retrouvé en état de choc et la pauvre fut internée dans un hôpital psychiatrique. Puis il y avait eu à l'adolescence de la belle blonde, la mort de son grand-père. Sa mère ne se trompait jamais alors Lucie espérait de toutes ses forces que cette fois-ci elle se trompait.
 
Lucie devait relativiser, car avec son équipe ils devaient préparer cette fameuse rencontre. Quelques soit cette organisation, l'équipe devait rester sur ces gardes. Si ces personnes prenaient autant de précautions pour rester dans l'ombre, c'est qu'il y avait anguille sous roche...

Lucie prit alors les choses en mains. Il était temps pour elle de montrer à ces collègues qu'elle était digne de diriger cette équipe.


- Mathieu tu t'occupes de l'aspect technique. Trouve moi une micro caméra et un mini micro, tu pourras suivre ce qui se passe et ainsi Laura pourra faire des recherches en parallèle sur cette personne et son organisation. Vérifiez que tout ce que cette personnes nous dit soit exacte. Je me chargerais de la faire parler pour avoir un max d'infos.

Lucie trouvait que ça devenait bizarre. Elle prit sur son bureau le bloc note et énuméra donc les faits qu'elle venait d'apprendre. C'était sa façon de procéder et ainsi éclaircir un peu ces idées.
1. Une mystérieuse personne prenait contact avec Mathieu pour me rencontrer. Pourquoi ne pas m'avoir contacté directement et en faire tout un cirque ? Cette personne travaillait pour une organisation qui aurait un marché à nous proposer
2. Cette organisation s'évertuait à garder l’anonymat en utilisant une voix qui n'était pas humaine quand cette personne m'avait appelé, à peine le message de Mathieu envoyé. Ils étaient vraiment rapides !
3. Ma mère revenait plus tôt de voyage de Londres. La vente aux enchères de ses tableaux prévus là -bas avait été annulé à cause d'un problème informatique, et en prime mon père était introuvable et injoignable.
* - J'ai mal au crâne, il me faut une aspirine.  

____________________


Epic celtic music - Mix
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Mar 2 Fév - 17:29

Votre équipe se met au travail, et vous pouvez compter sur eux pour vous apporter le matériel demandé en temps et en heures. Mathieu vous indiquera d'ailleurs avoir vu passer sur le compte Twitter un message de la compagnie aérienne que votre mère devait emprunter pour se rendre à Londres, et indiquant à soucis technique en tour de contrôle. Rien d'affolant ou d'étrange. Vous écartez cette "piste" qui n'en est pas une. Le vol est d'ailleurs seulement retardé de deux heures.

- Ne t'inquiète pas maman, papa doit être en rendez-vous d'affaire.

Maman Doléan a écrit:
Oui. Tu as raison, il doit être en rendez-vous d'affaires.
Répond-elle avec un air cynique.

- Je vais appeler Joyceline, sa secrétaire, pour avoir des nouvelles. Et cette panne informatique, tu en sais plus ?

A ces mots, elle prend une chaise et s'y assied, pose les coudes sur la table et se passe plusieurs la main dans le cheveux. Vous voyez que visiblement elle ne se sent pas bien.

Maman Doléan a écrit:
Je sais bien qui est Jocelyne, Lucie. Il faut que je te parle.

A vrai dire, à ce moment précis, la matriarche de la famille Doléan ne ressemble pas du tout à cette femmes bourgeoises qu'on croiserait Faubourg Saint Honoré. Elle a l'air de sortir d'un marathon, ou d'une crise de nerf : le poul battant, elle transpire, elle a les yeux ingurgités de sang, comme dans les moments qui précèdent ou qui suivent les discussions animées.

Maman Doléan a écrit:
Lucie, ma chérie. Ton père et moi allons divorcer. Je ne peux plus supporter ses "rendez-vous" qui durent jusqu'à tard dans la nuit, et ses "séminaires" dans des grands hôtels de la Côte d'Azur... avec sa sotte de secrétaire.
 
 
Lucie Dolean

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune:
Allégeance: Inconnue

Dim 7 Fév - 15:24

Mathieu et Laura s'activaient dans les tâches que Lucie leur avaient confiées. Ils avaient un peu moins de deux heures maintenant pour préparer cette mystérieuse rencontre. Lucie avait pris le temps de contacter le pilote de l'hélicoptère que possédait son père. C'était un bon moyen de faire les allers-retours entre le domaine et son bureau sans les inconvénients des bouchons parisiens. Le temps de fixer le plan de vol pour le pilote que l'équipe aurait bien trouvé les gadgets qu'ils leur faillaient.

La belle blonde reporta son intention sur sa mère. Celle- ci était dans un état extrême de nervosité et Lucie s’inquiétait pour elle. Mathieu lui avait fait part que le vol pour Londres avait seulement été retarder, pas annulé. Sa mère n'avait que deux heures pour se rendre à l’aéroport, mais vu son état il valait mieux reporter la vente à plus tard.
Sans s'y attendre, Lucie reçut les paroles de sa mère comme un coup de poignard au cœur. Celles-ci raisonnèrent à ces oreilles comme une fausse note dans un morceau de violon que vous appréciez jusque-là.


- Lucie, ma chérie. Ton père et moi allons divorcer. Je ne peux plus supporter ses "rendez-vous" qui durent jusqu'à tard dans la nuit, et ses "séminaires" dans des grands hôtels de la Côte d'Azur... avec sa sotte de secrétaire.

Passé le coup de la surprise que cette phrase a eue sur Lucie, elle reprit ces esprits, et finit par articuler.

- Comment peux-tu penser une chose pareille maman ? Ressaisit toi ! Papa ne te trompe pas. Je ne sais pas pourquoi il passe beaucoup de temps dans ces hôtels de luxe sur le rocher monégasque, mais il y a forcément une autre raison.

La belle était sûre d'une chose c'était que son père ne trahirait jamais sa famille pour une histoire de fesses. Qu'il aimait sa mère. Ses parents avaient traversé beaucoup d'épreuves pour construire leur famille et trouver le bonheur qu'ils possédaient. Pourquoi maintenant qu'il avait tout ce qu'il souhaitait, son père détruirait tous ? Non il y avait une autre explication que Lucie ne pouvait pas fournir pour le moment, mais elle contait bien avoir une discussions avec son père à ce sujet.

-Tu devrais te reposer et reporter la vente de tes tableaux. Je viendrais te voir quand nous aurons fini de travailler. Nous avons beaucoup de choses à faire.

Lucie devait faire sortir sa mère de la dépendance pour qu'ils puissent finir les préparatifs de la rencontre mystérieuse. D'une main rassurante posée dans le dos de sa mère, la belle blonde la conduisit vers la porte, puis l'étreignit avant qu'elle ne parte.

Une fois sa mère parti, Lucie s'assit sur le sofa, encore abasourdi par ces paroles. Comment son père avait-il pu laisser les choses aller aussi loin ? Une conversation avec celui-ci s'imposait. Elle prit son portable et composa le numéro de son père. Bien évidemment, il demeurait injoignable et laissa donc un message sur son répondeur.


-Bonjour papa, je ne sais pas ce qui se passe, mais maman est dans tous ces états. Elle croit que tu la trompes. Il faut vraiment qu'on tire cette histoire au clair!

Dans ce message, les paroles de Lucie étaient sèches. Il fallait bien ça pour qu'il comprenne que ça devenait urgent.

Il fallait qu'elle ce calme et qu'elle se concentre sur le rendez-vous qui devait avoir lieu dans moins de deux heures. Elle espérait arriver avant la personne qu'elle devait rencontrer. L'avantage était qu'elle connaissait bien le restaurant chez Paulette, c'était bien pour cela qu'elle avait fait ce choix.

Une fois qu'elle avait repris ces esprits et sa pleine capacité à réfléchir normalement, elle rejoignit ses collègues dans l'arrière salle de la dépendance. Dans cette pièce, il entreposait leurs fournitures, appareils de mesure et autres gadgets. Quand elle arriva dans la pièce, Mathieu et Laura s'écartèrent vivement l'un de l'autre. Le jeune homme brandit victorieux l'appareil que Lucie lui avait demandé. La belle blonde n'avait pas prêté attention à la scène qui venait de se dérouler sous ces yeux. Elle était préoccupée par l'histoire de sa mère et faut quand même le dire, angoissé par la rencontre qui devait avoir lieu dans moins de deux heures.    

____________________


Epic celtic music - Mix
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Lun 22 Fév - 15:45

Votre mère quitte donc la pièce, toute chamboulée qu'elle est, et vous vous remettez à vos travaux de préparation. L'heure tourne. Vous discutez de la façon dont vous allez porter le matériel d'enregistrement, puis du déroulement de la rencontre. Vous qui aimez être préparée, vous notez sur votre calepin les questions que vous comptez poser.

Vous recevez alors un appel du pilote de l'hélicoptère que vous avez commandé pour vous rendre rapidement à Paris. Mais alors qu'il se pose et que vous vous préparez à partir, vous remarquez que votre mère a oublié son sac à mains dans la dépendance. Ce n'est pas dans ses habitudes. La situation avec votre père doit terriblement la bouleverser. Alors que vous vous en saisissez pour le donner à Laura, afin qu'elle aille le remettre à sa propriétaire, vous vous ravisez : à l'intérieur se trouve un chemiser de soie blanche, le Sonia Rykiel que votre mère aime porter : il est tâché d'une grosse éclaboussure de sang.

Vous êtes sous le choc, mais n'avez guère le temps de réfléchir. Vous êtes sur le départ.
 
 
Lucie Dolean

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune:
Allégeance: Inconnue

Mar 1 Mar - 14:49

Les trois coéquipiers discutaient sur la façon de porter le matériel d'enregistrement. Ils optèrent pour une solution discrète. Lucie porterai un gilet en cachemire bleu avec des boutons en fleurs de la même couleur. Sur le deuxième bouton ils intégreraient la mini caméra-micro.

La belle blonde soupira, elle voulait baisser cette tension qui montait en elle. L'état de sa mère la préoccupait et le stress de cette rencontre mystérieuse n'arrangeait pas les choses. Elle commença à confectionner son gilet espion, mais avec ces mains moites elle n'arrivait à rien. Laura voyait bien le malaise de son amie, elle lui prit le matériel pour prendre le relais.
Lucie réussi dans son état à décroché un sourire à son amie.


-Merci Laura

Sa voix resta coincée au fond de sa gorge. Il restait un peu de temps alors Lucie prit un calepin et énuméra les questions qu'elle voulait poser à l'individu mystérieux. Cela lui permettait de recentrer ces idées et de la calmer un peu. Un semblant de contrôle. Enfin en sois, elle ne contrôlait riens de cette journée jusqu'ici. Elle voulait inverser la tendance de celle-ci.

*- Pour commencer...
1. Savoir qui est cette personne.
2. Savoir pour qu'elle organisation cette personne travail.
3. Pourquoi ne pas m'avoir contacter directement au lieu de passer par un intermédiaire.
4. Comment leur organisation en savent-il autant sur nous ?
5. Enfin que veulent' ils ?


Lucie leva la tête vers ces collègues.

- Vous voulez rajoutez autre chose ?

Comme à son habitude elle avait parlé à voix haute pendant qu'elle écrivait sa check-list.Son portable sonna, Lucie décrocha. C'était le pilote, il était l'heure d'y aller. Tout en s'équipant de son gilet à la James Bond gril, elle fit signe au autres que le pilote les attendait.

Les trois compagnons retournèrent dans la salle principale de la dépendance afin de mettre leurs manteaux pour ce parer du froid en cette saison. Là sur le sofa, Lucie remarquait le sac de sa mère. Elle l'avait oublié en partant. Bizarre... Ça n'était pas dans les habitude de la matriarche. Elle se saisit du sac pour le donner à Laura afin qu'elle puisse le rendre à sa mère pendant que Mathieu et la belle volerait jusqu'à leur destination. Cependant, Lucie se ravisa, car ce qu'elle vit dans le sac de sa mère, lui fit un choc. Cela lui coupa un instant la respiration, mais elle se ressaisit vite. Dans le sac, le chemisier blanc Sonia Rykiel que sa mère aimait tant porté était couvert de sang. Pourquoi était t'il couvert de sang ? Et en plus caché dans son sac ? Pourtant il lui semblait que sa mère n'était pas blessé. Lucie n'avait pas le temps d'y réfléchir l'hélicoptère était sur le départ. Elle pris le sac avec elle et monta dans l'appareil avec Mathieu. Il serai installé dans un des bureau de la tour de son père en face du restaurant pour suivre en live l'échange mystérieux.

Au décollage, Lucie voyait arrivé une mercedes noire, un gyrophare bleu et une sirène de police tournait pleins régime. Cette voiture fit un dérapage sur l’asphalte. Mais qu'es- ce que c'était encore. Pour une voiture de flics, elle était bien chic... qui était-ce ? L'hélicoptère s'envola dans les cieux, vers Paris, Lucie pleins de questions dans la tête une fois de plus.

____________________


Epic celtic music - Mix
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Dim 6 Mar - 14:27

Il y a de l'animation au Domaine des Doléan, car une berline s'engage en effet dans l'avenue principale jusqu'à la maison... L'hélicoptère s'envole haut dans le ciel : vous distinguez à peine les personnes qui sortent de la voiture noire, et ils ne sont alors plus que des petits points mouvants, avant de disparaître complètement de votre champ de vision.

Votre esprit est ailleurs, car vous avez autre chose à faire à présent et il vous faut tant bien que mal vous concentrer...

• Suite au Restaurant Chez Paulette •


 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Lun 19 Sep - 14:41

• Depuis la Maison de Jake Noxious pour Jake •


@Jake Noxious, après avoir suivi l'adresse indiquée par Emilien, vous arrivez donc devant un charmant domaine plutôt cossu. Alors que votre voiture se gare sur les graviers de la grande cour, voilà justement Emilien qui vient à votre rencontre. Il vous donne une tape amicale dans le dos.


Emilien a écrit:
Salut mec ! Content de te voir. J'ai bien reçu ton rapport sur Damodred, c'est cool. Tu devrais recevoir un joli chèque bientôt. Bon et sinon voici la scène de crime dont je te parlais.

Il vous entraine dans la maison. Lorsque vous entrez les policiers sont en train de faire des perquisitions ça et là. Ils vous adressent un signe de tête. L'un va même jusqu'à lancer à Emilien : "Hey ! C'est lui ton homme incroyable ?!". Vous comprenez qu'Emilien vous a appelé pour faire progresser l'enquête, certes, mais aussi pour se faire mousser un peu.

Vous montez un étage et vous arrivez dans un bureau. Là, par terre, le cadavre d'un homme git, le crâne perforé par une balle. Meurtre, suicide ? A vous d'examiner la scène.
 
 
Jake Noxious

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Electrokinésie
Allégeance: Inconnue

Sam 8 Oct - 21:19

Ce qui le frappa en premier c'est la lumière des gyrophares qui éclairaient la propriété d'un halo rouge qui lui rappela ces nombreuses années qu'il avait passé dans la police.
L'ambiance était toujours la même, on s'activait un peu partout, les assistants couraient dans tout les sens, les médecins se passaient les infos et enfilaient gants et blouses.

Après qu'une rapide présentation fut faites avec un gars que Jake ne reconnu pas, il arrivèrent enfin sur la scène.
Un cadavre (encore), avec cette fois une balle dans la tête.

Aller, comme au bon vieux temps.


- Bien, dit-il en se frottant les mains, alors il va me falloir quelques informations. Vous avez relevé les empreintes sur le corps et sur la balle ? On a retrouvé l'arme du crime ? Il y a des traces de poudres dans la salle ? Des traces de lutte ? Des témoins ? Quelqu'un a entendu le coup de feu ? Et est-ce que quelqu'un sait qui est ce mec au fait ?

C'est vrai que ça lui avait un peu manqué le terrain.

____________________


Cry Thunder - DragonForce
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Mer 19 Oct - 20:02

Alors que vous posez ces questions, une femme est escortée à travers le couloir par deux policiers. Elle a l'air complètement désemparée. Et là, vous êtes frappés par une chose : son visage ressemble trait pour trait à celui de la femme que vous avez vu dans l'étrange rêve que vous avez fait la nuit passée...

Vous vous tournez alors vers l'homme décédé et l'examinez plus attentivement : il est aussi l'homme de votre vision...

On vous indique ensuite que des traces de lutte ont été découvertes sur le corps de l'homme, et que l'arme du crime est l'arme que ce dernier gardait dans son bureau (un revolver). Les empreintes correspondent à celles de son épouse, qui n'est autre que la femme qui se trouve dans le couloir...
 
 
Jake Noxious

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Electrokinésie
Allégeance: Inconnue

Mar 1 Nov - 22:30

Cette femme...elle...non, impossible. Ça ne pouvait pas être elle.

*Et pourtant...*

Un regard plus appuyé vers le cadavre lui fit remarquer que lui aussi il l'avait déjà vu.
Cette nuit pour être exact.


*Bons Dieux de merde. Mais qu'est-ce-qu'il m'arrive ? J'ai des visions maintenant ? Ben voilà autre chose.. Ça commence à me faire peur cette histoire. Qu'est-ce-qu'il se passe ? Pourquoi est-ce-que j'ai été embarqué là-dedans ? C'est n'importe quoi tout ça !*

Jake regarda le vide un instant.

*....*

*Bon ! On verra plus tard cette histoire de visions, là j'ai un meurtre à résoudre, alors on va aller interroger la dame et on va faire notre boulot...qui n'est d'ailleurs plus censé être le notre, mais on s'en tape, on est payé à la fin. BREF. La dame.*

- Excusez moi, fit-il à la femme en pleurs et aux policiers qui l'encadraient. Oui vous là, pardon, puis-je parler à cette femme un instant s'il-vous-plait ?

Tout en prononçant ces mots avec une certaine nonchalance il se remit debout et épousseta son long manteau avant de s'avancer vers la femme, le visage inexpressif.

*Poker face, comme à l'époque.*

____________________


Cry Thunder - DragonForce
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Dim 6 Nov - 21:54

On vous chuchote qu'elle est le suspect numéro 1 dans l'affaire, car ses empreintes ont été retrouvées sur l'arme du crime ainsi que sur le corps du défunt, via des traces de lutte.

Elle n'est pas vraiment impressionnée par vous lorsque vous vous avancez vers elle. Elle n'engage pas la conversation, elle est muette et visiblement très choquée. Au moment où vous la prenez par le bras pour l'amener au détour d'un couloir, pour pouvoir discuter de manière plus calme, vous revoyez cette scène terrible qui a troublé votre sommeil cette nuit.

Oui, c'est bien elle.
 
 
Jake Noxious

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Electrokinésie
Allégeance: Inconnue

Jeu 8 Déc - 22:56

Un léger frisson vint parcourir l'échine de Jake quand ce dernier eu la confirmation que la femme en face de lui était bien celle de son rêve. Sacré bons Dieux de merde, comment cela se pouvait-il ? Quelque chose lui échappait et ça le houspillait au plus haut point.
Comment gérer une telle situation ? S'il lui disait l'avoir vu en rêve il serait décrédibilisé et cela compromettrai son interrogatoire. Et s'il commençait à l'accuser du meurtre elle se renfermerait sur elle même et nierai tout ce qu'il pourrait lui dire en bloc.
Et encore, le rêve était-il prémonitoire ? Une vision ? Une coïncidence ?


*Non pas une coïncidence, c'est beaucoup trop gros. Mais alors quoi donc..? Putain ça commence à m'énerver ça. Ha merde elle me regarde bizarrement, mieux vaut commencer maintenant.*

- Bonjour madame. Mes condoléances pour votre mari. Puis-je vous demander si vous avez vu ou entendu quoi que ce soit au moment du crime ? Et ce que vous faisiez à ce moment là ?

Il avait repris ses marques, sa concentration, son ton habituel. Tout lui était revenu comme s'il avait quitté la police la veille. La seule différence fut l'intensité de son regard qui, pendant une fraction de seconde, se teinta d'un bleu vif.

____________________


Cry Thunder - DragonForce
 
 
Contenu sponsorisé





 
 
 

Résidence - Domaine des Dolean (Paris)

  
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant