AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  PlaylistPlaylist  SlackSlack  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 | 
 

 Lyra Coulter

 
AuteurMessage
Lyra Coulter

avatar


Mer 24 Aoû - 14:21

Lyra Coulter

Etat Civil

Nom: Coulter
Prénoms: Lyra
Date de naissance: 25/02/1991
Genre: F
Age: 25
Nationalité: Franco-américaine
Domicile: Paris

Capacités spéciales

Appartenance: Magus
Don (le cas échéant): Pyrokinésie

Apparence Physique

Une jolie femme avec de grands yeux verts comme l’émeraude. La pâleur de sa peau souligne le dessin d'une bouche pourpre et pulpeuse.
Ses cheveux sont d'un rouge flamboyant et vif.
Son visage ovale et ses traits fins ne laisseraient que très rarement les hommes indifférents.
Elle dégage quelque chose de très charismatique et énigmatique a la fois malgré sa petite taille.
Elle dispose d'une cicatrice causée par une brûlure sur le bras gauche avec l'étonnante forme d'un croissant de lune, comme si le hasard avait pris son plus beau crayon afin de lui esquisser.
Sa beauté classique s’accorde parfaitement à son élégance.

Personnalité

Caractère: Au premier abord, elle pourrait paraitre froide, car Lyra privilégie l'observation quand elle ne connais pas les gens. Quand sa confiance est acquise, elle est d'une loyauté à toute épreuve, mais ceci n'est pas une mince affaire.
C'est une femme qui reste malgré tout très énigmatique donc ce trait de caractère qui se dégage immédiatement après l'avoir rencontrée peux nous laisser croire assez vite que Lyra vis de secrets..
Tics et Manies: Elle se touche assez souvent la brûlure en forme de croissant de lune sur son bras gauche.
Signature musicale: URL vers une video Youtube caractérisant votre personnage

Histoire personnelle

Journal de lyra Coulter Paris 2016

Ma main hésite, la plume que je tiens laisse une trace noire baveuse sur le papier du journal, mais pourquoi tant hésiter ? La bonne question serait plutôt "pourquoi écrire ?". Je me demande si je puis écrire mon histoire, celle de mon passé à aujourd'hui, celle de mon enfance douloureuse mais révélatrice de mon pouvoir à celle de mon existence actuelle. À chacun de mes écrits, je refais vivre toute la souffrance que je pensais avoir oubliée, je tentais en fait de la fuir. J'abandonne toujours quand la souffrance est trop grande, retranscrire mon histoire ? Si cela puis m'aider alors pourquoi ne pas le faire, en tout cas je suis certaine que cela m’apporteras quelque chose d’une manière ou d’une autre.

Je n'ai aucun souvenir avant la période que je vais vous conter: rien que du vide et aucun moyen de me le rappeler,. Comme si les flammes qui avaient pris mes parents et qui avaient révélé ce pouvoir que je hais autant que je l’aime avait purifié et détruit les souvenirs de la petite fille heureuse et inoffensive que j’étais.
Donc même consciente de la petite partie de bonheur que j’aurais pu vivre étant jeune, j’ai comme le sentiment d’avoir toujours été triste au fond de moi.

Je suis donc né à New-York il y a 25 ans sous la neige glaciale des premiers mois de l’année. Nous vivions perchés dans un gratte-ciel au dernier étage, dans un somptueux appartement que la situation professionnelle de mes parents nous permettait.
Mon père avait fait fortune dans l’immobilier et possédait d’innombrable bâtisse dans New-York et ma mère était artiste-peintre. Elle commençait à se faire un nom dans la ville et alimentait beaucoup d’expositions.
Je suis né d’un père américain et d’une mère française aux origines provinciales.

La tristesse m’envahit quand j’écris ce petit paragraphe si expéditif sur mes parents, car voilà la totalité de ce que je peux écrire sur eux ..
Ce ne sont même pas réellement des souvenirs m’appartenant mais bien des explications qu’on me donna.
Le soir du drame, je n’avais que 8 petites années et si des décombres, on n’avait pas réussi à sauver quelques albums photos, je n’aurais pas grand choses a raconter sur ma vie ou sur la leurs. Juste quelques flashs, quelques moments..
Mais le soir du drame reste gravé en moi comme un triste récit que je m’oblige à relire chaque jour de ma vie.

Un soir d’hiver en 1999, un incendie s’était déclaré dans le building juste en face de chez nous. La taille et la forme des flammes paraissent encore claires dans ma mémoire. Entre la peur et l’incompréhension se mêlait un sentiment d’adoration et d’émerveillement, je n’avais pourtant que 8 ans et paraissais si fragile.
Je me souviens de l’agitation dans les rues et des camions de pompier qui ressemblaient plus à de petites taches rouges clignotantes du haut du gratte-ciel.
Mon père prenait quelques dispositions. Il faisait nos bagages sans avoir l’air très préoccupé par l’incendie.
Je me souviens qu’il expliquait a ma mère que nous n’avions rien à craindre et que nous allions prendre quelques affaires pour aller a la campagne chez ses parents le temps que cela soit réglé.
Ils nous prirent dans ces bras.
Il avait le don de calmer les situations délicates avec sa prestance et ses mots réconfortant.
Je pris alors le temps de m’installer devant l’énorme vitre du séjour pour profiter un dernier instant de la beauté majestueuse des flammes. Sans savoir que mes parents vivaient leurs dernières minutes.

Maximes le frère de ma mère était en ville et nous avaient rejoints pour aider à l’évacuation. Nous étions très complices lui et moi. Quand il m’aperçut m'émerveiller devant ce spectacle de destruction, il s’assit près de moi.
Ce moment-là est encore flou aujourd’hui, je me repasse sans cesse ces derniers minutes chaque jour de ma vie pour me donner les réponses dont j’ai besoin.
Mon oncle m’observait attentivement et moi, j’étais hypnotisé par le feu a tel point que tout autour de moi était flou et les sons ne me parvenaient pas.
La seule chose que je peux écrire sur ce moment, c’est que mon regard ne se détachait pas d’une énorme flamme qui avait l’air indépendante des autres et qui avait un comportement des plus étrange.
Durant un instant, j’avais l’impression que cette flamme se détachait de ses sœurs dévoreuse de l’immeuble d’en face pour venir a ma rencontre...
L’instant d’après les vitres de notre appartement avaient explosées, mon oncle était couché sur moi pour me protéger et les flammes commençaient a dévorer nos rideaux..
L’explosion des vitres m’avait infligé une surdité, et la seule chose que je pourrais encore dessiner, c’est le regard de mon oncle plein de peur qu’il m’adressât.
Ils se suivaient d’autres explosions...
Les moments suivant s’enchaînaient à une vitesse fulgurante, mon oncle me couvrit d’une couverture humide et m’emporta vers la sortie. Je criais "PAPA, MAMAN !!" En le regardant dans ces yeux bleus en espérant qu’il me dise qu’ils nous attendaient en bas. J’eus seulement le droit comme réponse à un « Sois forte lyra.. »
Je perdis connaissance, enfin pas totalement, car je suis persuadé d’avoir entendu mon oncle répéter sans cesse en dévalant les escaliers interminables le mot « Magus »

Voilà le soir ou tout a basculé. Le soir ou de petite fille de bonne famille, je me retrouvais orpheline et sans maison. Sans avenir.

C’est avec du recul qu’aujourd’hui, je repense à ce triste soir.
Que je repense a toute ces zones d’ombre, toute ces "bizarreries" si je puis me permettre.
Comment les flammes avaient réussi à passer d’un building à un autre par les airs ?
Pourquoi avaient-elles un comportement si étrange comme si la vie les animaient ?
Pourquoi le regard de mon oncle était si étrange juste après la première explosion ?

La suite de mon histoire a su m’apporter quelque réponses..

Après ce drame, mon oncle m’adopta et m’emmena à Paris pour que nous y vivions.
Il s’occupa de moi jusqu’à ma majorité avec l’amour dont j’avais besoin et une protection sans limite.
C’est dans mon adolescence que je compris que j’étais spéciale.
Durant une soirée avec des amis du lycée dans les catacombes parisienne, nous étions autour d’un feu à jouer au jeu stupide pour ado « action ou vérité » en quête du baiser langoureux avec celui dont nous nous étions épris.
Un joli garçon que je ne connaissais que de ce soir me demanda ou se trouvais mes parents.
Comme réponse, il n’eut droit qu’a mon regard triste plongé dans les flammes. Il avait surement compris que le sujet était sensible, ils sautèrent mon tour pour passer aux suivants.
Mon regard ne s’était pas détaché des flammes et je n’entendais plus les rires de mes amis pourtant a quelques centimètres.
J’avais la certitude de ressentir exactement les mêmes émotions que lorsque j’observais les flammes à New-York a mes huit ans.
Une petite flammèche se détacha du feu et vint se coller contre mon bras gauche et en disparaissant dans mes cris, elle laissa une trace rouge en forme de petit croissant de lune.
J’avais très mal, donc les autres prirent la décision de me ramener chez moi pour que mon oncle puisse dire si cela était nécessaire de m’emmener aux urgences.
Je savais ce qu’il s’était passé, mais mes amis pensaient qu'un morceau de charbon avait sauté et que celui ci m’avais brulé.

J’avais appelé cette flamme comme par son prénom et elle m’avait répondu..

Je compris alors que les flammes de ce soir de 1999 n'avaient rien de naturel ou du moins, leur comportement...
Un sentiment de culpabilité venait-il de naitre ?

Aujourd’hui, mon oncle est historien après une longue carrière dans l’archéologie, il fit de moi son assistante dans l’espoir que je devienne son successeur et que je reprenne toute sa vie de travaux.
Nous collaborons étroitement avec de nombreuses universités de la capitale ainsi qu’avec les historiens du Louvres.
Dès mon plus jeune âge, il m’expliqua tout ce qu’il y avait a savoir sur les templiers, les Alteris et la quête phatasmagorique concernant Novus ou plus communément appelé le Graal.
Quand je fus sur de ce que j’étais, je le mis dans la confidence. Ce fut le choix le plus productif que je pus faire, car par la suite, il m’expliqua que les Magus pouvaient avoir d’innombrables pouvoirs diffèrents et que moi j’étais Pyrokinésiste.
J’eus donc accès à toute la documentation, aux retranscriptions d’autre pyrokinésiste pour que je puisse faire évoluer cette partie de moi..

Aujourd’hui, je vis à Paris dans mon propre appartement.
Ayant suivi des études de droit, je travaille aussi dans le cabinet d’avocats que j’ai ouvert avec un associé. Quand le temps me le permets-je continu de travailler avec mon oncle sur ces travaux les plus basiques ainsi sur la fameuse quête de toute sa vie qui devenait la mienne aussi.
Mon but ? Découvrir la vérité sur ce triste soir ou mes parents trouvèrent la mort.
Étancher ma soif d’aventure et de réponse concernant ce que je suis en participant a la nouvelle ère du monde, celle qui j’espere mettra a nue les plus grand secret de Novus…

Hors Jeu

Code du règlement: Code trouvé
Pays: France
Age: 25
Fréquence de connexion: fréquemment
Comment avez-vous connu ce forum: Via un site qui répertorie les sites rpg, car fan de ce genre de site étant jeune, je voulais retenter l'aventure. Le vôtre étant très bien classé et très attirant me voilà.
Célébrité sur votre avatar: Scarlett johansson
Autre chose ?: L'ambiance du site est attractive !


Dernière édition par Lyra Coulter le Lun 29 Aoû - 14:34, édité 1 fois
 
 
Lucie Dolean

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune:
Allégeance: Inconnue

Mer 24 Aoû - 14:53

Bienvenue Lyra. J'espère que tu te plaira ici. Si tu as des questions n'hésites pasà les poser.
J'ai hâte de lire ton histoire.

____________________


Epic celtic music - Mix
 
 
Lyra Coulter

avatar


Jeu 25 Aoû - 13:41

Merci Lucie,

je pense que je vais me plaire sur ce forum très bien ficelé !

Mon histoire est en cours d'écriture, j'espère qu'elle va vous plaire..
 
 
Arthur de Vevey
Admin & Directeur de la Fondation
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Suisse Suisse
Don/Rune: Chronokinésie
Allégeance: Institut de Paris

Jeu 25 Aoû - 13:55

Coucou Lyra!

Comme indiqué par MP, bienvenue parmi nous. Tu verras que Novus est une communauté riche d'idées et d'amis.

A très bientôt et bon courage pour l'écriture de ton histoire.

____________________



Dance for me Wallis - Abel Korzienowski
 
 
Lyra Coulter

avatar


Lun 29 Aoû - 14:41

Coucou !

Je viens d'éditer ma fiche de présentation en y ajoutant l'histoire.
Il me reste quelques détails à régler. N'hésitez pas a me donner vos impressions que je puisse l'améliorer.. Merci d'avance !

____________________
Mes mains si délicates sont plus puissantes qu'elles ne le semblent. La magie m'habite et j'habite la magie.
 
 
Arthur de Vevey
Admin & Directeur de la Fondation
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Suisse Suisse
Don/Rune: Chronokinésie
Allégeance: Institut de Paris

Lun 29 Aoû - 15:34

Super, je transmets la fiche au Conseil de Gestion. Préviens nous si tu fais des modifications.

____________________



Dance for me Wallis - Abel Korzienowski
 
 
Arthur de Vevey
Admin & Directeur de la Fondation
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Suisse Suisse
Don/Rune: Chronokinésie
Allégeance: Institut de Paris

Mer 31 Aoû - 11:40

Bonjour Lyra,

Félicitations pour cette superbe fiche qui nous a beaucoup intéressé.
Elle est particulièrement bien élaborée, cohérente, belle, et permet d'entrevoir un personnage profond et attirant de mystère. Bravo !

On a particulièrement apprécié la forme de l'histoire personnelle et l'idée du journal, le rythme du récit et sa qualité de description.

Il reste deux trois petits détails à régler avant d'avancer vers la suite de l'inscription, et je vais t'envoyer un MP à ce sujet.

____________________



Dance for me Wallis - Abel Korzienowski
 
 
Contenu sponsorisé





 
 
 

Lyra Coulter

  
Page 1 sur 1