AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  PlaylistPlaylist  SlackSlack  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 | 
 

 Bar Vendôme au Ritz (Paris)

 
AuteurMessage
Le Créateur
Admin
avatar


Mer 4 Jan - 22:45

Un bar brasserie au coeur de l'un des plus beaux palaces du monde, sublimé par une verrière de style belle époque et une carte raffinée.

 
 
Alex Winchester

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Curokynésie
Allégeance: Inconnue

Mer 4 Jan - 22:55

<--- Musée du Louvre / Bar Vendôme du Ritz --->

Alex s'engouffra donc dans le taxi lui donnant l'adresse du Ritz ou elle avais donc rendez vous avec Arthur de Vevey son patron et ami. Elle se laissa bercer par la musique rétro du chauffeur à coups de Bob Marley et de Dire Straits. Elle en profita pour effacer tout les messages que les journalistes avaient déposés sur sa messagerie la saturant. Le trajet fût plus long que d'habitude Paris était bouclé dans la circulation alternée et cela créait au contraire plus de bouchons que de fluidité. Elle paya le chauffeur en liquide et descendit du taxi s'engouffrant dans le Ritz tout en remerciant le portier. Elle s'installa sur une des tables sous la verrière de ce luxueux bar où s'écrasait les gouttes de pluie. Elle commanda un chocolat chaud tout en attendant que son ami arrive.

____________________

What If - Coldplay
 
 
Arthur de Vevey
Admin & Directeur de la Fondation
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Suisse Suisse
Don/Rune: Chronokinésie
Allégeance: Institut de Paris

Sam 7 Jan - 1:46

• Depuis Lieu Inconnu


C'était une journée pluvieuse comme Arthur les détestait : la pluie, ça salit, la pluie, ça décoiffe. En pleine action, sur un site archéologique ou un champ d'exploration, le mauvais temps ne le gênait guère, mais ici, à Paris, dans son élément d'élégance et de bienséance, c'était une tout autre affaire.

Le jeune homme descendit de sa voiture en remerciant son chauffeur puis le portier qui lui avait ouvert puis tenu son parapluie. Il laissa sa veste au vestiaire, après y avoir fourré ses gants en cuir et laine cachemire dans la poche droite, puis marcha en direction de la verrière du Ritz, là où se trouvait le Bar Vendôme, l'un des favoris du de Vevey. Le bruit des conversations des clients, sur fond de musique jazz, chemina jusqu'à ses oreilles avant même qu'il n'entre dans le Bar. Un couple de Russes, une table de 4 ou 5 Asiatiques, des hommes d'affaires, et même une petite famille, le Vendôme était bondé. Près de la vitre, Arthur repéra Mlle Winchester, tapotant sur son téléphone en buvant une tasse de chocolat chaud.

Arthur ne vint toutefois pas tout de suite à sa rencontre. Il bifurqua en effet vers le bar pour y commander une boisson. Lui qu'on appelait Monsieur Thé dans certains couloirs de la Fondation se fit servir une coupe de champagne, un Bollinger "Grande Année" : un peu de bulles dans cette journée bien grise. Bousculant le protocole de la maison, il insista pour amener lui même sa coupe à sa table.

Cheminant à travers les tables avec son flegme habituel, il s'arrêta à mi-chemin, pris une profonde inspiration pour faire le vide en lui-même et porta son verre de champagne à sa bouche. Il prit une gorgée en fermant les yeux. Les bulles vinrent palpiter sur sa langue, tandis que son palais reconnaissait quelques notes de fleur d'oranger, d'agrumes et de groseille. Un véritable délice qui le faisait voyager jusque dans les cépages de la Marne.

Lorsqu'il rouvrit les yeux, le brouhaha des conversations aux alentours avait été réduit au silence le plus complet. Les clients, immobiles autour de lui, étaient figés dans l'instant qui avait précédé l'activation de son Don par l'héritier des de Vevey. Seule la musique d'ambiance continuait à tourner, créant une atmosphère étrangement cosy au milieu de cette foule de personnes.

Arthur reprit alors son chemin vers la table d'Alex Winchester, qui, absorbée par son téléphone, ne s'était rendu compte de rien. Il tira une chaise et s'assit en face d'elle, amorçant la conversation.


- Mademoiselle Winchester. Je nous ai créé un peu d'intimité, et surtout une bulle à l'abri des regards. Comment allez-vous ? Intelligent, le coup du "je vais sonner à l'Institut pour être certaine de convaincre mes collègues du Louvre que je ne suis pas au courant de l'existence de la Fondation".

____________________



Dance for me Wallis - Abel Korzienowski
 
 
Alex Winchester

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Curokynésie
Allégeance: Inconnue

Dim 8 Jan - 0:13

Alex tuait le temps en consultant depuis son téléphone les réseaux sociaux et les chaînes d'information en direct qui relayaient sans cesse la nouvelle du tableau volé. A croire que cette information demeurait prioritaire alors que des milliers de personnes souffraient partout dans le monde. Mais ce n'était pas aujourd'hui Alex Winchester allait changer le monde.

Son chocolat chaud était presque terminé lorsqu'elle perçut un léger changement dans son environnement. Si la musique jazz du piano flottait toujours dans l'air, les autres clients du bar Vendôme étaient quand à eux comme figés. Elle leva donc les yeux et constata l'arrêt provisoire du temps qui avait lieu en ce moment même dans ce bar de Paris. Elle sourit reconnaissant ici le don d'Arthur de Vevey, l'homme qu'elle attendait depuis un petit quart d'heure. Il s'approcha d'elle en souriant et s'adressa à elle avec délicatesse et politesse. Alex se leva pour lui serrer la main tout sourire, appréciant passer un peu de temps avec cet homme qu'elle appréciait.

Elle se rassit:


- Je vois que comme à votre habitude Arthur vous alliez efficacité et classe. Cette bulle nous sera plus que propice aux vues de nos discussions à venir. Je crois reconnaître un Bollinger Grande Année n'est ce pas ? Je dois avouer en être friande également mais j'ai jugé bon que les circonstances et mon état actuel ne rendrait que peu de gloire à cette boisson. Quant à ma santé on peut dire que j'ai connu pire mais que c'est loin d'être un jour formidable.


Elle éclata de rire quand il évoqua sa petite saynète devant la porte de la fondation.

- A vrai dire je ne sais pas si le directeur est des nôtres. Sachant qu'un vol comme celui ci ne peut pas être du commun des mortels il me paraît évident qu'il a été commis par quelqu'un.... avec nos particularités, j'ai préféré jouer la carte de la prudence excessive.


Son sourire s’effaça lentement tandis qu'un air plus sérieux et un regard plus noir se posa sur le gentleman à la tête de la fondation.

- Dites moi Arthur, qu'avons nous à voir avec ce tableau ? Est ce nos ennemis ou un groupe indépendant ou une personne isolée ? Vous savez comme moi que je déteste ne pas savoir.


Son sourire réapparut et elle s'enfonça un peu dans son fauteuil blanc et vert tandis qu'elle portait à ses lèvres une gorgée de son chocolat.

____________________

What If - Coldplay
 
 
Arthur de Vevey
Admin & Directeur de la Fondation
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Suisse Suisse
Don/Rune: Chronokinésie
Allégeance: Institut de Paris

Lun 9 Jan - 0:04

Arthur fut flatté par la remarque sur son entrée mais ne le laissa par paraitre. Il observa la jeune femme pendant qu'elle parlait. C'est son père qui, peu de temps avant son décès soudain, avait recruté Alex Winchester à la Fondation. Au cours d'une conversation anecdotique, le patriarche de Vevey avait vanté auprès de son fils les qualités de cette nouvelle recrue, décrite comme prometteuse et loyale. Telle les bribes de mémoires hasardeuses que l'on rejoint d'un défunt, Arthur s'en souvenait comme ci c'était hier. Il se rappelait aussi qu'au moment de cette conversation, il était bien loin d'imaginer que seulement un an plus tard il succèderait à son père. Mais la maladie frappa. Et ce qui devait arriver arriva. Toutefois c'est précisément à cause, ou plutôt grâce au souvenir de cette conversation qu'Arthur avait décidé, il y a 3 mois seulement, de donner à Alex le poste qu'elle occupait actuellement et qui lui était d'une grande utilité.
 
- A vrai dire je ne sais pas si le directeur est des nôtres. Sachant qu'un vol comme celui ci ne peut pas être du commun des mortels il me paraît évident qu'il a été commis par quelqu'un.... avec nos particularités, j'ai préféré jouer la carte de la prudence excessive.
 
- Et vous avez eu parfaitement raison. Ne vous fiez à personne. Rappelez-vous cette règle de base qu'on vous a enseigné à la Fondation.
 
Commenta t'il avant de prendre une gorgée de champagne.
 
- Dites moi Arthur, qu'avons nous à voir avec ce tableau ? Est ce nos ennemis ou un groupe indépendant ou une personne isolée ? Vous savez comme moi que je déteste ne pas savoir.
 
Des réponses, elle allait en obtenir. La journée d'Arthur avait été plutôt lucrative à ce sujet, et il avait pris l'habitude de parler sans tabous à Alex, depuis qu'elle avait pris ce poste.
 
- Le tableau volé n'est qu'un acte isolé par un... passionné d'art disons. Liam O'Connor, de son petit nom. Il s'agit d'un Magus qui a l'intéressante capacité de se téléporter. Utile, pour subtiliser sans déclencher les alarmes, n'est-ce pas ?
 
Il fit une petite moue puis poursuivit.
 
- J'ai trouvé un arrangement avec l'intéressé, et les vols devraient cesser. De votre côté, il faudra tenter de faire retomber la pression dans les médias. Mais il y a plus préoccupant. Nous suivions O'Connor depuis un moment, mais il s'avère que nous n'étions pas les seuls. En effet, il semble que quelqu'un lui ait tendu un piège et l'ai envoyé à la Fondation Vuitton, là où il a commis son second vol, pour pouvoir faire diversion et mettre la main sur son petit trésor d'Ali Baba. Or, Dieu seul sait de quoi était composée sa collection dérobée. Lui même doit l'ignorer...
 
Il avait d'autres problèmes urgents à signaler à Alex mais il attendit sa réaction sur cette affaire avant de poursuivre.

____________________



Dance for me Wallis - Abel Korzienowski
 
 
Alex Winchester

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Curokynésie
Allégeance: Inconnue

Lun 9 Jan - 16:39

Elle fronça les sourcils en entendant les dires de son patron. Un acte isolé par ce Liam O'Connor ? Quel intérêt voyait il en ce tableau mineur. Si il pouvait se téléporter sans déclencher les alarmes pourquoi ne pas avoir volé la Liberté Guidant le Peuple ou d'autres fameux tableaux. Elle ne comprenait vraiment pas et cela l'agaçait au plus haut point.

- C'est intéressant en effet et quelque chose me dit que ses compétences vous intéresse pour nos petites entreprises. Mais une chose m'échappe. Le tableau qu'il a dérobé n'est pas d'une très grande valeur par rapport aux œuvres qu'il aurait pu dérober. Pourquoi ce tableau précisément ?

Alex avait toujours été très curieuse. Elle désirait connaître la motivation de ce cambrioleur exceptionnel. Peut être était il juste un cleptomane de luxe ou peut être pas. Alex se mordit légèrement les lèvres après avoir bu une gorgée de son chocolat chaud. Elle avais les yeux dans le vide et ne prêtait plus attention à Arthur perdue dans ses pensées. Soudain, elle reposa son regard sur son patron et continua sa tirade.

- La Fondation Vuitton vous dites ? Donc nous sommes donc sûrs que ce monsieur O'Connor n'est pas motivé que par un seul type d'art mais par plusieurs. Comment pouvons nous ne pas savoir ce qu'il a dérobé ? Leur inventaire est pourtant aux normes. Tout cela m'échappe Arthur et beaucoup d'inconnues sont encore présentes dans l'équation. Si quelqu'un l'a guidé vers la Fondation Vuitton afin de dérober quelque chose de précis c'est que cette chose avait une valeur toute autre pour son "commanditaire". J'aimerais enquêter avec vous si vous me le permettez vous avez stimuler mon intérêt.

Elle lui sourit posant sur elle son regard lui faisant comprendre que cela ne se passerais pas autrement mais sans vouloir le forcer elle voulais plutôt exercer sur lui une sorte de charme ni amoureux ni sexuel mais un charme d'une personne intelligente. Elle soupira profondément et reprit pour la dernière fois la parole.

- Je veux bien faire descendre la pression, nous appellerons à un bug d'inventaire dans notre système informatique rien de bien compliqué. Mais le Directeur sait très bien que l'oeuvre fut dérobée. Comment voulez vous que je gère le Directeur Arthur ?

____________________

What If - Coldplay
 
 
Arthur de Vevey
Admin & Directeur de la Fondation
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Suisse Suisse
Don/Rune: Chronokinésie
Allégeance: Institut de Paris

Mer 11 Jan - 21:32

Arthur sourit lorsque Alex termina sa tirade, et la regarda d'un oeil légèrement paternaliste, comme le professeur d'école qui admire l'étudiant qui pose les bonnes questions.

- Alex, laissez-moi m'expliquer davantage. Tout d'abord, nos services pistaient depuis un moment cet O'Connor, et je l'ai rencontré pas plus tard que ce matin. J'ai fait affaire avec lui, et vous pourrez vous aussi bientôt le croiser dans nos couloirs, si vous voyez ce que je veux dire. Tout ça pour dire qu'il s'agit bien d'un loup solitaire, un collectionneur d'art plus qu'un vendeur, qui a subtilisé des pièces qui lui parlaient, plus que des pièces dont il pourrait tirer profit. Je vous assure, lorsque vous rencontrerez l'homme en question, vous saisirez mieux cette petit flamme d'artiste qui danse en lui et qui... fait de lui une sorte de rebelle des bacs à sable. C'est une crapule à bon fond, si je puis dire. J'en suis convaincu, et je me trompe rarement sur ces choses là.

Il fit une pause, réfléchissant à la réaction de Liam s'il l'entendait parler ainsi de lui.

- Le plus important dans cette histoire, Alex, ce n'est donc pas l'homme, mais c'est sa collection. Il devait y avoir quelque chose de précieux dans la mer de bibelots qu'il a volé, puisque quelqu'un s'est chargé de l'envoyer sur la piste d'un tableau peint par l'un de ses homonymes, pour pouvoir, dans le même temps, mettre la main sur certaines des pièces de son trésor caché. C'est sur cela que nous devons nous attarder.

Cette fois-ci, il plongea son regard bleu acier dans celui d'Alex, pour jauger si cette dernière saisissait bien le sens des informations et des instructions qu'il donnait.

- Toutefois, cette enquête n'est pas prioritaire. Gardez là dans un coin de votre tête. Il est plus important de tenter de faire descendre doucement la pression sur ce tableau. J'ai mes contacts avec le Directeur du Musée. L'atelier du Louvre est déjà en train de préparer une réplique du tableau volé. Elle sera exposée en lieu et place du tableau original, le temps que nous remettions la main dessus. En invoquant votre brillante idée du mauvais inventaire, cela devrait nous permettre d'apaiser l'attention des médias.

Il prit une gorgée de champagne, jetta un oeil derrière lui, regarda sa montre, puis reprit.

- Quoiqu'il en soit, je crois que l'affaire O'Connor ne sera pas votre seul soucis au Louvre. Nous avons eu un petit soucis avec l'un des employés du Musée...

Il prit l'air faussement gêné de celui qui a fait une bêtise, et attendit la réaction de la jeune femme.

____________________



Dance for me Wallis - Abel Korzienowski
 
 
Alex Winchester

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Curokynésie
Allégeance: Inconnue

Ven 10 Mar - 21:49

Les doigts d'Alex pianotèrent doucement le verre de la table à laquelle ils étaient assis signe d'une intense réflexion. Son visage marquait l'esprit perplexe de la jeune femme qui s'interrogeait toujours sur ce O'Connor. Il avait volé une oeuvre précieuse aux yeux des autres cambrioleurs. C'était d'un cynisme froid finalement le voleur lui même volé. Elle leva les yeux vers Arthur:

- Il faudrait que me fassiez parvenir au plus vite une liste exhaustive des œuvres composant la galerie personnelle de notre ami commun. Je pourrais me renseigner s'il existe des mystères autour de ces tableaux.

Elle se laissa aller à un sourire amusé. Elle but un peu du chocolat contenu dans sa tasse en céramique avant de lâcher un petit rire méprisant:

- Un gentleman cambrioleur ? Pardonnez moi Arthur mais vous comprendrez que je suis sur la retenue considérant notre nouvel ami

Mais visiblement Arthur avait quelque chose d'autre dans la tête car cette enquête selon lui n'étais pas prioritaire. Alex elle n'aimait pas tellement que l'on vole son musée et en tiendrais grief pour longtemps au Gentleman Cambrioleur qui semblait avoir séduit son patron. Le soucis du tableau était désormais réglé mais il avait beaucoup remonté Alex. Elle détestait cela et cela posait encore des soucis à sa conscience. Si ça ne tenait qu'à elle elle l'aurait envoyer croupir à prison mais son évasion aurait été plutôt simple.

Alex était occupée à boire son chocolat lorsqu'il lui parla d'un autre problème au Louvre. Et celui là Alex l'ignorait totalement. C'était un employé qui posait soucis et Alex ne put empêcher un claquement de langue agacé et elle soupira se frottant la nuque:

- Mon Dieu Arthur qu'ai je fais au Seigneur pour mériter une journée comme celle là ? Qu'en est il ?

Elle soupira résignée attendant la suite.

____________________

What If - Coldplay
 
 
Arthur de Vevey
Admin & Directeur de la Fondation
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Suisse Suisse
Don/Rune: Chronokinésie
Allégeance: Institut de Paris

Sam 11 Mar - 19:25

- Mon Dieu Arthur qu'ai je fais au Seigneur pour mériter une journée comme celle là ? Qu'en est il ?

Arthur fit mine de compatir. "Mine", seulement, car il avait lui-même une foule d'autres problèmes à régler, mais aussi parce qu'il convaincu qu'Alex serait parfaitement capable de gérer ces affaires.

- Je vous ferai transmettre la liste des possessions de notre O'Connor dès que je les aurai. En attendant, je me porte garant de son intégrité.

Répondit-il, avant de finir sa coupe de champagne d'un trait, et de poursuivre son briefing.


- Cet employé, c'est un certain Randir Singh. Il me semble qu'il travaille au service audiovisuel du Louvre. Il est malheureusement la victime en ricochet d'une bavure que la Fondation a réalisé alors que mon père était aux commandes...


Il fit une pause, la gorge serrée : Monsieur parfait n'aimait pas avoir à justifier des erreurs de l'organisme qu'il dirigeait, même si elles avaient été réalisées avant son entrée en fonctions.


- La mère de ce jeune homme était une Magus qui travaillait pour les Illuminatis. Elle  a été éliminée par la Fondation au cours d'une mission qui a mal tourné : vous savez que nous ne tirons qu'en cas de légitime défense. Mais ce soir là ça n'a pas été le cas. Nous avions dans nos rangs un employé qui cherchait vengeance. L'homme a été congédié, mais le mal était fait. Monsieur Singh n'avait jusqu'ici rien appris du passé de sa mère, et aux dernières nouvelles pensait cette dernière morte d'un crime racial. La famille vient d'Inde.


Il inspecta Alex du regard, pour constater qu'elle suivait le déroulement de l'histoire narrée.


- Il y a plusieurs jours, nous avons repéré Margi Sangha, trainer autour du Louvre. Cette Magus est maintenant retraitée, mais elle a bossé très longtemps pour nos adversaires. Pire, elle a souvent fait équipe avec la mère de Randir, c'est même elle qui a fait entrer cette dernière au Vatican. Vous comprenez dès lors que nous ne souhaitons pas qu'elle entre en contact avec Randir.


Cette fois-ci, Arthur adopta une posture définitivement circonspecte et dubitative. Manifestement, il n'était pas convaincu de la stratégie qu'il avait adoptée pour résoudre ce problème.


- J'ai envoyé un homme effacer tout ce qui pouvait évoquer Randir et sa famille des souvenirs de Margi. Mais elle est Magus, et sous la protection des Illuminatis. On peut donc s'attendre à tout. Bien évidemment cette histoire dépasse le cadre de tes fonctions, mais puisqu'il travaille au Louvre, et qu'il est susceptible d'être contacté par nos ennemis, il serait bon que vous gardiez un oeil sur Randir. 


Avait-il été suffisamment clair dans son récit ? Il allait le savoir bientôt, suivant la réaction de sa collègue. Alors qu'un petit silence s'installait, il ajouta :


- J'ai beaucoup parlé. Qu'en est-il de votre côté ? Y a t'il quelque chose à signaler ? Un comportement suspect dont je devrais m'alerter ?

____________________



Dance for me Wallis - Abel Korzienowski
 
 
Alex Winchester

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Curokynésie
Allégeance: Inconnue

Sam 11 Mar - 20:22

Alex écouta avec attention cette histoire sordide autour de la Fondation. Elle savait qu'ils étaient en guerre et que cela pouvait souvent amener à des issues sordides. Elle pinça les lèvres attristée par le sort de cette femme même si elle travaillait pour les ennemis il y avait d'autres façons de régler ces problèmes.

Elle savait combien il en coûtait à Arthur de Vevey d'admettre l'une des erreurs de son père. Il se sentait aussi responsable que s'il avait lui même appuyé sur la détente. C'était quelque chose qu'elle aimait chez l'homme et qui faisait qu'Alex avait pleinement confiance en son discernement. Un dirigeant non muni de cette qualité pourrait faire virer cette guerre en bain de sang.

Grosso modo Arthur lui demandait de garder les deux yeux sur cet homme qui pouvait très bien être purement innocent. Mais il se pouvait aussi qu'il bosse pour Iluminatis et cherche à se venger de l'assassinat de sa mère et Alex ne pouvais en rien le blamer pour cela mais ce ne serait pas profitable à leur cause.
Elle hocha la tête ayant déjà sa petite idée sur comment garde un oeil voir même les deux sur cet homme.


Il s'était avéré que le chef de la sécurité Monsieur Lamarent ou Lemarrant elle ne savait plus très bien s'était allé à quelques confidences à une diplomates sud coréennes visiblement hypnotisé par le décolleté de cette dernière. Cela était parvenu aux oreilles de la coordinatrice du musée qui avait tapé du poing sur son bureau afin de lui faire bien comprendre à quel point il avait fauté. Elle avait même sous entendre qu'elle pourrait ruiner les plans de carrière de homme, s'il n'était pas prêt à obéir au moindre de ses ordres. Alex s'était promise d'enquêter la dessus. Mais elle fit un sourire à Arthur :

- Ne vous en faites pas Arthur, vous savez que vous pouvez compter sur moi. Nous servons une cause commune et vous pouvez me confier régulièrement des tâches sortant de mes fonctions. J'ai un bon réseau. Du côté du Louvre rien de nouveau mis à part que j'ai quelques oreilles bien à l'écoute de ce qui peut se passer.

____________________

What If - Coldplay
 
 
Arthur de Vevey
Admin & Directeur de la Fondation
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: Suisse Suisse
Don/Rune: Chronokinésie
Allégeance: Institut de Paris

Mar 11 Avr - 0:11

Un poids s'envola des épaules du Directeur de la Fondation lorsqu'Alex lui apprit que de son côté (au moins), les choses étaient calmes, et il émit un léger soupir de soulagement avant de finir sa coupe de champagne d'un trait et de la reposer d'un geste sec sur la table.


- Excellent ! Vous êtes une véritable bénédiction pour ce poste, Alex. Discrète, élégante, et prévoyante, vous avez toutes les qualités pour assurer cette fonction, et vous le montrez plus encore chaque jour.


En bon manager, le Directeur savait complimenter le travail bien fait. Il n'y avait rien de pire qu'un patron avare, maussade et distant. La Fondation avait toujours été conçue par les De Vevey comme un recueil de talents, où le potentiel de chacun devait être stimulé au maximum pour les buts communs.


- Et bien dans ce cas, je crois que nous pouvons conclure notre entretien d'aujourd'hui. Etouffez l'affaire O'Connor, comme nous en avons discuté, et gardez un oeil sur Monsieur Singh. Et bien entendu, restez aux aguets de tout élément étranger sur notre "territoire", si je puis dire.


Arthur gratifia la jeune femme d'un sourire des plus charmants - l'un de ceux dont lui seul avait le secret - puis se leva.


- Mademoiselle, à très bientôt. Et bien entendu contactez-moi selon la procédure habituelle si vous avez un pépin.


Puis il tourna les talons et quitta la pièce, après avoir adressé à Alex un signe de tête à la manière des Dandy britanniques. Immédiatement après qu'il ait quitté le bar, le temps se réamorça dans son cours habituel : il y eu un léger flottement, puis chacun des clients reprit ses conversations et ses activités sans suspecter que l'instant d'une demi-heure, il n'avaient vécu qu'à travers une image immobile et dépourvue d'âme.


• Suite à la Fondation (privé) •

____________________



Dance for me Wallis - Abel Korzienowski
 
 
Contenu sponsorisé





 
 
 

Bar Vendôme au Ritz (Paris)

  
Page 1 sur 1