AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  PlaylistPlaylist  SlackSlack  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 | 
 

 08- Appartement du père de Matrim Damodred à Londres (Royaume-Uni)

 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Matrim Damodred

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Lauzam
Allégeance: Inconnue

Sam 27 Déc - 16:46

Le moment suspendu entre deux possibilités sembla s'éterniser alors que Matrim guettait une reconnaissance, quelque chose qui lui fasse penser que son interlocutrice savait de quoi il parlait.
Une seconde, pas plus, mais Matrim était presque sur d'avoir vu cette reconnaissance dans le regard troublé et troublant de la James Bond Girl. Maintenant, était-ce une bonne chose ou non ?


- "Alteri", votre lapsus donne lieu à un joli mot. Je l'aime bien. C'est bizarre, j'ai l'impression d'avoir déjà entendu cette expression, plusieurs, peut être dans un livre. Je suppose que vous aussi, vous savez ce que c'est les romans héroic-fantasy ou comics pour ados, on en entend parler partout...!

Nous y voila. Prudente. Terrain glissant. Seulement le jeune sculpteur avait déclenché tout ça, trop tard pour remonter la pente, maintenant. Il fallait la dévaler, et prendre de la vitesse pour y arriver avant.. avant... les autres.

- Je lis les comics, oui, j'en peaufine un moi même à mes heures perdues. Mais vous et moi savons aussi bien l'un que l'autre que ce n'est pas la que nous l'avons entendue, cette expression...

Mais la belle enchaîna.

- Comics ou pas, ce mot me fait penser à une certaine idée de "pouvoir", vous ne pensez pas...?

-je ne sais pas... Écoutez... De toutes façons je suis probablement déjà en sursis, avec les salauds que j'ai sur le dos, et mon père est mort... Je n'ai plus rien à perdre...

Il soupira, toute cette tension le faisant un peu trembler. Il était à bout de nerf, il s'en rendait compte seulement maintenant... Il faisait durer, parce qu’il n'avait pas le choix, parce qu’il était seul.. Mais maintenant, il pouvait parler, et tant pis si c'était à la mauvaise personne...

- vous me demandiez comment je savais que mon père était mort ? De la même façon que j'ai aperçu cette pyramide... J'ai.. VECU la mort de mon père, coincé dans son corps alors que je le recherchait, parcourant l'astral grâce au don d'alteri. j'ai entendu la haine de cette femme qui l'a tué à petit feu, j'ai étouffé alors qu'il étouffait, cherchant mon air comme il le faisait, pendant que l'eau s'insinuait lentement dans ses poumons et dans les miens...

Il s'interrompit, les yeux brillants. D'espoir, de tristesse, d'angoisse, d’exhalation...

- je ne sais pas qui vous êtes, mais si vous êtes comme je le crois, aidez moi, par pitié... Je sais qu'il est mort, je sais comment, mais je ne sais pas ou, et ... je n'ai pas pu remonter la piste, malgré mes tentatives magi... enfin.. vous voyez ce que je veux dire.

____________________



What Else Is There ? - Röyksopp
 
 
Rebecca Frost
Modératrice
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Illusions sensorielles
Allégeance: Inconnue

Sam 27 Déc - 19:18

- Je ne sais pas... Écoutez... De toutes façons je suis probablement déjà en sursis, avec les salauds que j'ai sur le dos, et mon père est mort... Je n'ai plus rien à perdre...

*Oh oui vas-y, dis moi ce que je veux entendre...!*

- Vous me demandiez comment je savais que mon père était mort ? De la même façon que j'ai aperçu cette pyramide... J'ai.. VÉCU la mort de mon père, coincé dans son corps alors que je le recherchait, parcourant l'astral grâce au don d'alteri. j'ai entendu la haine de cette femme qui l'a tué à petit feu, j'ai étouffé alors qu'il étouffait, cherchant mon air comme il le faisait, pendant que l'eau s'insinuait lentement dans ses poumons et dans les miens...  
Je ne sais pas qui vous êtes, mais si vous êtes comme je le crois, aidez moi, par pitié... Je sais qu'il est mort, je sais comment, mais je ne sais pas ou, et ... je n'ai pas pu remonter la piste, malgré mes tentatives magi... enfin.. vous voyez ce que je veux dire.

Enfin. Tout comme l'avait deviné Rebecca, Matrim était bien un Alteri, tout comme elle. C'était curieux, le destin avait voulu qu'elle croise la route d'un Alteri alors même que sa mission commençait. Il avait "vécu" la mort de son père par ce qui semblerait être une projection astrale, ce pouvoir semblait intéressant, peut être qu'ils pourraient l'exploiter pour en savoir plus sur le lieu où le corps de son père se trouve. Cette fois, plus de doutes possibles, le père Damodred est bel et bien mort, reste simplement à trouver le corps et la mission sera finie, enfin en théorie.
Rebecca percevait bien que le jeune homme semblait désespéré et avait réellement besoin d'aide. Une chance qu'il soit tombé sur sur la demoiselle ! Elle se releva pour poser sa main sur sa joue afin de l'apaiser un peu et repris d'une voie calme :


- Vous saviez pertinemment ce que vous faisiez en prononçant ce mot n'est-ce pas ? Ne vous inquiétez pas...je sais ce qu'est un Alteri, j'en suis une moi même. J'ai été envoyé par...hm, non, on verra plus tard. Quant à mon identité, je vous l'ai dit, je m'appelle Rebecca Frost, et je suis une anthropologue qui travaille pour le bien des Alteris, pour les protéger des menaces extérieures, qu'on ne les considère plus comme les monstres qu'ils ne sont pas...

Elle continua de lui sourire.

- ...Votre projection, c'est la première fois que j'entends parler d'un pouvoir pareil, c'est très intéressant...! Nous aurons tout le temps de parler de votre apprentissage plus tard, le plus important pour l'instant c'est de vous sortir du bourbier dans lequel vous vous trouver. Hm, je me suis livré à vous avec sincérité, vous vous décidez à me faire confiance ou pas ?

____________________


The World Is Not Enough - Garbage
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Dim 28 Déc - 13:29

La sonnette est à nouveau actionnée.
 
 
Matrim Damodred

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Lauzam
Allégeance: Inconnue

Ven 2 Jan - 16:24

Il avait avancé sa tour, balancé son meilleur atout, il espérait juste qu'il ne l'avait pas fait en vain, et surtout au mauvais moment. Il se savait assez bon acteur, mais il doutait fortement de sa capacité à donner le change aujourd'hui, c'est pour cela qu'il avait préféré jouer franc jeu, quitte à se mettre encore plus en danger qu'il ne l'était déjà.

- Vous saviez pertinemment ce que vous faisiez en prononçant ce mot n'est-ce pas ? Ne vous inquiétez pas...je sais ce qu'est un Alteri, j'en suis une moi même. J'ai été envoyé par...hm, non, on verra plus tard. Quant à mon identité, je vous l'ai dit, je m'appelle Rebecca Frost, et je suis une anthropologue qui travaille pour le bien des Alteris, pour les protéger des menaces extérieures, qu'on ne les considère plus comme les monstres qu'ils ne sont pas...

Il soupira presque de soulagement, alors que tous ses nerfs et ses muscles douloureux, tellement la tension s'accumulait depuis plusieurs jours, se rappelèrent à lui.
- Je ne savais pas, j'espérai... c'est tout ce qu'il me reste. Des monstres hein ? Si l'on juge à l'aune de ce que j'ai vécu depuis quelques jours, j'ai une idée assez précise des réels monstres qui courent les rues de Londres en ce moment...

- ...Votre projection, c'est la première fois que j'entends parler d'un pouvoir pareil, c'est très intéressant...! Nous aurons tout le temps de parler de votre apprentissage plus tard, le plus important pour l'instant c'est de vous sortir du bourbier dans lequel vous vous trouver. Hm, je me suis livré à vous avec sincérité, vous vous décidez à me faire confiance ou pas ?

Matrim n'hésita même pas.
- oui.. Oui, bien entendu. Et.. euh.. je ne répond pas à la demande en mariage
tenta -t il, un sourire amusé, pour détendre l'atmosphère.
C'est alors qu'il entendit la sonnette retentir... Ce pourrait-il que les flics soient arrivés finalement ?


-ce doit être eux. Je vai leur ouvrir.. et.. euh.. c'est plus compliqué que ça.. c'est pas.. juste de la projection, ce serait plus simple... c'est... dur à contrôler...
Il remonta sa manche quelques secondes, lui indiquant la rune à la base de son poignet, puis la remonta aussi vite, et se dirigea vers la porte pour ouvrir. Il ne prit même pas la peine de se recomposer un visage déconfit. Il savait que le naturel ferait aussi bien l'affaire.

____________________



What Else Is There ? - Röyksopp
 
 
Rebecca Frost
Modératrice
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Illusions sensorielles
Allégeance: Inconnue

Ven 2 Jan - 22:35

- Ce doit être eux. Je vais leur ouvrir.. et.. euh.. c'est plus compliqué que ça.. c'est pas.. juste de la projection, ce serait plus simple... c'est... dur à contrôler...

Le jeune homme releva rapidement sa manche pour lui montrer une marque sur son avant bras, une marque ressemblant étrangement à une rune ancienne que l'on retrouverait dans des écrits de sorcellerie...Elle avait l'air familière à Rebecca, elle était certaine qu'elle l'avait déjà vu lors de ses recherches et investigations...Elle réfléchirai et lui en parlerait plus tard.

*Qu'est ce que...on verra ça plus tard, il me faut une excuse pour la police vu que Matrim ne veut pas qu'on soit mariés...!*

Une excuse, il fallait qu'elle trouve quelque chose de crédible ! Il ne voulait pas qu'elle soit sa femme, parfait. Bon peut être une vendeuse qui fait du porte à porte ? Une cousine, non ça serait facilement vérifiable avec ses papiers d'identités...La plombière ? En talons aiguilles et manteau de fourrure, difficile à gober...
Ou alors...


- Euh, à défaut d'être votre femme, je peux être votre petite amie ?

Il était trop tard de toute façon, la porte avait déjà été ouverte...

____________________


The World Is Not Enough - Garbage
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Ven 2 Jan - 22:53

Suite à l'appel de Matrim, la police entre. Il y a deux personnes, un jeune homme et une femme plus âgée, coiffée d'une queue de cheval stricte. Ils ne sont pas armés.


Policier 1 a écrit:
Monsieur Damodred, vous nous avec passé un coup de fil il y a quelques minutes.

Ils sont étonnés de voir une autre personne derrière Matrim.

Pendant ce temps (et même au mauvais moment, car les policiers sont déjà là), le Communicateur Airmès de Rebecca se met à vibrer. Il s'agit du terminal de communication se présentant sous la forme d'un petit appareil électronique (format Ipod Shuffle) adaptable en micro et oreillette espions, et fonctionnant sur réseau indépendant. Il dispose d'un petit écran tactile. Il s'illumine dans le sac de Rebecca. Heureusement, personne ne le remarque, sauf la jeune femme.

Un message y est affiché : "On a intercepté un appel à la police londonienne. Il faut absolument se débarrasser des autorités. Indispensable pour la suite de la mission. Bonne chance. Nahan."
 
 
Matrim Damodred

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Lauzam
Allégeance: Inconnue

Mer 7 Jan - 19:18

- Euh, à défaut d'être votre femme, je peux être votre petite amie ?

Matrim fut reconnaissant à la jeune femme, et lui dédia son plus beau sourire

_bien sur, je n'aurai pas rêvé mieux, comme fiancée, suivit d'un clin d'oeil.
Il se dirigea donc d'un pas décidé pour ouvrir la porte, et tomba enfin sur la police. Il ne savait pas au juste si il était heureux de les voirs, mais ils apportaient une sorte de ... normalité dans ce bordel cosmique qu'était devenu sa vie des derniers jours.


-Bonjour, merci d'avoir fait aussi vite... Je vous présente ma fiancée, Rébéca... Visite impromptue également, mais... enfin .. c'est compliqué... Entrez, entrez, j'ai essayé de pas toucher à grand chose, mais je .. je suis un peu en panique... Aucunes nouvelles, des rendez vous qui aboutissent à rien... et .. les menaces....

Il soupira, réellement à bout...

-entrez
répéta-t-il, s'effaçant pour laisser entrer les policiers. Il ne remarqua meme pas l'appel discret dont bénéficiait sa nouvelle fiancée.

____________________



What Else Is There ? - Röyksopp
 
 
Rebecca Frost
Modératrice
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Illusions sensorielles
Allégeance: Inconnue

Mer 7 Jan - 22:08

Airmès de Rebecca a écrit:
"On a intercepté un appel à la police londonienne. Il faut absolument se débarrasser des autorités. Indispensable pour la suite de la mission. Bonne chance. Nahan."

Rebecca avait subtilement lu le message reçu sur son Airmès, ce petit appareil bien pratique n'était pas très grand et était contenu dans une poche de son sac. Se débarrasser de la police, même si Rebecca n'avait pas reçu le message elle l'aurait quand même fait, les deux agents de la paix la gênait clairement et s'ils n'avaient pas été là, elle aurait pu prendre de l'avance avec Matrim et mener à bien sa mission.

*Se débarrasser de la police, compris.*

- Bonjour, merci d'avoir fait aussi vite... Je vous présente ma fiancée, Rebecca... Visite impromptue également, mais... enfin .. c'est compliqué... Entrez, entrez, j'ai essayé de pas toucher à grand chose, mais je .. je suis un peu en panique... Aucunes nouvelles, des rendez vous qui aboutissent à rien... et .. les menaces....

Conservant son sac pour garder son Airmès avec elle, la belle blonde se rapprocha de Matrim pour passer ses bras autour de son bras droit, se tenait près de lui. Il était important que la police gobe à plein nez le mensonge que leur proposait Matrim quant à l'identité de la jeune femme. Jusqu'à ce que la police parte, elle serait sa fiancée, agissons comme telle dans ce cas !

- Madame, monsieur. Bonjour, bienvenue à vous. Je suis venu aider avant que vous arriviez, je n'avais pas envie de laisser mon Matrim tout seul dans une situation pareille...!

*Bon, qu'est ce que je fais maintenant...? Hm...Ah oui !*

Rebecca remarqua que l'entrée donnait directement sur la pièce principale, mais il était important que la police s'en aille vite, il fallait qu'ils n'inspectent le moins de pièce possibles pour partir aussi vite qu'ils étaient venu.

*Mon pouvoir, c'est le moment de montrer à mon nouveau fiancé ce que je sais faire...!*

La demoiselle tourna doucement sa tête vers la pièce principale et, passant une mèche de cheveux derrière son oreille, se concentra afin de masquer la présence d'autres pièces aux deux agents de police, afin que ces deux ne voient un mur à la place d'une porte ou d'un couloir, essayant de laisser à leurs yeux seulement la pièce de vie et la salle de bain. Il fallait que l'illusion prenne, pour sa mission mais aussi pour Matrim.    

____________________


The World Is Not Enough - Garbage
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Lun 12 Jan - 13:22

Rebecca, votre Don semble fonctionner. Les policiers affichent un air dubitatif.

Policier a écrit:
Bien, le mieux serait que nous allions tous au poste, histoire d'établir un rapport et de signaler la disparition.

La femme au chignon strict ajoute :

Policière a écrit:
Depuis quand êtes vous dans l'appartement ? Avez-vous déplacé des objets ?
 
 
Matrim Damodred

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Lauzam
Allégeance: Inconnue

Lun 12 Jan - 19:00

Visiblement, la belle blonde n'avait pas l'intention de faire les choses à moitié. C'est donc avec sa nouvelle fiancée instantanée que Matrim affrontait le regard des deux policiers.
Machinalement, il suivit du regard le mouvement que faisait celui de sa partenaire. Il lui fallu puiser dans son contact pour garder son calme et tenir sa stupéfaction en laisse alors que l'environnement semblait s'être transformé, réduisant drastiquement le volume des lieux.


Mais les policiers attirèrent de nouveau son attention.
- Bien, le mieux serait que nous allions tous au poste, histoire d'établir un rapport et de signaler la disparition.

Matrim hocha la tête.
"je ne demande pas mieux.. Avec plaisir... " il allait ajouter quelquechose, mais la femme lui posa une question directement.

-Depuis quand êtes vous dans l'appartement ? Avez-vous déplacé des objets ?

-oh.. je ne sais pas, environ une heure ou deux.. Je n'ai rien déplacé, mais j'ai regardé sur l'ordinateur de mon père, voir ses derniers rendez vous. Justement, j'ai été assez étonné de voir que tout était si... normal, si propre... comme si une femme de ménage était venu faire son travail ... Mais .. ça cloche, je sais pas comment vous dire... Enfin bref, j'ai touché à son ordi et c'est à peu près tout...

Il conclu en haussant les épaules.


____________________



What Else Is There ? - Röyksopp
 
 
Rebecca Frost
Modératrice
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Illusions sensorielles
Allégeance: Inconnue

Mer 14 Jan - 18:33

- Bien, le mieux serait que nous allions tous au poste, histoire d'établir un rapport et de signaler la disparition.

*Hein ?! Non ! C'est pas vrai...J'avais pas pensé à la procédure, mon illusion sert à rien du coup...*

Plutôt déçue et assez prise au dépourvue, Rebecca se demandait comment elle allait se sortir de cette situation, se débarrasser de la police allait être plus compliqué que prévu...Peut être qu'ils les croiraient et n'allaient pas trop creuser, du moins pour le moment, et les laisseraient partir comme ils étaient venus ?

- Depuis quand êtes vous dans l'appartement ? Avez-vous déplacé des objets ?

- Oh.. je ne sais pas, environ une heure ou deux.. Je n'ai rien déplacé, mais j'ai regardé sur l'ordinateur de mon père, voir ses derniers rendez vous. Justement, j'ai été assez étonné de voir que tout était si... normal, si propre... comme si une femme de ménage était venu faire son travail ... Mais .. ça cloche, je sais pas comment vous dire... Enfin bref, j'ai touché à son ordi et c'est à peu près tout...

*Il faut que j'essaie de les faire rester là !*

Son illusion étant déjà lancée, il fallait qu'elle continue sur cette lancée, peut être que ça marcherait ? En tout cas, aller au poste la gênait, elle n'avait pas prévu de se confronter aux forces de l'ordre. Peut être pourrait-elle réutiliser une illusion pour modifier un papier ou l'affichage d'un écran, ça les libéreraient peut être plus rapidement du poste...?

- Excusez moi, est-ce vraiment nécessaire de se rendre au poste ? On ne pourrait pas s'occuper des formalités ici ? Mon fiancé a seulement touché à l'ordinateur, et moi je n'ai touché à rien du tout...Comme vous pouvez le voir, l'appartement n'est pas très grand, votre examen des lieux sera surement rapide, non ? Et puis de toute façon, nous répondrons à vos questions, que l'on soit ici ou là-bas, se déranger n'est peut être pas nécessaire...

La jeune femme sourit à l'officier masculin, jouer de ses charmes avec lui serait peut être mener à quelque chose ?

____________________


The World Is Not Enough - Garbage
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Dim 18 Jan - 16:38

La femme policière au chignon strict tique sur une réplique de Matrim.

- "...si une femme de ménage était venue faire son travail"

Policière a écrit:
Une... femme... de ménage. Je vois...
La procédure en cas de disparition est la suivante : nous devons vous interroger au poste, et sécuriser le domicile pour pouvoir faire des perquisitions en cas de besoin.

Monsieur Damodred était-il dépressif ? Avait-il reçu des menaces ? Diriez-vous que sa disparition est préoccupante ?
 
 
Matrim Damodred

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Lauzam
Allégeance: Inconnue

Mer 21 Jan - 10:30

La tension, qui était toujours une joueuse espiègle et avisée, avait posé les pièces de l'échiquier sur lequel les deux nouveaux fiancés instantanés jouaient à présent.
Rebecca avait fait preuve d'un pouvoir pour le moins impressionnant, Matrim ne reconnaissait pratiquement plus l'agencement des lieux. Il lui faisait confiance, mais une petite partie de son cerveau lui titillait maintenant sa paranoïa, en lui susurrant insidieusement qu'elle n'était, après tout, peut être pas ce qu'elle semblait être, avec un tel pouvoir.
Patiemment, donc, la reine et le roi (ou était-ce le fou ?) avançaient sur l'échiquier...


- Excusez moi, est-ce vraiment nécessaire de se rendre au poste ? On ne pourrait pas s'occuper des formalités ici ?

Bien joué, la reine venait de prendre un pion, mettant en périple le roi de l'enquête.

Et puis tout à coup, un pigeon vint se poser sur l'échiquier, renversant toutes les pièces et chiant allègrement sur la zone de jeu, en se proclamant vainqueur...


-La procédure en cas de disparition est la suivante : nous devons vous interroger au poste, et sécuriser le domicile pour pouvoir faire des perquisitions en cas de besoin. Monsieur Damodred était-il dépressif ? Avait-il reçu des menaces ? Diriez-vous que sa disparition est préoccupante ?

Patatras! Tout était remis en question...

-Mon père ? dépressif ? et bien.. pendant un moment, un peu, mais ça remonte il ya bien des années, quand.. enfin... Ma mère et mon frère sont morts dans un accident de voiture, vous comprenez.. ça à pas été simple, pour lui comme pour moi, mais encore une fois ça remonte... Jusqu'à il y a peu, j’aurai été halluciné d'associer le mot "menace" à mon père, mais vu que j'ai moi même été menacé à peine arrivé à Londres, je ne suis plus sur de rien... Il devait soit disant une grosse somme d'argent à des individus peu recommandables, et maintenant ces mêmes individus en ont après moi.. Mais c'est totalement incompréhensible, on nage en plein délir, la.. C'est comme si je découvrait une autre personne à la place de mon père.

Il tremblait nerveusement, près à exploser.
- si ça disparition est préoccupante ? Plutôt oui.. J'ai .. un très mauvais pressentiment

Tu parles, il savait qu'il était mort, il en avait l'intime conviction... Orphelin... La vache, on aurait dit un mauvais roman pour midinette...

____________________



What Else Is There ? - Röyksopp
 
 
Rebecca Frost
Modératrice
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Illusions sensorielles
Allégeance: Inconnue

Jeu 22 Jan - 20:19

- La procédure en cas de disparition est la suivante : nous devons vous interroger au poste, et sécuriser le domicile pour pouvoir faire des perquisitions en cas de besoin. Monsieur Damodred était-il dépressif ? Avait-il reçu des menaces ? Diriez-vous que sa disparition est préoccupante ?

*Génial...Mon illusion ne sert à rien...*

- Mon père ? dépressif ? et bien.. pendant un moment, un peu, mais ça remonte il ya bien des années, quand.. enfin... Ma mère et mon frère sont morts dans un accident de voiture, vous comprenez.. ça à pas été simple, pour lui comme pour moi, mais encore une fois ça remonte... Jusqu'à il y a peu, j’aurai été halluciné d'associer le mot "menace" à mon père, mais vu que j'ai moi même été menacé à peine arrivé à Londres, je ne suis plus sur de rien... Il devait soit disant une grosse somme d'argent à des individus peu recommandables, et maintenant ces mêmes individus en ont après moi.. Mais c'est totalement incompréhensible, on nage en plein délire, la.. C'est comme si je découvrait une autre personne à la place de mon père.

*Hein ?! Il lui raconte tout ?! Mais dis lui que j'suis pas ta fiancée aussi, comme si le mot "suspect" était pas assez écrit gros sur nos deux faces...!*

Et on en revenait au point de départ, Matrim commençait peu à peu à paniquer. Etant près de lui, Rebecca arrivait à le sentir.

- Si ça disparition est préoccupante ? Plutôt oui... J'ai...un très mauvais pressentiment.

La policière tenait absolument à les conduire au poste, Matrim qui venait de tout déballer, Rebecca sentait que la situation lui échappait à cause de cette histoire de disparition abracadabrantesque, échapper à la police était bien plus difficile qu'il n'y paraissait. C'était le moment de tenter une autre carte, la jeune femme baissa la tête pendant quelques secondes, ferma les yeux intensément puis se concentra. Son jeu devait être convaincant.

*Il faut que je les fasse partir, ils faut qu'ils nous laisse tranquilles !*

Lorsqu'elle releva la tête, la belle aux cheveux dorés afficha une mine nettement différente que celle qu'elle avait en entrant dans l'appartement quelques minutes plus tôt, ses yeux s'embuaient, elle se pinça les lèvres, une fine larme perla sur une de ses joues, et elle plongea son regard d'un argent glacé dans ceux des deux officiers.

- Ecoutez, Matrim vous a tout dit, je vois pas ce qu'on peut vous dire de plus, cette histoire nous tourmente déjà trop, c'est beaucoup trop pesant...! Votre procédure, vos questions...comment voulez-vous qu'on y réponde, nous savons rien de plus que ce qu'on vous a déjà dit...Laissez-nous tranquille, c'est déjà assez compliqué comme ça, commencez les recherches, je vous en prie...!

Elle resserra l'emprise de sa main sur le bras du jeune homme, espérant que cette tentative marcherait et que les deux bougres finiraient bien par laisser tomber.

____________________


The World Is Not Enough - Garbage
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Sam 24 Jan - 16:40

Votre petit jeu semble marcher... sur un seul des policier. Le visage du jeune homme s'attendrit, mais il semble s'en remettre à la policière stricte.

Celle-ci vous adresse un regard de dédain, à tous les deux.

Policière a écrit:
Vos propos conduisent à penser que nous devons activer la procédure de disparition inquiétante. Vous devez nous laisser faire notre travail. Je dois vous amener au poste.

Matrim n'est visiblement pas opposé à se rendre au poste. Rebecca, vous avez ouvert une brèche émotionnelle au sein du policier. Il va falloir travailler cette dernière aux fins qu'il réussisse à convaincre sa partenaire.
 
 
Matrim Damodred

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Lauzam
Allégeance: Inconnue

Dim 25 Jan - 10:15

Ou se trouve l'alcool quand on en a besoin ? Matrim était dans un état émotionnel tel qu'il menaçait de le submerger. Il était stressé, il était désemparé, perdu, et petit à petit, il le sentait, il allait de nouveau se retrouver en quasi état catatonique, comme cela lui était arrivé dans la chambre d’hôtel. Le simple fait de ressasser les souvenirs de cet accident le replongeait dans cette longue période dont il avait eut du mal à sortir.
Ne sachant pas à quoi et à qui se raccrocher, il avait appelé les flics, ça lui semblait être une bonne idée sur le coup. Mais Rebecca était apparu. Rebecca, qui lui assurait vouloir protéger et aider les types dans son genre.. Ceux qui arpentaient le sentier détourné.
Et, alors que la jolie blonde s'accrochait à son bras, il eut soudain l'impression que c'était son seul lien avec la réalité. Ironique, si il y pensait, car elle semblait avoir un certain pouvoir sur la réalité, justement, une sorte de maitresse des illusions. Les flics voulaient l'amener au poste, et Matrim n'arrivait pas à se décider : Bonne ou mauvaise idée ? Il avait l'impression d'être passé à côté de beaucoup de choses ici, et puis il lui fallait guetter les mails que la société lui enverrait peut être. De plus, qui d'autre qu'un autre pratiquant occulte pouvait lui venir en aide. A qui pouvait-il raconter son expérience, et, peut être, faire un lien, trouver la pièce manquante ?

Il était sur le point de parler, de dire quelque chose, mais Rebecca s'accrocha à son bras un peu plus fermement, et son chagrin, qui était forcément factice, vu le peu de temps qu'ils avaient passé ensemble, fit soudain une percée dans son propre rempart émotionnel. La digue érigée en hâte ne pouvait plus tenir. Il eut soudain du mal à s'exprimer, à retenir son émotion. Il déglutit,

- si.. s'il vous plait, retrouvez le... j'en peux plus.. Les procédures, les délais, je sais même pas... je vous en prie...

Il tremblait, et ses yeux indigos se mirent à virer au gris embué, alors que sa vision se troublait, et qu'il voyait pèle mêle son père, noyé, sa mère écrasé contre le pare brise, son frère hurlant... Et puis ce mot, trouvé, et l'intime conviction qu'il avait un rapport avec sa mère... Trop, c'en était trop... il fléchit légèrement, cherchant à s'assoir, s'accrochant désespérément au bras de sa fiancée instantanée... et la prenant aussi soudainement dans ses bras, se relevant, la seule personne qui pouvait encore l'aider, le seul lien vers un espoir, il ne voulait pas qu'elle s'échappe. Il éclata en sanglot dans ses bras, et tant pis pour sa virilité, il irait s'en acheter une autre plus tard, en soldes.

____________________



What Else Is There ? - Röyksopp
 
 
Rebecca Frost
Modératrice
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Illusions sensorielles
Allégeance: Inconnue

Dim 25 Jan - 16:06

- Vos propos conduisent à penser que nous devons activer la procédure de disparition inquiétante. Vous devez nous laisser faire notre travail. Je dois vous amener au poste.

Le jeu d'actrice de Rebecca avait l'air d'avoir fonctionné sur l'officier masculin qui semblait plus attendri. Cependant, la policière continuait à les regarder fermement et sans éprouver quoi que ce soit au sujet des fausses supplications de la demoiselle, elle se bornait à conserver une attitude professionnelle et à vouloir appliquer la procédure, c'était tout à son honneur mais l'anthropologue ne l'entendait pas de cette oreille, sa mission passait avant les règles de la loi. C'est alors que contre toutes attentes...

- Si.. s'il vous plait, retrouvez le... j'en peux plus.. Les procédures, les délais, je sais même pas... je vous en prie...

Le jeune homme avait fini par laisser ses sentiments prendre le dessus et avait fini par laisser éclater sa peine, se mettant soudainement à serrer Rebecca dans ses bras, la demoiselle pouvait sentir son souffle se saccader, empli par le désarroi, de même que quelques larmes qui se mirent à descendre doucement sur la courbe de ses joues.

*Matrim...*

La belle savait que ses larmes étaient réelles et sincères, elles n'étaient pas factices, il ne jouait pas la comédie. Elle lui rendit son étreinte pour le réconforter, passant une de ses mains sur ses joues pour effacer les gouttelettes qui continuaient de perler.
Elle tourna doucement sa tête vers les deux agents, continuant de garder Matrim entre ses bras, gardant l'expression désemparée qu'elle avait mimé espérant que, cette fois-ci, la policière aux allures strictes serait plus compréhensive.


*Je lui ai promis de l'aider, je ne l'abandonnerai pas, c'est hors de question.*

- Ecoutez, notre état n'est pas vraiment très optimal pour que nous allions où que ce soit...regardez nous, nous vivons constamment dans l'inquiétude et dans la crainte...Laissez nous nous reposer, s'il vous plait...!

____________________


The World Is Not Enough - Garbage
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Lun 2 Fév - 23:09

Le policier chuchote quelques mots à sa collègue.

La femme policière vous lance un regard agacé.

Policière a écrit:
Bon, on va prendre vos coordonnées puis on vous convoque au poste demain matin à la première heure. Vous aurez le temps de retrouver vos esprits d'ici là.
 
 
Matrim Damodred

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Lauzam
Allégeance: Inconnue

Mer 4 Fév - 20:18

Quand est ce que tout ça avait commencé ? Quand est-ce que ça allait finir ? Matrim ne savait vraiment plus ou il en était. Il se revoyait encore arriver au bed&breakfast.. Quand était-ce ? La veille ? Il y a une semaine ? Si c’était il y a une semaine, il allait finir dans une poubelle aujourd’hui ou demain…

Il tourbillonnait dans un environnement chaotique, ne sachant plus ou il mettait les pieds. Deux choses étaient sures : Il était dans l’appartement familial, et il avait Rebeca, qui qu’elle puisse être, à ses bras. Elle lui avait dit qu’elle pouvait l’aider, et c’était sa seule bouée de sauvetage. Mais il ne se laisserait pas sombrer. Si tout ça l’amenait devant l’autre gros porc, il le tuerait, d’une façon ou d’une autre. Il mourrait à la place de celle qu’il n’arrivait pas à rattraper.

La policière le regarda, ainsi que sa compagne,
Bon, on va prendre vos coordonnées puis on vous convoque au poste demain matin à la première heure. Vous aurez le temps de retrouver vos esprits d'ici là.
Matrim hocha la tête, les yeux rougis, et nota en tremblant ses coordonnées sur le papier que lui tendait son collègue. Il en profita pour photographier l’adresse, trop crevé pour la noter à son tour..


Et maintenant quoi ? Rebeca semblait maitresse des illusions. Pouvait-elle l’aider ? A retrouver … disons…
Une idée commençait à germer dans sa tête… Et si… Et si Ils faisaient croire, à eux deux, que le père de Matrim n’était pas mort. Et si il se montrait à des endroits disons.. stratégiques… Pour jouer l’appât… Risqué, cinglé, tarré…. Mais qu’avait-il d’autre à proposer ?

Il attendit que les flics soient partis pour expliquer à Rebecca ses dernières péripéties, y compris la mort de son père en direct.

- mais si on arrivait à faire croire qu’il n’était pas mort ? Pour appâter les requins ? Avec ton pouvoir...  il était passé au tutoiement s’en s’en rendre compte…

____________________



What Else Is There ? - Röyksopp
 
 
Rebecca Frost
Modératrice
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Illusions sensorielles
Allégeance: Inconnue

Jeu 5 Fév - 18:41

- Bon, on va prendre vos coordonnées puis on vous convoque au poste demain matin à la première heure. Vous aurez le temps de retrouver vos esprits d'ici là.

La policière avait enfin concédé à les laisser jusqu'au lendemain. Ça laissait le temps à Rebecca de planifier quelques petites choses...Son compagnon d'aventure donna ses coordonnés à la policière en prenant soin de préciser que Rebecca vivait avec lui et les laissa partir.
Elle se retourna vers Matrim qui commençait à se redresser quelque peu, la jeune femme s'en voulait de l'avoir laissé exploser de la sorte, il ne méritait pas ça. Il fallait qu'elle se charge de toute cette affaire le plus rapidement possible. Cette fois, les deux agents étaient enfin partis.


- Mais si on arrivait à faire croire qu’il n’était pas mort ? Pour appâter les requins ? Avec ton pouvoir...

Le jeune homme avait redressé sa tête vers elle puis la regardait désormais dans les yeux, il avait commencé à la tutoyer de manière plutôt spontanée, elle aimait ça, elle trouvait ça mignon, la manière dont il la regardait avec ses beaux yeux azurés lui plaisait aussi. Rebecca releva une de ses mèches de cheveux.

- C'est une possibilité, j'aimerais bien pouvoir, mais je n'ai jamais créer d'illusion aussi conséquente, pour l'instant je me contentais d'éléments restreints ou de simples décors. Mais bon, je peux tout de même essayer.

Elle se mit à réfléchir en pensant aux conséquences d'une telle illusion.

- Si jamais ton père est mort et qu'ils voient un homoncule de lui demain matin, ils risquent de se poser encore plus de questions et d'encore plus se mêler de tes affaires.

La belle lui avait également rendu son tutoiement, la situation était assez critique, pas assez pour céder à la panique mais agir avec prudence et sagesse était plus que conseillé.

- Je ne sais pas quelle heure il est, mais je suis certaine qu'on a le temps de partir s'occuper de ton harceleur, je suis certaine qu'il doit avoir des infos sur ton père. Après tout, tu n'as pas l'air d'être un grand flambeur d'argent...

Elle lui sourit pour détendre un peu l'atmosphère, passant sa main droite sur sa joue.

- Alors, partant "chéri" ?

____________________


The World Is Not Enough - Garbage
 
 
Matrim Damodred

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Lauzam
Allégeance: Inconnue

Ven 20 Fév - 12:19

Les deux flics étaient enfin partis, et je ne savais pas trop ce que me réservais mon avenir proche. La poubelle ne me tentait vraiment pas plus que ça, et j’enrageai de ne pouvoir trouver plus facilement la garce qui avait tué mon père, ayant la certitude que ce que j’avais vécu était réel.
Ma proposition sembla intéresser Rebecca, mais elle plissa les yeux, songeuse.


- C'est une possibilité, j'aimerais bien pouvoir, mais je n'ai jamais créer d'illusion aussi conséquente, pour l'instant je me contentais d'éléments restreints ou de simples décors. Mais bon, je peux tout de même essayer.

Je hochai la tête, conscient que ce que je demandai n’étais sans doute pas simple, mais je précisai :

-En fait, j’avais en tête de jouer moi-même son rôle, et que tu me « couvres » en quelque sorte de détails rendant tout ça plausible. Avec une base de fringue, un peu de maquillage, et ton illusion, je crois que ça pourrais marcher.

Elle semblait réfléchir à toute vitesse, ce qui me fit penser qu’elle était vraiment une sorte d’agent secret ou ce genre de choses.

- Si jamais ton père est mort et qu'ils voient un homoncule de lui demain matin, ils risquent de se poser encore plus de questions et d'encore plus se mêler de tes affaires.

Je hochai la tête, agacé, non pas par elle, mais par tous les connards qui semblaient vouloir me chier dans les bottes depuis quelques temps.

-Pas faux, mais si les mêmes cons s’en prennent à moi, et que tu es dans le coin, on peut peut être jouer à « chasseur chassé. » Mais tu as raisons, mieux vaut bien y réfléchir en premier lieu..

Elle approuva, une moue amusée sur le visage.

- Je ne sais pas quelle heure il est, mais je suis certaine qu'on a le temps de partir s'occuper de ton harceleur, je suis certaine qu'il doit avoir des infos sur ton père. Après tout, tu n'as pas l'air d'être un grand flambeur d'argent...

Son sourire me détendit, et je lâchai même un petit rire lorsqu’elle me surnomma « chéri ». Oh et après tout, pourquoi pas ? Ce gros lard qui m’avait menacé méritait bien une petite correction à son tour, et il avait intérêt à lâcher les infos dont il disposait…

-Vendu, « amour ».. Je te préviens, le type qui m’a menacé à tout de même l’air d’avoir des relations et un réseau.. Je peux t’indiquer ce que je sais de lui, et où il m’a filé rencard la première fois…

Je pris donc le temps de lui expliquer ma mésaventure peu de temps après mon arrivée, et l’endroit où j’avais été menacé… Peut-être qu’elle avait des moyens que je n’avais pas eu à l’époque ?

____________________



What Else Is There ? - Röyksopp
 
 
Rebecca Frost
Modératrice
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Illusions sensorielles
Allégeance: Inconnue

Ven 20 Fév - 16:43

L'idée de Matrim n'était pas mal que ça mais le paramètre hasardeux de la mort de son père rendait son plan un peu plus compliqué, et la jeune femme pensait que que l'idiot qui s'en prenait à Matrim en savait un peu plus qu'il ne le prétendait. Il était donc important de s'occuper de ce type avant que la police ne creuse un peu plus leur enquête.

- Vendu, « amour ». Je te préviens, le type qui m’a menacé à tout de même l’air d’avoir des relations et un réseau.. Je peux t’indiquer ce que je sais de lui, et où il m’a filé rencard la première fois…

Il avait l'air donc partant et lui raconta toute l'histoire, Rebecca se mit alors à réfléchir à comment berner l'idiot pour lui tirer les vers du nez, il faudrait jouer serré car Matrim pourrait se retrouver en danger mais c'était une carte qu'il fallait tout de même jouer. En même temps, elle trouvait cela drôlement amusant, elle avait déjà eu affaire à quelques personnes de ce genre là par le passé, et aucun d'entre eux n'avaient été très malin et ont été pris à leur propre jeu, pourquoi celui-ci ferait exception à la règle ?

- Des relations et un réseau ? Tant mieux, ça sera encore plus amusant ! Et puis, l'avantage d'être illusionniste, c'est qu'on peut faire fi de n'importe quoi, c'est moi le chef d'orchestre.

Une idée avait l'air d'avoir germé dans l'esprit de la belle blonde, elle exposa son plan tout en continuant de sourire :

- Voilà ce qu'on va faire. On va rassembler plusieurs feuilles d'arbres ou de papier, je vais utiliser une illusion pour les grimer en l'argent que tu lui dois , je te laisserai aller lui porter tout en restant cachée, et tu en profiteras pour lui demander pour ton père ! Quand ça sera fini, je me chargerai du coup de grâce, j'ai un revolver silencieux dans mon sac.

Elle s'attendait à ce que Matrim se soit surpris de sa dernière phrase, c'est pourquoi la belle s'empressa d'enchaîner, passant une de ses mèches dorées derrière l'oreille :

- Il faut toujours savoir sortir couvert...!

Rebecca adressa un clin d’œil à son "fiancé" puis se dirigea vers la porte en attrapant ses affaires au passage.

- Et si jamais tu sens qu'il faut que tu utilises tes runes, n'hésites pas ! Alors ? Prêt à partir ?


HJ:
 

____________________


The World Is Not Enough - Garbage
 
 
Matrim Damodred

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Lauzam
Allégeance: Inconnue

Ven 20 Fév - 18:19

Rebecca semblait retenir la moindre parcelle d’information que je lui donnai, ce qui en faisait en quelque sorte une experte… Comme si elle avait déjà, par le passé, du gérer ce genre de choses. Pour la première fois depuis quelques jours, Matrim se sentait revigoré. Cela n’atténuait en rien le chagrin qu’il ressentait quant à la mort de son père, mais la vengeance était tout ce qui lui restait, et gare à ceux qui se mettraient en travers de son chemin..

- Des relations et un réseau ? Tant mieux, ça sera encore plus amusant ! Et puis, l'avantage d'être illusionniste, c'est qu'on peut faire fi de n'importe quoi, c'est moi le chef d'orchestre.

Elle me raconta ensuite son plan, qui m’arracha même un sourire carnassier.

-des faux billets hmm ? Rien que pour ça, j’ai hâte de voir la tête de ce gros lard…

Quand elle mentionna le flingue, je fus réellement surpris. Elle était une illusionniste, je devais donc partir du principe de ne pas prendre pour argent comptant ce qu’elle donnait comme image… Elle était dangereuse, mais c’est justement une personne comme ça qu’ll me fallait en ce moment.

Quant à tous les connards qui avaient décidés de se réunir pour me faire vivre un enfer, ils allaient sans doute découvrir que je pouvais être une vraie teigne quand je m’y mettais.


Je hochai la tête face à sa proposition, et lui emboitait le pas. Au moment de fermer la porte, je fis un baiser, du bout des doigts, sur le montant.

-pour toi, papa… Je te vengerai…

Le regard étincelant de colère, nous nous dirigions donc vers la suite des événements…

____________________



What Else Is There ? - Röyksopp
 
 
Contenu sponsorisé





 
 
 

08- Appartement du père de Matrim Damodred à Londres (Royaume-Uni)

  
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3