AccueilAccueil  FAQFAQ  MembresMembres  PlaylistPlaylist  SlackSlack  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



 

 | 
 

 09- Bar de Ben McVern à Londres (Royaume-Uni)

 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Rebecca Frost
Modératrice
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Illusions sensorielles
Allégeance: Inconnue

Sam 21 Fév - 18:44

Ca y est, tout était en place, Matrim et Rebecca avaient rassemblé plusieurs petites feuilles de papier et les avaient placé dans une mallette de cuir, il fallait que l'illusion prenne, sinon l'infâme maître chanteur s'en prendrait à Matrim, il avait le pouvoir de ses runes, et elle avait un revolver, mais ça serait quand même assez serré.
La demoiselle marchait désormais avec son fiancé improvisé vers le lieu de rendez-vous, elle tâcherait de se cacher avant que leur ennemi n'arrive, sa présence risquerait d'attirer des ennuis et des soupçons. L'anthropologue n'avait passé que peu de temps mais elle sentait que le courant passait bien entre eux, elle ignorait combien de temps elle allait encore passé en sa compagnie mais elle aimait bien former ce duo avec lui et savait que s'ils continueraient à se fréquenter, ils deviendraient certainement de bons amis, et l'idée ne lui déplaisait pas, la jeune femme n'avait jamais vraiment eut d'amis..

L'air ambiant n'était pas vraiment froid, le sol était quelque peu humide, la belle continuait de marcher aux côtés de Matrim, pensant à ce que l'idiot avare d'argent pourrait bien leur révéler sur le père Damodred, elle avait toutefois le pré-sentiment que cela n'allait pas trop lui plaire...
Rebecca s'en retourna vers son nouvel allié, il avait l'air confiant, la détermination éclairait son beau visage et ses yeux azurs aux reflets céladons, elle aussi était confiante, elle était certaine que tout se passerait bien, même si elle s'inquiétait un peu pour Matrim.


- Tout va bien ? Ça va aller ?

____________________


The World Is Not Enough - Garbage
 
 
Matrim Damodred

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Lauzam
Allégeance: Inconnue

Mer 25 Fév - 7:50

Jour J. Lieu Dit... Matrim était un peu angoissé, se demandant ce qui allait se passer ensuite... La mallette qu'il portait contenait son lot de papiers divers, et il ne tenait qu'a Rebecca de les transformer en ce que voulait son interlocuteur... Matrim s'en remettait entièrement à elle pour ce coup la, mais il lui faisait confiance. Il avait surnommé Jojo le revover qu'elle planquait sur elle, pour que ce soit moins angoissant.

Jojo était là, donc, lui aussi, pour garantir leur sécurité... Ceci dit, leurs "contacts" avaient eux aussi des Maurice, des marcels et des maxs... Restait à espérer que Jojo soit plus rapide qu'eux...
C'est donc avec toute cette petite compagnie que Matrim s'approchait maintenant. Ils avaient un peu parler, en route.. Elle semblait avoir eut son lot d'emmerdes, si Matrim savait lire entre les lignes. Si jamais il se sortait de ce merdier, il aimerait bien en savior plus, savoir si d'autres gens comme elle voulait aider les gens comme lui. Et surtout savoir pourquoi elle enquêtait sur son Père, elle aussi...

Arrivé près du lieu, une boule d'angoisse étreignit la gorge de Matrim. Le sol humide ne lui inspirait rien de bon, la tension était palpable dans l'air.


- Tout va bien ? Ça va aller ?

Il regarda Rebecca.
- oui... non... je sais pas. Mais j'aime autant te prévenir, si je sens que je vai y passer, je balancerai tout ce que j'ai. Ce sera un vrai carnage... Vaudrait mieux que tu restes pas. C'est pas ton problème, mes emmerdes... Ok ? Il lui sourit timidement, ne voulant effectivement pas qu'elle subisse les conséquences de la rage de Matrim si il se sentait condamné...

Il poussa donc un gros soupir, et s'approcha des bouledogues en costume de l'entrée, montrant ostensiblement la mallette de cuir... A nous deux, Ben...

____________________



What Else Is There ? - Röyksopp
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Jeu 26 Fév - 14:38

Vous pénétrez dans le petit bar miteux. Sans surprises, vu l'heure, il est vide. Le propriétaire est en train d'astiquer son bar.


Propriétaire a écrit:
Je peux vous aider ?
 
 
Rebecca Frost
Modératrice
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Illusions sensorielles
Allégeance: Inconnue

Jeu 26 Fév - 21:33

L'odeur qui émanait du bar n'était pas vraiment agréable, un mélange de bière, de sueur et de cigarettes qui flottaient un peu partout dans la pièce, Rebecca inspecta la pièce de long en large en la balayant d'un regard. Un billard était disposé près de l'entrée, de même qu'une cible pour jouer aux fléchettes, mais celle-ci avait l'air d'être cassée et les loupiotes qui en faisait le tour ne clignotaient plus.

*Quel trou à rat...pourquoi ça ne m'étonne même pas ?*

Derrière le bar d'un marron délavé et rongé par les fissures, le tenancier tentait tant bien que mal de faire briller son comptoir avec un chiffon, éclairé simplement par les spots et les lucarnes de la pièce.
La jeune femme avait laissé Matrim avancer, restant un peu en arrière, elle n'était pas sensée se trouver ici et ne voulait pas éveiller les soupçons plus que ça, le plan ne devait pas capoter et allait continuer à jouer son rôle de fiancée...pour l'instant. Elle croisa les bras, se rapprocha de Matrim et lui chuchota :


- Vas-y, je suis avec toi, on va faire qu'une bouchée de ces idiots.

____________________


The World Is Not Enough - Garbage
 
 
Matrim Damodred

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Lauzam
Allégeance: Inconnue

Dim 1 Mar - 11:53

Comme il fallait s'y attendre, les lieux étaient vide. ça m'allait parfaitement. Si la blonde était prête à se servir de son flingue, il valait mieux qu'il n'y ait pas de dérapage incontrôlé.

- Vas-y, je suis avec toi, on va faire qu'une bouchée de ces idiots.

Sa présence, rassurante, me redonna de l’aplomb

-j'ai un.. cadeau pour Ben, répondis-je au Barman, montrant de façon entendue ma mallette. Je regardais d'un air détaché les environs. Je n'avais pas vraiment fait attention aux lieux la dernière fois que j'étais venu, entrainé directement par Ben dans la petite pièce, ou il avait joué au chat et à la souris avec moi, pour finalement terminer en me menaçant carrément.

-je pense que vu la teneur du cadeau, et l'urgence qu'il avait eut à me le commander, ce serait sympa de le prévenir... On pourrait presque dire que c'est une question de vie ou de mort...

Je fis une moue un peu contrite. Je n'avais pas envie de me faire un ennemi du Barman, j'en avais suffisamment comme ça, et puis il ne fallait pas que je vienne en "territoire conquis", sinon ça aurait éveillé les soupçons... Je n'avais pas vraiment compter les jours... En avance ? En retard ? j'étais bien trop occupé à me reconstruire mentalement pour me soucier des dates...

J'avais vraiment hâte de sortir de ce bourbier. Plus que tout, j'avais hâte d'avoir ne serait-ce qu'un début de piste pour mon père. Pas pour le sauver, je savais malheureusement la triste vérité... Mais au moins pour comprendre, pour combler les blancs dans l'histoire sordide dans laquelle j'avais pris vie...

____________________



What Else Is There ? - Röyksopp
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Mar 3 Mar - 13:19

Le tenancier du bar change de mine alors qu'il comprend que vous n'êtes pas des clients.

Il adopte l'attitude qui était sur tous les visages hier, lors de l'arrivée de Matrim au pb : un air franchement mafieux et pas commode.

Il vous demande d'attendre ici, et vous indique qu'il va aller chercher le dénommé "Ben". Vous percevez une lueur de peur, alors qu'il disparaît derrière la porte qui mène à un couloir attenant à la petite pièce du fond du bar.
 
 
Rebecca Frost
Modératrice
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Illusions sensorielles
Allégeance: Inconnue

Mar 3 Mar - 20:38

Le barman avait jeté un regard de mafieux tellement cliché digne d'un film bas de gamme en rabattant son chiffon sur son épaule que Rebecca dû se contrôler pour ne pas pouffer de rire, il fallait avouer qu'elle en avait bien envie malgré la situation plutôt critique.

*Faudra que je travaille mon accent de mafieuse en rentrant, et que je m'achète un porte-cigarette pour frimer façon Audrey Hepburn !*

La jeune femme s'était mise à battre la mesure avec son talon en fixant d'un œil volage la cible à fléchettes qui faisait grise mine, peut être que le dénommé Ben allait se ramener avec plusieurs loubards armés, c'était probable, mais bon elle ne s'en faisait pas, la belle savait bien qu'ils ne devait pas être très développés d'esprit et fonceraient tête baissée dans son illusion !

Elle s'en retourna vers Matrim, sa confiance continuait de l'animer, elle pouvait le sentir mais elle ne pouvait s'empêcher de vouloir l'aider, sachant pertinemment qu'une femme comme elle n'incitait pas forcément à la confiance avec son attitude fatale et langoureuse. Mais quand bien même il resterait sur ses gardes, elle ferait de son mieux.

- Hm, on a encore un peu de temps à attendre visiblement...Je pensais que les mafieux avaient plus de standing, cet endroit est vraiment dégoûtant !

Elle lui accorda un sourire, restant près de lui.

- Matrim, je ne voudrais pas être pessimiste, mais si jamais ton père est...enfin, s'il est mort, qu'est ce que tu vas faire ensuite ?

____________________


The World Is Not Enough - Garbage
 
 
Matrim Damodred

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Lauzam
Allégeance: Inconnue

Lun 9 Mar - 9:32

Tiens tiens tiens... Visiblement, le fait de proposer ou montrer certaines choses changeait également immédiatement l'ambiance locale... Le barman eut donc tôt fait de changer d'attitude, l'air vaguement stressé, et après nous avoir demandé d'attendre, partit cherche le fameux "ben".
Je me blindai mentalement pour ce qui allait suivre. Pas tellement par peur, je n'avais plus grand chose à perdre à part ma propre vie, à laquelle je ne tenais pas plus que ça depuis quelques jours... Mais plutôt parce qu’il fallait absolument me contenir le temps d'avoir des informations, alors que j'avais envie de l'étrangler à petit feu...

Rebecca de son côté observait les lieux, visiblement assez écœurée de l'endroit. Je ne pouvais qu’approuver sa posture, même si pour ma part tout ça n'avait plus la moindre importance à mes yeux.

- Hm, on a encore un peu de temps à attendre visiblement...Je pensais que les mafieux avaient plus de standing, cet endroit est vraiment dégoûtant !

Je lui répondis, d'un ton assez morne, que je me forçait à garder de peur de perdre complètement patience et de laisser éclater ma colère.
- l'endroit.. les gens... la situation.. Tout est écœurant... J'espère qu'on est pas venu pour rien, parce que ça commence franchement à me courir tout ça...
J'en profitai moi aussi pour regarder encore les lieux et ne pu m'empêcher de voir une image fugace à la place de la cible : Ben. Les fléchettes étaient bizarrement plantées dans ses yeux...

- Matrim, je ne voudrais pas être pessimiste, mais si jamais ton père est...enfin, s'il est mort, qu'est ce que tu vas faire ensuite ?

Je soupirai, je connaissais déjà la réponse.
-il l'est, Rebecca... J'en doute plus à présent. Je sais ce que j'ai ressenti, et ce n'était pas une prémonition. C'était un vécu, en direct... Je crois que pour le moment la seule chose qui me fasse tenir, c'est ma quête de réponse... Je serrai les poings..
-ainsi que ma soif de vengeance.. Après ça... je haussai les épaules...
-après ça, ils pourront tous aller au diable, et moi avec, plus rien n'aura d'importance... Cette vérité assénée me frappa de plein fouet.. Je ne tenai donc plus à la vie ? Ma froide analyse était sans appel.. Des réponses, une vengeance, et ensuite je tire ma révérence. Je n'avais plus aucun sujet d'intérêt... Plus rien qui me ferait aller de l'avant...

Bien sur l'arrivée de 'Becca changeait un peu la donne, ma curiosité étant piquée au vif, mais je me battais contre moi même. Contre les vagues de ma mélancolie qui frappaient encore et encore contre la plage de sable fin de ma raison et de la vie qui battait encore dans mes veines... Un travail lent, mais inexorable...

____________________



What Else Is There ? - Röyksopp
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Lun 9 Mar - 17:31

L'attente s'éternise, et le gérant du bar ne descend toujours pas.

Cela devient inquiétant.
 
 
Rebecca Frost
Modératrice
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Illusions sensorielles
Allégeance: Inconnue

Mer 11 Mar - 22:22

Le barman n'avait pas l'air de revenir, ce qui semblait attiser l'impatience de Matrim, il avait l'air de bouillir intérieurement, impatient que tout cela se termine enfin, qu'il obtienne enfin les réponses qu'il souhaitait, même s'il doutait de l'issue de cette entrevue. Rebecca, elle, savait également ce qu'elle voulait : savoir où était le père de Matrim, qu'il soit mort ou non ça lui était égal, elle s'inquiétait plus pour Matrim.

Matrim, c'était la première fois qu'elle première fois qu'elle faisait véritablement équipe avec un autre Alteri, ce dernier possédant un pouvoir assez singulier dont elle n'avait jamais eu connaissance avant, elle se sentait attirée, dévorée par la curiosité et l'envie d'en apprendre encore et toujours plus à son sujet. Elle avait été touchée par son histoire et sa détresse, il fallait qu'elle l'aide, et ne partirait pas sans avoir accompli ce devoir, consigne ou pas.


- Ne dis pas ça. Même si ton père n'est plus, toi tu restes encore et ça ne veut pas dire que tu dois tout abandonner comme ça.

Elle lui sourit encore une fois.

- Je ne serai pas forcément tout le temps là, alors y a intérêt à ce que mon cher fiancé soit en un seul morceau lorsque je rentrerai à la maison !

La demoiselle lui adressa un petit clin d’œil avant de rehausser son manteau, désireuse de sortir au plus vite de cet endroit plus que miteux, se demandant quand est-ce que le barman aurait le courage de revenir avec les gorilles qu'il s'était empressé d'aller appelé comme une donzelle en détresse. Fallait dire qu'un jeune homme avec une mallette et une blondinette en escarpins et manteau de fourrure, c'était drôlement intimidant.

*Bon il se grouille ce barman ?!*

____________________


The World Is Not Enough - Garbage
 
 
Matrim Damodred

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Lauzam
Allégeance: Inconnue

Jeu 19 Mar - 14:41

L'attente commençait à devenir pénible... Puis de pénible, elle devint inquiétante... Même si Ben n'avait pas été disponible, le barman aurait du revenir, ne serait-ce que pour nous dire d'aller nous faire foutre.

Le fait de me savoir épaulé ne changeait rien à la question fondamentale : allais-je enfin avoir une réponse, comprendre pourquoi mon père était mort et pourquoi il avait accumulé soit disant ces dettes ?

Plus j'y réfléchissais, moins j'arrivai à relier ben à ce qui était arrivé à mon père. C'était idiot de sa part de me demander de le retrouver si, en parallelle, il le dézinguait. De plus, sans savoir vraiment pourquoi, la voix de la femme me disait vraiment quelque chose.

Rebecca tentait de me remonter le moral

- Ne dis pas ça. Même si ton père n'est plus, toi tu restes encore et ça ne veut pas dire que tu dois tout abandonner comme ça.

Savoir et vouloir n'était pas la même chose. Je savais que je devais lutter. En avais-je envie ?

- Je ne serai pas forcément tout le temps là, alors y a intérêt à ce que mon cher fiancé soit en un seul morceau lorsque je rentrerai à la maison ! .

Je lui souris, elle était sympa. J'en pouvais plus d'attendre.
-bon yen a marre, on y va. Et pris d'une impulsion , j'empruntai le même chemin que le barman. Le moindre connard qui se mettrait sur mon chemin serait sans doute bien inspiré de tourner la tête ailleurs.

____________________



What Else Is There ? - Röyksopp
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Sam 21 Mar - 22:19



Vous franchissez la porte qui mène sur un escalier.
Il y a un silence total.

Vous montez l'escalier qui mène à un couloir sombre. Matrim mène la marche. Ses semelles se mettent à couiner étrangement. Le silence est toujours total, et même... glacial. La température semble avoir baissé de plusieurs degrés.

Le couloir distribue deux pièces qui se font face. Matrim franchit l'un des seuils et s'apprête à allumer l'interrupteur, en le cherchant de sa main sur le papier peint défraichi.

Quand tout à coup, Rebecca qui suit Matrim trébuche sur quelque chose, une masse sombre posée au milieu du couloir.

Matrim allumera alors la lumière, et la scène qui se dévoilera sera digne d'un film d'horreur.

Dans le couloir, la masse sur laquelle Rebecca a trébuché se révèle être le corps du barman. Quelques pas devant, git sa tête, figée dans une expression d'horreur, et baignant dans une épaisse marre de sang. Il a été décapité, et Matrim a marché dans son sang, d'où le couinement émis par ses chaussures.

Dans la pièce dans laquelle Matrim est entré, le spectacle est encore plus terrible : les corps de Ben McVern et de sa bande jonchent le sol. Ils sont couverts de sangs, et leur yeux vitreux semblent relater l'horreur des derniers moments qu'ils ont vécu.

Une fois les haut-le-coeur réprimés (il faut dire que Rebecca, en trébuchant sur la dépouille du barman a plongé ses mains dans le liquide rouge et poisseux s'échappant de sa tête décapitée), vous remarquerez également que leur peau semble briller, comme ci elle avait été recouverte de givre...

 
 
Rebecca Frost
Modératrice
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Illusions sensorielles
Allégeance: Inconnue

Lun 23 Mar - 19:43

*Mon dieu...c'est...*

La respiration de Rebecca était à présent saccadée, elle qui avait gardé son calme depuis leur entrée dans ce bar, elle se retrouvait à présent nez à nez avec une pièce remplie de cadavres, les genoux ayant touché le sang d'un homme qui, il y a à peine quelques minutes, était bien vivant, face à elle. Le cadavre de l'infortuné barman était étrangement froid, glacé même, en trébuchant sur sur lui elle avait pu ressentir une sensation étrange en touchant son dos, comme si elle posait ses jambes sur de la glace, elle remarqua par la suite, lorsque Matrim eut tôt fait d'allumer la lumière que son corps, et celui des autres mafieux, étaient tous recouverts d'une fine pellicule argentée et brillante : du givre.

La demoiselle se releva tant bien que mal, titubant et affichant une mine dégoûtée, s'essuyant ses genoux désormais rosés avec un mouchoir blanc sortit de son sac à main. Elle se rapprocha ensuite de Matrim, son souffle toujours haletant, ses yeux brillants submergés par la surprise, l'inquiétude et la peur à la fois.

- Matrim...! Ils...Ils sont...!

Qui avait pu faire ça ? Qu'est ce qui avait pu faire ça ? Ils n'avaient rien entendu, pas le moindre son venant de l'étage supérieur, elle ne comprenait pas comment ça avait pu se passer, elle avait déjà vu des choses effrayantes par le passé, mais celle-ci était une des pires, et elle avait la sensation que ça ne serait pas la dernière...
La belle sortit le revolver de son sac à main, le tenant chargé et près à faire feu sur la première chose qui oserait leur fondre dessus, la personne ou la chose qui avait massacré ces hommes était peut être encore ici. Fuir serait l'attitude la plus raisonnable à avoir, mais Rebecca ne supportait pas de ne pas savoir ce qui la menaçait, si Matrim restait à ses côtés, avec elle dans cette scène d'horreur, sa crainte se dissiperait peut être pour lui permettre d'inspecter les lieux. Elle se colla près de son compagnon puis retourna vers Matrim, le revolver toujours entre ses mains :


- Je...que fait-on...?

____________________


The World Is Not Enough - Garbage
 
 
Matrim Damodred

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Lauzam
Allégeance: Inconnue

Mer 1 Avr - 9:51

Je ne savais pas exactement à quoi m'attendre en partant à la suite du barman... Sans doute des hommes de mains, quelques menaces, à base de sous entendu et de flingues pointés sur moi, et peut être une dose de moquerie et de sarcasmes... Mais ce n'est pas du tout ce que je vis en arrivant.
Mon cœur manqua quelque battements alors que j’assistai, médusé, à une scène digne des meilleurs films d'horreur. J'avais vu beaucoup de choses étranges, pendant mon apprentissage avec mon mentor, mais jamais de trucs aussi... dégueulasse...

La peur ne vint pas tout de suite. C'était l’écœurement. Je ne pus résister et je me tournai vers le coin le plus proche, pour rendre mon déjeuner et sans doute encore plus, dans des spasmes incontrôlables...
La lumière allumée m'avait révélé dans toute son horreur la scène qu'on avait maintenant tous les deux sous les yeux. Mes chaussures étaient maculées de sang, ainsi que les mains de 'beca. A bien y regarder, ce que je regrettait d'ailleurs aussitôt, une fine couche de givre semblait recouvrir les gens...


- Matrim...! Ils...Ils sont...!
-morts, oui... et de la plus horrible des façons... Aucun bruit, aucun son. Sans vouloir faire de mauvais jeu de mot, ça me glace le sang.. Quelle chose à pu...

Mais je vis qu'elle était aussi écoeuré et affolée que moi... Son revolver sortis paraissait désuet face à l'horreur qui nous accueillait..

- Je...que fait-on...?

J'aurai bien aimé lui assurer que tout irait bien, mais je savais que ce ne serait pas le cas... Cette histoire commençait vraiment à être désespérante. C'est comme si quelqu'un ou quelquechose voulait absolument faire disparaitre mon père et tout ce qui lui était lié... Donc, par extension, moi aussi ?
-becca, il faut pas que tu restes avec moi... D'abord mon père est mort, et maintenant ce type qui cherchait à le retrouver et le faire cracher au bassinet aussi... La suite logique, c'est moi.. et quiconque enquete la dessus. Tu comprends ? Tu es en danger avec moi...

Je la regardai, attristé. Pour une fois que j'avais quelqu'un qui souhaitait m'aider...
-ecoutes, je peux tenter quelque chose, mais surveille nos arrières... Si ça donne rien, on reppart tous les deux. Toi d'ou tu viens, moi je vai à mon interrogatoire au poste de police, puis je reprend ma vie de merde ou je l'ai laissée, et ces... choses me trouveront tôt ou tard. Fin de l'histoire...

Je pris une grande inspiration, ce que je regrettai aussitôt, avec cet air vicié, puis je visualisai les runes dont j'avais besoin... Pour m'aider, je les traçait dans les airs, et prononçait doucement leur nom

TUZEM //DAGAZ

Je voulais voir ce qui s'était passé, illuminer l'inconnu par la recherche de la vérité.. J'espérai visualiser ce qui venait de se passer...

____________________



What Else Is There ? - Röyksopp
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Dim 5 Avr - 1:49

Votre incantation semble ne donner aucun succès. Vous êtes déçu et vous vous préparez à recommencer quand, en un battement d’œil, vous vous sentez arraché à cette réalité pour réapparaître à l'entrée du bar, après un court mais terrifiant black-out. La violence du voyage vous donne une certaine nausée, mais vous vous reprenez bien vite alors que vous voyer marcher devant vous Rebecca... et vous même. Ils ne semblent pas vous remarquer, et entrent dans le bar, engageant la conversation avec le barman.

Vous comprenez que vous avez remonté le temps.  

Dans la réalité, le corps de Matrim est naturellement resté sur place. Rebecca remarquera Matrim en pleine concentration, parfois traversé de spasmes, mais surtout l'air fiévreux : front brûlant, gouttes de sueurs, teint livide. De toute évidence, l'opération lui demande une énergie extrême qu'il risque de ne pas pouvoir fournir jusqu'à son terme.
 
 
Rebecca Frost
Modératrice
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Illusions sensorielles
Allégeance: Inconnue

Dim 5 Avr - 22:01

Matrim n'avait pas attendu Rebecca, après lui avoir dit qu'elle était en danger en restant avec lui, il se mit à conjurer son pouvoir. Au début, Rebecca ne comprenait pas ce qu'il avait fait, il restait parfaitement normal, il restait complètement immobile, le regard fixé devant lui, mais c'est après avoir vu le corps du jeune homme commencer à devenir livide, trembloter, de la sueur coulant sur son front, qu'elle commença à s'inquiéter pour lui. L'illusionniste ne pouvait pas voir ce que Matrim voyait, mais elle comprit que ce qu'il avait opéré lui demandait de consommer une certaine quantité d'énergie vitale.

*Non...! Si la chose qui a tué ces hommes est encore ici, Matrim risque d'y passer ! Il faut que j'arrive à le maintenir en vie !*

La belle n'avait rien sur elle pour améliorer l'état de son compagnon, ni d'objet, ni de don, la seule chose qu'elle pouvait faire en attendant qu'il sorte de sa transe, c'était de sécuriser la pièce.

*Une forme d'auto-hypnose, c'est fascinant...*

Si jamais la situation devenait trop critique, elle le ferait sortir de force en le giflant.

*C'est dans ce genre de situation que la télépathie me serait utile !*

Son revolver toujours à la main, Rebecca se glissa près de Matrim, elle le couvrirait pendant toute la durée de la transe, espérant au plus profond d'elle même qu'il ne se passe rien, que Matrim tienne le coup. Il fallait qu'elle le sauve, elle ne voulait pas qu'il continue de penser de manière aussi défaitiste.

- Je ne suis pas en danger avec toi Matrim. Ce sont les autres qui sont en danger face à nous.

____________________


The World Is Not Enough - Garbage
 
 
Matrim Damodred

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Lauzam
Allégeance: Inconnue

Lun 6 Avr - 16:57

Rien ne se passa comme prévu. Au début, je cru même que rien ne se passait du tout. Et puis j'eu un haut le coeur, alors que je me sentis comme transporté ailleurs. Je me sentais totalement retourné. En relevant la tête, je me vis moi même, en train de marcher avec rebeca, exactement dans la même positions que nous avions quelques temps plus tôt. Je pris peur, soudain, de créer un paradoxe temporel, mais visiblement j'étais le seul témoin de cette scène... Confusément, je sentais que je n'allais pas être capable de tenir cette dépense d'énergie lontemps, aussi je me précipitai, tachant tout de même de ne pas "toucher" mon double, ni Rebecca.

Il ne fallait pas avoir fait tout ça pour rien. Je tentai donc de me diriger la ou nous étions arrivé lorsque j'avais combiné les runes... J'espérai voir ce qui s'était passé alors que le barman venait, en étant déjà la lorsque ça arriverait. ou, peut être, voir ce qui était arrivé a ben... Rien ne m'avait préparé à vivre cette vie. Même mon mentor, pourtant avide de conseils et d'expériences, ne m'avait pas parler de ce genre de paradoxe. Je savais que les runes n'étaient pas forcément stable. Elles pouvaient être capricieuse, et arrivé à un certain point, la méthode empirique valait bien les routines sagements aprises.

____________________



What Else Is There ? - Röyksopp
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Lun 27 Avr - 21:53

Vous précédez donc le Barman dans l'escalier. Alors que vous arrivez au premier étage, vous sentez la même atmosphère glaçante, mais lorsque vous jeter un oeil dans la petite pièce de l'horreur, le massacre semble avoir déjà été perpétué. Vous retrouvez la scène terrible à laquelle vous avez assisté (et continuez d'assister, sous votre enveloppe charnelle normale).

Vous entendez alors les pas lourds du barman, insouciant. Vous savez qu'il va se passer quelque chose. Vous restez dans l'attente, ici, dans un coin du couloir, impassible.

Le barman apparaît au bout du couloir sombre. Il avance, presqu'en chantonnant.

Soudain, il s'arrête. Son regard se redresse brusquement, son oreille se tend. Il regarde dans votre direction. Vous craignez un instant qu'il n'ait pu vous remarquer, ce qui serait bien étrange, étant donné que personne d'autre n'a jusqu'ici été en mesure de vous voir.

Son regard scrute le noir, dans votre direction, oui, mais pas exactement vers vous. Non. Ses yeux sont en fait dirigés un mètre au dessus de vous, et tentent de discerner le fond du couloir, derrière vous.

Alors que vous vous retourner, suivant la ligne du regard du Barman, une ombre surgit du coin sombre devant lequel vous vous trouvez. Agile, terrifiante, bestiale.

Elle vous traverse littéralement.

La luminosité se fait plus sombre encore qu'avant. Vous entendez un mouvement de cape, un gémissement, le bruit d'un corps qui tombe, puis un coup de vent, glacial, comme si un blizzard de gel s'était engouffré dans le couloir, et puis c'est le silence total. Déroutant. L'ombre a disparu.

Vous vous entendez alors vous même monter les marches, suivi de Rebecca.

HJ:
 


Du côté de Rebecca, celle-ci observe Matrim traversé par des convulsion de plus en plus présentes, mais il semble tenir bon.
 
 
Rebecca Frost
Modératrice
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Illusions sensorielles
Allégeance: Inconnue

Mar 28 Avr - 19:39

Les convulsions de Matrim perduraient, Rebecca ignorait ce qu'il voyait ou ressentait pendant cette phase de transe mais elle se doutait que ce n'était certainement pas de tout repos. Elle désespérait de ne pas voir Matrim revenir et espérait intensément qu'il ne lui claquerait pas entre les doigts, pas lui, pas après tout ce qu'il avait dû endurer. La jeune femme se promettait intérieurement qu'elle l'emmènerait avec elle après que tout ses tourments soient terminés, qu'il puisse prendre un nouveau départ et enfin être tranquille.

C'était dans ce genre de moment qu'elle réalisait l'importance de l'entreprise qu'elle avait choisit d'accomplir, ses recherches sur les Alteris. La belle en vint à remarquer que tout les Alteris qu'elle avait pu rencontrer par le passé avait été victime d'un destin plus que surprenant, cette spécificité venant une fois de plus coïncider avec la situation de Matrim. Cette observation n'avait rien de scientifique mais l'anthropologue s'amusa à noter ce détail malgré tout. De même, elle aurait bien aimé pouvoir examiner plus longuement les corps congelés des mafieux gisant sur le sol, mais la situation ne s'y prêtait guère, et elle se doutait également que Matrim n'apprécierait certaine pas que l'on emmène un échantillon de ses anciens maîtres chanteurs comme souvenir lorsqu'ils partiraient de là...

Rebecca soupira, espérant que l'auto-hypnose de son ami prendrai fin dans peu de temps.

____________________


The World Is Not Enough - Garbage
 
 
Matrim Damodred

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Lauzam
Allégeance: Inconnue

Mar 5 Mai - 11:38

L'impression était si étrange que, malgrés l'horreur que j'étais en train de vivre, je restai fasciné par ce flashback plus que singulier. Je sentais cependant l'urgence, alors que mes forces se vidaient à une vitesse vertigineuse. Je ne pourrais pas maintenir l'effet trop longtemps, au risque de mourir.... Malgrés mes récentes envies, finalement je me rendais compte que je tenais encore à la vie, même si elle était merdique, même si tous ceux que je connaissais disparaissaient ou mourraient autour de moi.
Mais comment arrêter le phénomène ? Tracer des runes était trop risqué.. Plus que de perdre la vie ?

Mais ces pensées sont cependant reléguées au second plan alors que je découvre la scène déjà aperçu, mais quelques minutes avant qu'elle n'arrive. Ils sont déjà tous morts, ce qui prouve que c'est arrivé bien avant l'entrée en scène du barman.
Justement celui arrive, et je suis tendu d’appréhension alors que je m’apprête pour la deuxième fois à assister à un meurtre "en direct" sans rien pouvoir y faire. Je n'y retrouve cependant pas la même charge émotionnelle qu'avec mon père, même si cette situation me fait immanquablement y penser.

Alors que son regard se dirige vers un endroit situé juste derrière moi, je me retourne également, glacé d'effroi alors que je découvre une ombre, clairement bestiale,d'une agilité surhumaine. Elle exhale une aura glaciale, et je n'ai pas le temps de distinguer quoi que ce soit alors que le barman expire, et que le couloir se glace. L'ombre a disparue, et rebecca et mon double arrivent dans l'escalier.

Je dois attendre le moment ou je vai me lancer dans l'execution des runes, pour ne pas risquer un paradoxe temporel ou je ne sais quelle autre connerie mystique... Je n'ai aucune idée de ma situation. Suis-je réellement remonté dans le temps ? Ai-je simplement projeté ma conscience ? Dans tous les cas je ne veux pas prendre de risque.
J'attend donc de me voir tracer les runes, et j'essaie de me concentrer afin de rejoindre mon corps, fort du peu d'information que j'ai pu glâner. J'essaie de me rejoindre en quelque sorte. Si jamais ça ne marche pas, je me prépare à m'imposer mentalement la rune HAOKEN, et LAUZAM pour inverser la fixation runique, et donc en théorie l'arrêter. J'espère cependant que ma concentration et ma volonté suffiront pour m'arrêter avant de passer l'arme à gauche.

____________________



What Else Is There ? - Röyksopp
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Mar 5 Mai - 13:55

Matrim rejoint son corps au moment où son double va être lui-même plongé dans sa transe.

Il rejoint donc le présent, sans encombres, ainsi que Rebecca qui l'attend maintenant depuis plusieurs minutes.
 
 
Rebecca Frost
Modératrice
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Illusions sensorielles
Allégeance: Inconnue

Ven 8 Mai - 20:42

Matrim émergeait enfin de son "rêve forcé", Rebecca l'avait senti lorsque le jeune homme soupira de fatigue, il avait toujours le visage pâle, assez pour que la belle continue de s'inquiéter de son état.

*Enfin, il se réveille !*

Elle s'empressa de le soutenir pour que ne pas qu'il tombe sur le sol, curieuse de savoir ce qu'il avait à lui dire, qu'avait-il vu dans ce rêve ? Est-ce que sa séance d'auto-hypnose lui avait permis de savoir qui était l'auteur du crime atroce qui se dressait devant-eux ? Et surtout, est-ce qu'il était encore là ? Rebecca doutait personnellement qu'il soit encore là, il aurait eut la logique de fondre sur eux pendant la transe de Matrim. Quel monstre était capable d'abattre tout un gang de mafieux et s'en tirer sans une égratignure ?

- Matrim, est-ce que ça va ? Qu'est ce qui s'est passé ? Tu as appris quelque chose ?

____________________


The World Is Not Enough - Garbage
 
 
Matrim Damodred

avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Lauzam
Allégeance: Inconnue

Lun 11 Mai - 19:46

Pendant quelques secondes, quelques horribles secondes, j'ai l'impression que ça ne va pas marcher, que je ne vai pas pouvoir rejoindre mon corps. Si je n'ai plus tellement gout à la vie, je ne souhaite pour autant pas mourir ainsi.
Alors que je guette mon double entrer en transe, je plonge vers lui, vers moi...

L'impression est étrange, comme si j’émergeai d'une longue apnée. Et surtout, je me suis vu de plus en plus prêt. Cela me fit la même sensation que lorsque l'on entend sa propre voix. Je ne me reconnaissait presque pas.

Rebecca me regarde, inquiète, et je lui fait un sourire triste. Alors qu'elle me soutient, puisque mon corps me trahit quelque peu, je lui fait un rapport rapide sur ce que j'ai pu voir. Nous regardons tous les deux les environs, en quête de cette ombre potentielle, en sachant très bien que nous n'y survivrions pas.


- ça ne nous avance pas trop, et surtout je suis un peu apeuré de savoir qu'elle puisse être encore la.. Quoiqu'elle puisse être, d'ailleurs. Elle venait d'ici

Je lui montre alors l'endroit d'ou je l'ai vu apparaitre.

____________________



What Else Is There ? - Röyksopp
 
 
Lui
Maître du Jeu
avatar


Mar 19 Mai - 12:46

Rien ne se passe. Le responsable de la scène horrible dans laquelle vous êtes encore plongés n'est plus là.
 
 
Rebecca Frost
Modératrice
avatar


Dossier de renseignement
Nationalité: France France
Don/Rune: Illusions sensorielles
Allégeance: Inconnue

Jeu 21 Mai - 18:57

- Ça ne nous avance pas trop, et surtout je suis un peu apeuré de savoir qu'elle puisse être encore la.. Quoiqu'elle puisse être, d'ailleurs. Elle venait d'ici.

Matrim lui avait fait un résumé rapide mais concis de ce qu'il avait vu pendant sa transe, Rebecca était à la fois fasciné et inquiète, elle se demandait quelle genre de créature était capable d'accomplir un tel carnage à elle seule. Si tout un groupe de mafieux n'avaient pas pu lui résister, alors il serait certainement plus judicieux de fuir et d'étudier les potentiels points faibles de ce monstre pour l'abattre. L'anthropologue n'avait jamais rien rencontré de tel lors de ses enquêtes ou expertises et quelque chose lui disait qu'elle ne risquait pas de se débarrasser de ces choses monstrueuses.
Dans tout les cas, l'endroit qu'indiquait Matrim était vide, il n'y avait rien si ce n'est des toiles d'araignées à peine nettoyées, la "bête" ne devait plus être là...ou alors les attendait-elle ailleurs ?


- Ne nous attardons pas ici, on a rien trouvé sur ton père mais je te promet qu'on trouvera des réponses plus tard. Viens, il faut partir d'ici au plus vite !

Elle l'attrapa par le bras, attendant que le jeune homme ne réagisse.

____________________


The World Is Not Enough - Garbage
 
 
Contenu sponsorisé





 
 
 

09- Bar de Ben McVern à Londres (Royaume-Uni)

  
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant